RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Rassemblement contre la répression devant le conseil communal de Bruxelles Ville.

posté le 08/04/16
lieu : Conseil Communal de Bruxelles Ville Bruxelles
Mots-clés  antimilitarisme  antifa 

La solidarité est la solution, pas la répression

Ce samedi 2 avril de nombreuses personnes ont été choquées par les arrestations violentes de manifestants antiracistes et antifascistes à la Bourse et à Molenbeek. Cette situation découle de l’ordonnance d’interdiction décrétée par la région bruxelloise. Cette décision politique mettait sur le même pied la haine raciste des groupuscules d’extrême droite et les appels à la solidarité des rassemblements populaires à la bourse et dans les rues de Molenbeek.

En décrétant un mini état d’urgence sur la région, le monde politique tente de museler les quartiers et les mouvements sociaux. En faisant ceci, ils alimentent la peur et l’arbitraire, justifiant le climat sécuritaire et le repli sur soi. Concrètement, ce samedi 2 avril, les autorités politiques avaient livré la démocratie aux forces de police. Celle-ci à montré ses sympathies en arrêtant 99 manifestant.e.s à la bourse et 30 à molenbeek.

Mr Mayeur se prétend surpris de l’attitude de sa police alors que la semaine avant, cette même police escortait des hooligans et des néo-nazis jusque dans le centre de Bruxelles . La réalité c’est que cette situation est le résultat de leur décision politiques. En muselant la solidarité et la lutte pour une société sans racisme, réellement juste et égalitaire, les gouvernements livrent l’espace public à la peur.

Nous nous rassemblons donc ce lundi 11 avril à 18H à la maison communale de Bruxelles pour interpeller le conseil communal de bruxelles sur ses choix irresponsables et leurs conséquences pour la population. Nous ferons la même demande à Molenbeek.

Concrètement nous demandons :

L’engagement qu’aucun.e manifestant.e ne recevra de SAC
Que la commune prenne ses responsabilités dans les violences et les arrestations arbitraires à commencer par sanctionner tout les abus y compris dans la hiérarchie
un engagement de garantir la liberté de manifester
Une interpellation du ministre de l’intérieur sur les liens entre la police et l’extrême droite

Des arrestations de sans-papiers à nos camarades musulman.e.s doublement victimes des attentats aux militant.e.s poursuivi-e-s ou aux syndicalistes menacés par des huissiers, ne laissons pas la répression nous isoler, unissons nous !.

Campagne Stop-répression.be

CNE
MOC
JOC
Equipes Populaires
CSC-bruxelles


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.