RSS articles
Français  |  Nederlands

Rébellion au centre fermé 127 bis

posté le 02/07/20 par Rébellion au centre fermé 127 bis Mots-clés  répression / contrôle social  sans-papiers  solidarité 

On apprend par SMS que c’est « le bordel » au 127 bis et qu’il faut « prévenir les journalistes » :
Suite à la mise au cachot de l’un d’eux parce qu’il réclamait certains droits, un mouvement de solidarité s’est installé ce matin et tous les détenus de l’aile R ont tous exigé d’être mis au cachot par ce qu’eux aussi réclament des droits ! .

Après discussion avec le directeur qui leur a promis que le détenu serait sorti du cachot bientôt le calme est revenu

Ils nous avaient tel hier :Ils étaient TRES énervés .ils n’ont pas eu de réponses à leurs questions.(voir plus bas)Ils sont fâchés, révoltés face à ces détentions incompréhensibles

et demandent un accès aux médias pour expliquer, pour avoir la parole.....

SOUTIEN AUX DÉTENUS

SOLIDARITÉ

Leurs revendications datant de quelques jours :

20/06/2020 : Journée mondiale des réfugiés
https://www.gettingthevoiceout.org/centre-ferme-pourquoi-ce-traitement-on-a-besoin-de-reponses-19-06-2020/

Des détenus du centre fermé 127 bis à Steenokkerzeel nous appellent et demandent de faire passer leur message.

"On est traités comme des animaux. Le personnel nous provoque continuellement. Aucun respect, pas de bonjour, pas de s’il vous plaît, pas de au revoir. Tous nos faits et gestes sont contrôlés par les gardiens ou par les caméras qui sont partout. Des médicaments pour dormir sont distribués tout le temps. Cela devient un vrai asile psychiatrique. On nous dit que nous sommes des dangereux criminels et qu’on nous gardera ici le temps qu’il faut. Dès qu’on demande quelque chose, on nous menace. La nourriture est infecte et insuffisante. Quand on demande pourquoi on est traités comme cela, on nous répond systématiquement : C’EST LA LOI Est-ce vraiment la loi ? Où est-il inscrit dans la loi ce traitement ?Certains de nous sont prêts à quitter le pays. Mais comment ? Il n’y aura pas d’avions vers nos pays avant plusieurs mois.Il faut que le monde sache.

Nous exigeons :

- Le respect des droits humains pour nous aussi

- Un traitement humain-Une alimentation suffisante

- Du respect de la part du personnel

–STOP aux menaces et aux violence

- Une hygiène des lieux-Une transparence des autorités en ce qui concerne les centres fermés

- Et notre libération rapide, vu qu’il n’y aura pas possibilités d’expulsions à court terme !

Notre question : "Pourquoi ce traitement ? : on a besoin de réponses."

Signé : Des détenus du centre fermé 127 bis à Steenokkerzeel


posté le  par Rébellion au centre fermé 127 bis  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 4 juillet 2020 18:06

    UPDATE 03/06/2020 : L’homme au cachot a été libéré de son cachot et a rejoint ses amis

    Mais nouveau message :

    Ce matin un homme qui était depuis 20 jours en grêve de la faim a perdu connaissance. Les détenus voulaient appeler l’ambulance mais on leur dit que c’est interdit. Une infirmière est venu le chercher et il a été finalement mis en isolement . Le médecin passerait ce jour à 16 heures.

    " Il va mourir nous disent des détenus" sous le choque et en rage

    https://www.gettingthevoiceout.org/rebellion-au-127-bis-aile-r-30-06-2020-appel-aux-medias/

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)