RSS articles
Français  |  Nederlands

Recap de la mobilisation étudiante du 22/02

posté le 23/02/21 Mots-clés  luttes sociales 

Ce lundi 22/02, près de 600 étudiant.es ont répondu à l’appel de l’Union Syndicale Étudiante pour protester contre la précarité grandissante et l’isolement !

Des prises de paroles se sont suivies pour décrire la situation des étudiant.es lors de cette crise, mais aussi pour parler des classes populaires et de la nécessité d’utiliser nos ressources pour visibiliser leur lutte, des travailleur.euses de l’horeca, du personnel académique, et des sans-papiers, toutes catastrophiques.

Ensuite, les quelques 200 personnes restantes sont allées former une assemblée générale sur la plaine du K. Suite à cela, au moins 150 personnes se sont rendues à l’occupation des sans-papiers sur le campus de la plaine, ceux-ci occupant un bâtiment de l’ULB depuis deux semaines pour demander la régularisation de tous et toutes, et les deux luttes ont pu marquer leur solidarité entre elles.

Plus d’un quart des étudiant.es ont perdu leur job, et leur non-reconnaissance comme travailleur.euses en formation fait qu’ils et elles n’ont pas droit au chômage temporaire. A cela s’ajoute la fracture numérique (soit l’inégalité d’accès aux outils technologiques), qui creuse les inégalités socio-économiques entre les étudiant‧e‧s et empêche un accès égal à l’enseignement en distanciel.

De plus, l’augmentation du taux de décrochage scolaire, de dépression, et de suicide, nous montrent à quel point la gestion politique de la crise a favorisé l’isolement des étudiant.es et ses conséquences destructrices.

Il est aberrant de voir que pratiquement aucune aide financière n’a été mise en place pour les étudiant‧e‧s (tandis que plusieurs milliards d’euros ont été alloués pour aider les entreprises et les indépendants).

Face à ce manque de considération et de moyens alloués, les étudiant.es revendiquent :
- une ré-ouverture partielle des hautes-écoles et des universités,
- une hausse de moyens financiers et humains dans le secteur de l’enseignement supérieur,
- la reprise des activités culturelles et sportives au sein du campus,
- un allègement de la matière évaluée,
- une prise de décision démocratique entre les étudiant.es, professeur.es, et assistant.es quant aux modalités d’examen,
- une semaine de vacances avant la semaine tampon afin de souffler,
- des bourses spéciales covid, l’extension du chômage temporaire aux étudiant.es jobistes, et un salaire étudiant,
- un accès à un soutien psychologique gratuit.

Toutes ces mesures ne seront possibles que via un refinancement du secteur de l’enseignement supérieur !

On se revoit lundi 1/03 à 14h sur Paul Héger, au niveau du bâtiment F1 !


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
use-2.jpg
use2.jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)