RSS articles
Français  |  Nederlands

Recomposer la décomposition

posté le 21/06/17 Mots-clés  agriculture 

Depuis hier, encore une fois, l’heure est à la recomposition gouvernementale.

Nous voilà de nouveau en période « d’incertitude ».
Incertitude quant à la capacité de ces composantes à se rererecomposer ? Certainement pas.

Aussi, suite à la marée de 35000 personnes en 2011 réclamant DU gouvernement, un gouvernement, quel qu’il soit, l’image reste comme l’arbre qui cache la forêt des passions moins visibles, et pourtant partout présentes ?

Face à cela, nous continuons à explorer les innombrables réalités possibles — les communes libres, la saison, les territoires autonomes, nos propres histoires, l’ingouvernabilité...

Le 20 juin 2017


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 22 juin 2017 18:22, par nanar

    "Face à cela, nous continuons à explorer les innombrables réalités possibles — les communes libres, la saison, les territoires autonomes, nos propres histoires, l’ingouvernabilité..."

    Je dirais même plus, "la généralisation-radicalisation, l’extension-densification qualitative, les formes politiques intégrées et stérilisantes", et le dépassement de nos dogmes/doctrines politiques pour partouzer dans des sectes d’autoritaires .. appelistes, totos, vous sortez des mêmes grandes écoles, des mêmes milieux sociaux, et vous avez la même façon ridicule, condescendante et incompréhensible de vous exprimer. Mais apprenez donc la langue des petits gens avant de vouloir parler de révolution ou de je ne sais quoi, parce que définitivement, vous n’êtes que des aristocrates qui parlent avec des mots et des concepts que personne à part vous ne comprend, et c’est pathétique !

  • 22 juin 2017 23:02

    le commentaire précédent est incompréhensible

  • 27 juin 2017 04:53, par UnNépetitgensanarchistequin’apasletempsdecrachersurceuxquiagissentcontrelesenn (...)

    Moi je trouve ces lignes belles, justes, abordables et sensibles. Au contraire de long discours, cette personne inconnue exprime très clairement ce que nous voulons pas "un gouvernement" et ce que nous voulons : "les communes libres, la saison, les territoires autonomes, nos propres histoires, l’ingouvernabilité..."

    J’en ai marre de ces batailles de clans ridicules créés par des frustrés dogmatiques quel qu’ils soient, persuadés que ce qu’ils pensent et font sont tellement plus proches de la vérité et de l’authenticité.

    Nos réels oppresseurs sont droits devant nous et nous bouffent,
    et vous êtes des milliers à vous aboyer dessus comme des chiens enragés dominants,
    au lieu de concentrer votre énergie sur des choses libératrices, saboteuses et amicales.

    Bien entendu, c’est un petit gens avec une pauvre éducation qui a su identifier et pointer du doigt, une écriture dite appeliste. Les haineux coincés dans leur comfort affectif autoritaire sont les plaies de tout mouvement, de toute victoire, de tout communisme.

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.