RSS articles
Français  |  Nederlands
mercredi 3 mars 2021
18h30 - Dettes coloniales, réparations et reconnaissances posté le  - Agenda
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Rencontre Décolonial : Lollia Franco (porte parole du collectif/brigade anti-négrophobie)

posté le 27/02/14
lieu : Pianofabriek
adresse : 35 rue du Fort, Saint-Gilles
Mots-clés  réflexion / analyse 

Rencontre avec Lollia Franco (porte parole du collectif/brigade anti-négrophobie), qui présentera le livre publié par ce collectif et intitulé "Autopsie de la négrophobie"

L’homme noir, le "nègre" inférieur au blanc, que la pensée européenne "universelle" avait exclu du champ de l’humanité, est subitement devenu, lors des "indépendances", l’objet de toutes les attentions et des préoccupations "humanitaires" et "égalitaires".
Le discours ouvertement raciste qui enseignait doctement l’infériorité du nègre, a changé de tonalité.
Mais dans les faits, les noirs n’ont jamais cessé d’être exclus de la normalité subjective peinte aux couleurs de la "Suprématie Blanche".

Bruxelles PanthèreS se veut être un espace de réflexion autonome de tous ceux qui veulent s’engager dans le combat contre les inégalités raciales qui cantonnent les immigrés et leurs enfants à un statut analogue à celui des indigènes dans les anciennes colonies : marginalisation politique, stigmatisation de nos cultures et religions (notamment dans les médias), brutalités policières au faciès, sexisme, discriminations à l’emploi, au logement, à l’école, répression de l’immigration et des habitants des quartiers populaire de Bruxelles, etc. Plus généralement, nous luttons contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale.
Nous travaillons à construire la communauté politique de toutes celles et tous ceux qui refusent l’occultation des dominations et des oppressions inscrites dans l’histoire et les institutions étatique des pays occidentaux. Nous affirmons qu’aucun avenir n’est possible si l’on ne s’inspire pas des résistances antérieures et actuelles.
Nous devons enseigner l’histoire de manière objective afin que les nouvelles générations ne reproduisent plus les crimes du passé. Tirer les leçons du passé pour construire un avenir meilleur.
Notre objectif prioritaire est de faire converger, au sein d’une même dynamique antiraciste et décoloniale, l’ensemble des espaces de résistances que se donnent les habitants des quartiers populaires de Bruxelles.
Ces rencontres sont ouverte à tous, gratuit et dont on espère qu’il participera à l’élaboration d’une pensée critique décoloniale qui puisera son inspiration dans les luttes anticoloniales, antiracistes et dans l’expérience des résistances populaires.
Nous souhaitons surtout qu’elle sera au service des luttes des immigrations et des quartiers.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.