RSS articles
Français  |  Nederlands
dimanche 28 février 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda - 1 commentaire
13h30 - Balade technopolice : cartographions la surveillance ! posté le  - Agenda
lundi 1er mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 100 posté le  - Agenda
mardi 2 mars 2021
20h00 - Apéro-débat en ligne | Prison : le travail à la peine posté le  - Agenda
mercredi 3 mars 2021
18h30 - Dettes coloniales, réparations et reconnaissances posté le  - Agenda
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Répression de luttes ouvrières

posté le 07/09/16 par Formation Léon Lesoil
lieu : Pianofabriek
adresse : 35 rue du Fort, Saint-Gilles
Mots-clés  répression / contrôle social 

Conférence-débat avec :
Fernand FYON
Ex-délégué FGTB et Secrétaire du Conseil d’Entreprise aux Forges de Clabecq
Silvio MARRA
Ex-délégué FGTB et Chef de file Sécurité & Hygiène aux Forges de Clabecq
Tous deux inculpés lors du procès des 13 de Clabecq en 1998

Tanguy FOUREZ
Délégué FGTB et Secrétaire de Conseil d’Entreprise
Récemment condamné à 2 ans de prison avec sursis

Le 24 mai dernier, en fin de manifestation syndicale contre la politique du gouvernement Michel, des manifestants se retrouvent face aux policiers. Coups de matraques et sprays au poivre d’un côté, projectiles divers de l’autre. Au cours de l’altercation, Tanguy Fourez, délégué FGTB, donne un coup de poing au commissaire Vandersmissen qui caracolait en tête de ses troupes. Tanguy Fourez est condamné à 2 ans de prison avec sursis. Plusieurs centaines de syndicalistes et d’universitaires avaient pourtant lancé un appel demandant son acquittement car à travers lui c’est tout le mouvement social qui est visé. En règle générale, quand les ouvriers entrent en lutte, la répression s’abat sur eux.
Fin 1996, les Forges de Clabecq fermaient leurs portes, jetant sur le pavé des milliers de sidérurgistes. Au terme d’une lutte acharnée de plusieurs mois (entre autres une manifestation de plusieurs dizaines de milliers de personnes), ceux de Clabecq sont parvenus à maintenir une activité sidérurgique sur le site. Le tribunal correctionnel de Nivelles a ensuite poursuivi 13 d’entre-eux en s’appuyant sur un article du code pénal du 19e siècle jamais utilisé jusqu’alors.
Après 4 ans de défense acharnée en justice, de mobilisations et d’actions de solidarité les 13 de Clabecq ont gagné leur procès.
Tirons-en les leçons pour les luttes futures qui s’annoncent (Caterpillar, Axa, etc.).

Une activité organisée par la Formation Léon Lesoil asbl avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles
Entrée gratuite. Plus d’infos au 0487 209 062


posté le  par Formation Léon Lesoil  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
ben-crs-ss_copie(...).jpg
fll-banner-new-2(...).jpg
bandeaucfwb.be.j(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.