RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Retour sur l’expérience révolutionnaire de 68 pour nourrir nos perspectives aujourd’hui

posté le 15/01/19
lieu : Acrata
adresse : Rue de la Grande Île 32, 1000 Bruxelles

acrata[a]post.com
Mots-clés  luttes sociales  projection / débat / concert 

Discussion à partir du texte « Comité d’action ouvriers-étudiants, France mai 68 » par R. Gregoire et F. Perlman.

La rupture de la paix sociale survient souvent de manière soudaine et virulente. On la cherche, on l’encourage, on la rêve, on bosse dessus, mais elle restera toujours un saut dans l’inconnu. Une rupture de l’existant momentanée, aussi souhaitée soit-elle, met en branle nos manières d’agir, nos habitudes de lutte. Elle demande une réaction immédiate tant qu’une réflexion profonde, or les deux sont facilement opposables. Pour ne pas être surpris, ébahi par le spectacle, pour ne pas se retrouver à s’agiter fébrilement tout en laissant s’échapper plein de possibilités d’action qui approfondiraient la tension sociale, nous proposons de nous retrouver pour en parler.

Comment penser nos actes en dehors de toute routine, comment se détacher de l’habitude et de son confort ? Quelles sont nos actions présentes qui peuvent préparer à la prochaine confrontation, quelles sont les actions que nous voudrions entreprendre lors du moment de rupture et comment s’y préparer aujourd’hui ? Toujours dans l’objectif de prolonger l’insurrection, de la rendre socialement importante, de l’internationaliser, de rendre la révolution sociale possible et vivante.

Nous voudrions vous inviter à une discussion autour de la brochure de Perlman et Grégoire « les comités ouviers-étudiants en 68 ». Ils témoignent par ce texte de leur expérience de lutte lors du Mai 68 français, de leurs tentatives, de leurs espoirs, mais surtout ils se livrent, dans la deuxième partie de la brochure, à un retour critique sur leurs propres actions, les limites qu’elles ont engendrées, les dépassements et les ruptures qu’elles n’ont pas su provoquer. Outre les questions soulevées, qui peuvent nous éclairer sur nos propres tentatives d’agitation, de révolte, la critique proposée par Perlman et Grégoire nous semble assez intéressante que pour être discutée collectivement avec des personnes qui essayent d’inscrire leur action dans une perspective de révolution sociale.

La brochure est disponible au local.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)