RSS articles
Français  |  Nederlands
vendredi 26 février 2021
15h00 - Rassemblement Une Seule Solution : La Régularisation ! posté le  - Agenda
dimanche 28 février 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
13h30 - Balade technopolice : cartographions la surveillance ! posté le  - Agenda
lundi 1er mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 100 posté le  - Agenda
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
dimanche 25 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 2 commentaires

SQUAT - Appel à un rassemblement devant l’Étal

posté le 15/09/18
lieu : L'Etal
adresse : 102 Avenue Adolphe Buyl, Bruxelles
Mots-clés  logement / squats / urbanisme 

Appel à un rassemblement dimanche 16 septembre devant l’Étal à 14h
(102 avenue Adolphe Buyl)

Le 102 était un bar étudiant qui a brûlé en 2014. Depuis plusieurs années, des travaux dans ce bâtiment n’ont jamais aboutis, pour des raisons qui nous sont inconnues. Le voisinage parle d’un Delhaize, haut lieu de consommation au lieu d’un espace de rencontre, de partage, ouvert sur le quartier, les jeunes, les enfants, les plus vieux et toute autre personne qui aurait envie de passer un instant tranquillement hors de ces zones hyper-marchandes qui nous sont imposées, partout en ville.

Hier 13 septembre 2018, l’ouverture de l’Étal s’est passé magnifiquement, dans la joie et le partage, entre potes, curieux.ses et passant.es. L’Étal est un squat, et pourtant beaucoup de personnes se sont montrées très intéressées et motivées par ce projet : de la nourriture et des vêtements gratuits récupérés afin de leur donner une seconde vie, des brochures et textes politiques et poétiques à prix libres, mis à dispositions à qui veut et pas à qui peut. L’idée était d’insuffler un peu de vie à ce lieux qui croupissait dans sa vacuité, son vide.

Aujourd’hui 14 septembre 2018, le propriétaire est venu non pas se présenter et ouvrir le dialogue avec nous mais menacer une copine, qui était seule à l’intérieur, et d’appeler la police. Elle s’est sentie en danger et a décidé de partir illico presto. Oui, on le sait, le pouvoir sacré de la propriété privé est toujours couverte par le bras armé de l’État.

Cependant, non, nous ne les laisserons pas réduire nos efforts à néant sans broncher ! Nous appelons quiconque désireux.se de soutenir des initiatives non-marchandes à se rassembler devant l’Étal au 102 avenue Adolphe Buyl le dimanche 16 septembre à 14 h afin d’établir un rapport de force avec le propriétaire. En nombre, ne serait-ce qu’une cinquantaine voir une centaine, nous pourrions au moins une dernière fois nous réapproprier les lieux, et de s’organiser pour proposer des choses allant l’encontre de ces temples de la consommation, destructrice de nos vies que sont ces supers-marchés, qui se font concurrence les uns les autres dans la seule optique de nous rendre dépendants de leurs merdes et de se faire du fric. Ils ne voient que notre « pouvoir » d’achat. En tant qu’individus, notre pouvoir ne se limite pas à notre porte feuille, bien au contraire ! Montrons leur qu’on a la force, ensemble, de leur faire face.

Nous ne voulons pas nous battre à tout prix pour ce lieu. Mais pour quelque chose de bien plus grand. Pour se réapproprier nos vies en dehors des sphères nauséabondes du capitalisme !

L’Étal peut se multiplier dans chaque bâtiment vide abandonné qui n’est pas habitable dans le sens de se loger. Se loger est essentiel, se nourrir et s’habiller également !

Ce dimanche 16 septembre, la journée Bruxelles sans-voiture sera turbulente.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
arton278.jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.