RSS articles
Français  |  Nederlands

Salima, première bachelière de France

posté le 27/08/13 par souriceau Mots-clés  médias 

Dans les gros titres de nos chères presses quotidiennes, on a coutume de lire que telle ou telle catastrophe a eu lieu dans le monde, qu’au coin de sa rue, on risque de se faire agresser à coup de couteau pointu sans raison, que nos voisins sont peut-être bien des voleurs de poules, et que nos poules sont toutes en danger, qu’heureusement qu’on a des caméras de surveillance partout pour nous protéger, que la police fait bien son travail, parce que c’est un travail des plus respectueux.
On y apprend que le budget des déportations est déjà bien entamé et pratiquement à cours pour virer les sales étrangers qui viennent dans notre pays pour nous voler notre travail, violer nos filles et nous chouraver nos GSM.

Grâce aux journalistes, on sait aujourd’hui que les églises désertent en Belgique, et qu’il faut s’en inquiéter, et qu’en plus c’est tout la faute aux musulmans qui envahissent nos églises et reconvertissent nos curés en barbus terroristes.

On sait aussi que si tu t’appelles Mohammed ou Toufik, t’as déjà raté ta vie

Et si tu veux un jour faire la une d’un article de presse, t’as bien tout intérêt à voler le sac d’une grand-mère, sécher l’école, fracasser ta mère, ou encore balancer un pauv’type que tu connais même pas, tu t’en rends compte, tu le connais même pas ! Au-dessus d’une voie de chemin de fer. Là, au moins t’as toutes tes chances qu’on s’intéresse à toi.

Et puis ces articles, ils sont neutres, c’est le principe même du journalisme, de sa déontologie (y a même une instance pour ça, alors c’est peu dire !), et de son objectivité. Alors chaque fois qu’il écrit sur un fait divers (puis ils en raffolent dans les journaux, parait qu’ça fait vendre, que c’est intéressant et que quand t’as lu ça, bah tu comprends bien à quoi qu’elle ressemble notre société !), bah il raconte !

Par exemple, voyons les nouvelles du jour :

Une femme battue assassine son homme

On peut y lire : « C’était une femme si charmante, toujours prête à rendre service à son prochain », et « “J’ai fait une grosse connerie”, avait d’entrée de jeu résumé Mireille avant de lui expliquer qu’elle en avait eu marre que Agim R. – originaire des Balkans – la batte et qu’elle n’avait pas réussi à perpétrer son meurtre du premier coup. »

Bah oui, on va préciser, parce que là, ça change toute l’histoire Agim R était « - originaire des Balkans- ». C’est un élément ultra important dans l’enquête, et le quidam qui lit le journal, il a besoin de cette information pour se faire son opinion, sinon, comment il ferait ? Il risquerait d’aimer les étrangers !

Un patriote tue sa femme puis se suicide

Ici, on parle d’Eddy et Catherine, on a pas besoin de dire d’où ils sont originaires, on aura compris qu’ils sont belges, et c’est important de le savoir aussi, parce que malgré ce drame, bah Eddy, il était patriote ! Si, si, c’est nécessaire comme information, parce que sinon, on se serait dit qu’il dépendait du chômage ou pire encore du CPAS, et alors que c’était un sale fainéant, et que donc c’est normal ce qu’il se passe,mais non, il était patriote....

Deux exemples parmi une pléthore d’autres titres et articles. On l’a lu des centaines de fois, on sait que quand c’est un fait divers, c’est que ça doit être morbide, dramatique, spectaculaire et émotif à la fois. Mais on te demande de choisir ton camp : là c’est grave, là c’est moins grave, bah là il l’a bien mérité, là, elle l’a cherché, et si on te dit en plus que le/la/les protagonistes sont D’ORIGINE, alors là, bah tu sais tout de suite à quoi t’en tenir !

D’origine marocaine, tunisienne, turque, roms, roumaine, des Balkans, de loin là-bas chez les orientaux, de couleur pas très très blanche, incertaine, d’apellation d’origine, OGM, 100% ouate, pur coton, sans sucre... bref...

Les origines sont soulignées et bien marquées chaque fois qu’on évoque le drame et la peur. Les médias aiment attiser les débats et réflexions racistes sur leurs sites internet. Mais ils aiment aussi créer le sentiment de méfiance, de rejet de haine de l’autre au sein de la population.

A côté, ils nous expliquent aussi à quel point notre copine Maggie est la préférée des Belges et que grâce à elle, le pays et notre territoire sont en SECURITE.

S’il suffisait de dire, comme souvent entendu « bah faut pas lire ces merdes », en serions-nous là ?

« Les temps sont durs pour la presse écrite. De moins en moins de belges feuillettent le journal "papier". Nouvelle confirmation : les ventes de journaux francophones ont diminué de pratiquement 3% au 2e trimestre 2013.
Tous les journaux francophones sont en baisse... Le Soir, La Libre Belgique, La Dernière Heure, l’Avenir mais aussi les quotidiens du groupe Sudpresse qui se dit "numéro 1" en francophonie, avec un peu plus de 100.000 exemplaires vendus chaque jour.
 »

Lu aujourd’hui dans un journal français :
http://www.paris-normandie.fr/article/evreux/salima-meilleure-bacheliere-de-france

Salima, meilleure bachelière de France

Et là, à aucun moment on ne parle de ses origines...


posté le  par souriceau  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.