RSS articles
Français  |  Nederlands
vendredi 26 février 2021
15h00 - Rassemblement Une Seule Solution : La Régularisation ! posté le  - Agenda
dimanche 28 février 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda - 1 commentaire
13h30 - Balade technopolice : cartographions la surveillance ! posté le  - Agenda
lundi 1er mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 100 posté le  - Agenda
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Signal - Université d’été - corps nomades

posté le 02/09/15 par Kim Vanvolsom
lieu : Centre culturel Jacques Franck
adresse : Chaussée de waterloo 94 1060 Bruxelles, Bruxelles

02 538 90 20
info@lejacquesfranck.be
Mots-clés  luttes sociales  réflexion / analyse 

L’Université d’été réunit artistes, opérateurs culturels, chercheurs, acteurs sociaux, urbanistes, responsables de politiques culturelles... venus du monde entier et passionnés par l’actualité et le futur de la ville.

Cette année, les questions d’exclusion et de justice sociale sont au cœur du débat, par la mise en valeur de pratiques artistiques tendant à remettre au centre du discours politique, social et artistique des corps qui sont généralement exclus ou maintenus à la périphérie.

09.09 : Corps improductifs – chômeurs, enfants, personnes âgées, handicapées, malades, repoussés parce que ne participant pas de la machine de production du capital.
10.09 : Corps indignes – exclus pour des raisons morales par le patriarcat : femmes, homosexuels, transgenres, gros ou drogués, considérés comme coupables de ne pas être dans la norme.
11.09 : Corps nomades – migrants, sans-papiers, sans domicile fixe, gens du voyage, … rejetés au titre du racisme ou de leur nomadisme.

Chaque journée sera ordonnée comme suit :
09:30>12:30 : Session plénière sous la conduite d’un « éclaireur » et de trois invités, intellectuels ou artistes.
12:30>13:30 : Déjeuner
13:30>16:30 : Ateliers pratiques sous la conduite des artistes invités à Signal
16:30>17:00 : Partages et retours sur la journée

Vendredi 11.09
Corps nomades
Saskia Sassen (NL/US)
Saskia Sassen est une sociologue et économiste néerlando-américaine. Spécialiste de la mondialisation, de la sociologie des grandes villes et des migrations internationales, elle est à l’origine du concept de "ville-globale", notamment exposé dans son livre "The Global City". Professeur de sociologie à l’Université Columbia et à la London School of Economics, ses travaux sur la mondialisation, sur les questions des migrations, du terrorisme, des technologies de l’information ou des inégalités sociales, ont fait d’elle une universitaire mondialement reconnue.
www.saskiasassen.com

Jay Pather (ZA)
Jay Pather est professeur agrégé à l’Université du Cap où il dirige le Gordon Institute for Performing and Creative Arts (GIPCA). Il est également commissaire de du festival d’art public Infecting the City et directeur artistique de Siwela Sonke Dance Theatre. Depuis 1984, il a collaboré avec des artistes visuels, des architectes et des urbanistes pour amener ses performances inter-culturelles dans l’espace public, travaillant avec l’architecture de Johannesburg, Durban, Londres, Zanzibar, Amsterdam, New York, Barcelone, Mumbai, Muscat, New Delhi, Copenhague et Le Cap. Ses œuvres récentes incluent « Blind Spot » (« Point aveugle »), une promenade de la ville qui se base sur des expériences de migrants. En 2014 il a été nommé membre du jury pour le Prix international d’art public.

Núria Güell (ES)
Le travail de Núria Güell reformule et jongle avec les limites de la légalité, elle analyse l’éthique pratiquée par les institutions qui nous gouvernent, afin de détecter les abus de pouvoir commis par le biais de la légalité et de la morale hégémonique. Flirter avec les pouvoirs établis, compter sur les privilèges du monde de l’art et la complicité de différents alliés, toutes ces ressources sur lesquelles Nuria Guell base son travail – qui se fond avec sa vie personnelle - sont développées comme des tactiques perturbatrices dans des contextes spécifiques, afin de subvertir les relations de pouvoir établies. Son travail a été exposé dans de nombreux endroit dans le monde entier.

Foradelugar (ES)
Foradelugar est une compagnie qui travaille presque exclusivement dans des espaces non conventionnels avec des ressources multidisciplinaires. Leur pratique questionne le public et son contexte. Loin de formes conventionnelles et rigides du théâtre, ils conçoivent les espaces où ils travaillent différemment afin d’inclure et d’engager le territoire physique et humain des endroits où ils se trouvent. Leurs projets peuvent être participatifs et laissent une place importante à l’imagination de ceux qui y prennent part.

Nimis Groupe (BE)
"Pendant plusieurs années, les acteurs du Nimis Groupe ont cherché à mieux comprendre les politiques migratoires européennes. Réuni grâce à un programme d’échange européen, le groupe constate que l’Europe finance et encourage les rencontres entre pays membres mais qu’au même moment elle dépense des sommes d’argent pour élever des barrières face au reste du monde.
Désireux d’aller aux marges de nos sociétés pour rencontrer ceux que notre Union exclut, nous avons posé des questions à des travailleurs sociaux, des militants, des agents de police, des chercheurs, des juristes. Nous avons assisté à une audience du conseil du contentieux des étrangers. Nous avons voyagé aux frontières de l’Europe.
En nous rendant dans un centre d’accueil, nous avons rencontré des demandeurs d’asile en attente d’une décision de l’Office des étrangers. Leur nécessité de dire en public ce qu’ils vivent et la joie partagée ensemble ont scellé notre détermination à écrire un spectacle avec eux.
C’est parce que les recherches documentaires ont mené le groupe à des rencontres humaines que le théâtre a commencé. Aujourd’hui, Européens et demandeurs d’asile réunis, nous créons "Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu", un spectacle de théâtre que nous jouons ensemble devant des spectateurs, citoyens ou non, de l’Union européenne. La diffusion de notre spectacle se construira sur les multiples partenariats que nous nous prenons d’ores et déjà en charge d’initier entre les milieux associatifs, les centres ouverts et les théâtres qui nous accueilleront."

10 euros/jour (déjeuner compris)
25 euros/pass 4 jours (déjeuner compris sauf le samedi)


posté le  par Kim Vanvolsom  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.