RSS articles
Français  |  Nederlands

Soirée projection/débat pour Marco Camenisch

JPEG
Marco Camenisch est un prisonnier éco-anarchiste enfermé de 1991 à 2002 en Italie et depuis 2002 en Suisse. Il avait été condamné une première fois en 1981 pour plusieurs actions anti-nucléaires des deux cotés de la frontière italo-suisse à 10 ans de prison, l’aspect politique de ses actions lui vaudra cette peine exceptionnellement lourde pour l’époque : il paye pour tout le mouvement anti-nucléaire qui a secoué la Suisse dans les années 70. Il s’évada quelques mois plus tard et vécut dans la clandestinité pendant 10 ans en Toscane.

Capturé, il fût accusé du meurtre d’un douanier -il a toujours contesté cette accusation- et de diverses actions écologistes et anti-nucléaires en Italie. Après 10 années de prison, il fût transféré en Suisse pour purger la fin de sa première peine. Il est à nouveau jugé et condamné à nouveaux pour certains mêmes faits qui lui ont valu des années de prison en Italie.

En prison depuis 26 ans, Marco Camenisch n’a jamais renié ses idées ni son combat. Il reste solidaire et refuse de collaborer avec la justice suisse.

Ce vendredi 20 février, le Secours Rouge organise la projection en avant-première d’un court documentaire sur le parcours de Marco Camenisch, suivi d’un débat.

Plus d’infos sur Marco Camenisch :


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
fb_img_142412221(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.