RSS articles
Français  |  Nederlands

Sur les accusations envers Indymedia.bxl

posté le 29/04/20 Mots-clés  solidarité  répression / contrôle social  médias 

Le 21 avril, la Sûreté de l’État publiait un document intitulé Le danger caché derrière le COVID 19 dans lequel elle accusait Indymedia (en page 6) d’appeler à la violence en se basant sur un article publié au début du mois. Deux jours plus tard de nombreux groupes de presse relayaient cette accusation en l’amplifiant considérablement.

Dans cette bataille de la désinformation, quelques rectifications sont nécessaires. Épingler un article pour juger un collectif en dit plus sur les objectifs de la Sûreté de l’État que de sa compréhension des problématiques sociales. Mettre en parallèle l’extrême droite, l’extrême gauche et les puissances pro-russes c’est mettre sur pied d’égalité des groupes avec des objectifs, une organisation et des moyens qui ne sont radicalement pas comparables.

Pour rappel, Indymedia c’est un media participatif, accessible a toutes et tous, qui se veut être une vitrine locale des luttes sociales, environnementales, et des resistances contre toutes les formes de discriminations, de domination et d’exploitation. Le collectif qui fait tourner le site se charge de modérer les contributions, de gérer les aspects techniques, de réflechir à comment rendre cet outil toujours plus accessible et intuitif.

Depuis que les médias ont relayé cette information, notre collectif a reçu des mails sans demande explicite claire mais qui cherchaient à nouer des contacts pour "se réveiller tous ensemble et décider d’enfin passer à l’action", pour "participer à des actions concrètes et responsables de désobéissance civile"... Mode d’action qui n’est pas sans rappeler les tentatives d’infiltrations ayant visé les jeunes révoltés de Cureghem, les coups de pression exercés par la police pour retirer les banderoles "justice pour Adil" accrochées sur de nombreuses façades ou encore le gigantesque déploiement policier dans les Marolles le 19 avril.

L’Etat et la police instrumentalisent un contexte sécuritaire anxiogène et cherchent à nous faire peur, à nous diviser et à nous monter les un.es contre les autres pour nous paralyser. Si vous même ou vos proches avez subi des pressions ou intimidations nous vous invitons grandement à en témoigner publiquement. Sortons de la peur, osons en parler et ne restons pas seul·e·s avec nos craintes, organisons-nous contre la répression. L’auto-organisation et les pratiques d’aide mutuelle sont plus que jamais nécessaires. Refusons la pression mise en place par la police, ne laissons pas des probables tentatives d’infiltration nous perturber, ni des accusations nous discréditer !

A l’heure où le contrôle et la surveillance se sont généralisés, Indymedia reste un outil de diffusion d’idées qui tente de garantir l’anonymat de ses utilisateur.ices (plus d’info).

Indymedia est ce que la communauté en fait, continuons à lire, à publier et surtout à faire vivre nos luttes !
Solidarité et courage à tou·te·s !


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)