RSS articles
Français  |  Nederlands

Théâtre à la place

posté le 08/09/13 Mots-clés  logement / squats / urbanisme 

Théâtre occupé depuis vendredi, ce soir bouffe pop à prix libre , ça bouge bien, s’organise bien mais faut quand même du soutien et du relai, passe le message à ton voisin et viens boire un godet.

Le communiqué :

Nous, groupe d’acteurs, occupons les anciens locaux du Théâtre de la Place à Liège.

Pour y créer un Théâtre À La Place.

Le Théâtre À La Place a pour vocation de devenir un espace autonome de création et de rencontre, de passage autant que d’ancrage, au coeur du quartier d’Outremeuse.

Nous occupons depuis le 6 Septembre 2013 les locaux laissés vacants. L’inauguration du Théâtre À La Place se fera Samedi 7 Septembre, lors d’une soirée de présentation à la brasserie du théâtre.

Cet espace culturel, au coeur de la ville, n’avait plus de vie depuis le mois de juin 2013 et devait rester fermé jusqu’à sa destruction prévue pour le printemps 2014.

Les théâtres appartiennent À TOUS et nous ne pouvons nous résoudre à laisser un si bel outil abandonné. Nous jetons place de l’Yser les bases d’une résurrection possible.

Le Théâtre À La Place est ouvert à tous, tous les jours, de 13h à minuit, gracieusement.

Des évènements y ont lieu chaque jour : spectacles - concerts - expositions - performances - ateliers ouverts - repas. Le Théâtre À La Place est un espace-temps commun.

C’est un lieu vivant, malléable. Chacun peut participer à sa construction.

Nous invitons tous ceux qui voudront composer avec les moyens précaires qui sont les nôtres, à venir lui donner vie.

Nous souhaitons interroger la nécessité du théâtre et de l’art pour une société. Nous profitons de ce théâtre au centre de la cité pour le rendre utile et nécessaire à tous.

Manifeste

Nous constatons qu’un théâtre est vide.

Nous nous ruons sur l’occasion pour expérimenter une pratique de l’art à coté des contraintes dictées par le marché, la profession, la poursuite d’une carrière, l’exercice d’un métier, la production.

Notre action nous est propre, elle est une réponse que nous trouvons aujourd’hui parce-que le terrain est propice, la situation favorable.

Au slalom dans l’institution nous préférons une action collective, autonome.

L’art contient suffisamment de politique pour ne pas dépendre des politiques, qu’elles soient culturelles, sociales, populaires, en tout cas déterminées par un calendrier électoral.

Nous ne voulons pas être les collaborateurs actifs d’un programme politique.

Nous ne réclamons rien, nous n’ attendons rien.

Notre occupation du théâtre de la place est instinctive et nous l’estimons nécessaire.

Nous la défendons parce qu’il n’y a pas mieux à faire dans l’instant.

C’est un geste pour dépasser le vide, ce n’est pas le plus radical et nous le croyons juste parce que généreux.

Les théâtres sont à nous. Les théâtres sont à tous.

Nous voulons fabriquer un rituel qui s’appelle le théâtre, qui fait partie de la vie, et qui à ce titre, a lieu sans être mystifié ni déprécié.

Nous voulons fabriquer ce lieu qui s’appelle le théâtre,

ouvert au public, au centre, qui est un lieu de passage autant que d’ancrage.

Nous n’attendrons pas d’avoir mille fois fait nos preuves pour nous sentir légitimes.

Nous avons la volonté de faire les choses simultanément et non plus successivement.

Nous ne passerons pas plus de temps à chercher de l’argent qu’à faire du théâtre.

Nous voulons faire se percuter art vivant avec art de vivre.

Une société a le théâtre qu’elle mérite. Supposons que nous méritons mieux.

Le Théâtre de la Place devait rester inoccupé en attendant sa destruction.

Nous l’occupons depuis le 6 Septembre.

Nous l’ouvrirons tous les jours.

Nous y jouerons tous les jours.

Gracieusement.

Nous invitons quiconque voudra faire avec la situation et les conditions qu’offre le lieu.

Nous souhaitons découvrir ce qu’est un théâtre libre et ouvert à tous en permanence à Liège.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 8 septembre 2013 14:04, par Théâtre À La Place

    Nous diffusons nos informations principalement via le site radicalcinema.org

    On a appris que la commune ne lancerait pas de procédures avant lundi 9, jour où des négociations devraient commencer dans la mesure où nous ne nous opposons pas à la destruction future du bâtiment.
    D’ICI LÀ
    ON S’ORGANISE !

    Ce soir : Bouffe pop, concert, jam.

    Si vous voulez investir les semaines qui viennent de vos propositions (artistiques, militantes, autres...), passez nous en parler ou contactez nous au +32(0)493050120 ou theatrealaplace@gmail.com

    Nous constituons aussi une liste de diffusion pour vous tenir au courant du programme, envoyez nous un mail.

    En attendant, on travail surtout à rendre les lieux utilisables. Et on a bien besoin d’aide.
    On prend tous les soutiens, qu’ils soient moraux, matériels, techniques, financier ou autres.
    Nous avons besoin de tout ce qui peut être utile dans un théâtre ou une maison.
    Plusieurs équipes se mettent en place. Venez voir si vos têtes ou vos bras peuvent être utiles à l’une d’entre elle.

    Les théâtres sont à nous. Les théâtres sont à tous.

  • 8 septembre 2013 19:49, par Théâtre À La Place

    Un article de l’entonnoir sur l’ouverture.
    Récit Greg Robert
    http://www.entonnoir.org/blog/2013/09/08/nous-voulons-faire-se-percuter-art-vivant-avec-art-de-vivre/

  • 2 décembre 2013 16:25

    Bonjour,
    J’ai découvert votre lieu de création. Enfin un endroit de libre expression, un exutoire dont la ville a bien besoin. J’aimerais savoir s’il est possible de recevoir par mail vos programmations futures.
    Je ne peux actuellement que parler de vous positivement mais j’espère faire plus à l’avenir.
    Patricia

  • 12 décembre 2013 20:57, par heselmans

    On va passer vous voir.
    Recevoir infos évidement serait bien.
    Dans un projet de triptyque "Fassbinder" (Du sang sur le cou du chat, en octobre 13 au Moderne), en préparation, "Qu`une tranche pain".
    Quien sabe ?

  • 7 mars 2014 12:38, par Alain LEFÈVRE

    Bonjour, j’ai appris que vous aviez récemment rencontré Rose-Marie LAURENT, infirmière à la Maison Médicale "la Passerelle" qui, entre autres, vous a parlé de la coordination des associations du quartier, intitulée "Table Ronde Socioculturelle des associations d’Outremeuse". Il semblerait que avez évoqué la possibilité de venir présenter votre projet, votre combat pour la sauvegarde du bâtiment de l’ancien théâtre et les différentes activités que vous proposez. C’est pourquoi je vous invite à notre prochaine réunion qui aura lieu ce vendredi 14/03 à la Maison Intergénérationnelle, rue Raes de Heers,13 à 9h15. Nous pourrons également vous présenter nos objectifs.
    Si tout ça n’est pas clair, n’hésitez pas à me contacter, soit par mail : tah@skynet.be, soit au 0496/55 69 36.
    À bientôt,
    Alain LEFÈVRE

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.