RSS articles
Français  |  Nederlands
vendredi 26 février 2021
15h00 - Rassemblement Une Seule Solution : La Régularisation ! posté le  - Agenda
dimanche 28 février 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda - 1 commentaire
13h30 - Balade technopolice : cartographions la surveillance ! posté le  - Agenda
lundi 1er mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 100 posté le  - Agenda
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 2 commentaires

URGENCE HUMANITAIRE

posté le 05/11/20 par abdelhak ziani
lieu : tour des finances
adresse : bv jardin botanique Num 50 1000 Bruxelles, Bruxelles
Mots-clés  sans-papiers 

Monsieur le secrétaire d’état à l’asile et l’immigration,
Ne décidez pas svp de le sors de milliers de personnes sans papiers, sans rencontrer leurs représentants d’abord.

Après de longues années de lutte et d’attente, les personnes sans papiers n’ont pas l’impression d’avoir été entendu, ni reconnus comme personnes vulnérables, face une crise sanitaire sans précédent.
Les répercussions d’un confinement, certainement nécessaire pour préserver la santé publique et ainsi éviter la propagation du virus ; mais qui, en même temps, prive des milliers de personnes sans-papiers de sources de revenue, sans soutiens sanitaire ni financier, et avec, comme impacts directs, l’impossibilité de payer le loyer, et de subvenir à leurs besoins alimentaires les plus élémentaires.
Les gouvernements se succèdent (certes avec difficultés) mais dans la plupart des cas, ils font preuve de surdité et de mépris, envers des milliers de personnes vivant sous l’emprise de partons véreux, de marchands de sommeil, et de plus en plus de racisme social et structurel. En tous cas ils partagent toujours le même manque de volonté d’anticiper de nouvelles situations/solutions, que ce soit l’immigration, les logements, la précarité, ou ce qui est plus grave, un gouvernement qui n’a aucune envie de penser à plus long terme, un gouvernement qui n’envisage comme solutions que les refoulements, les rafles, la restriction des droits, la détention en centres fermés – y compris de familles et d’enfants -, les expulsions individuelles ou collectives.
Face à la tentation du gouvernement d’ignorer la question de la régularisation et de laisser perdurer l’injustice, il nous faut répéter que nous n’acceptons pas que des personnes qui partagent la vie sociale et citoyenne belge au quotidien soient dépourvues d’existence légale ; il faut montrer au gouvernement que nous sommes nombreux à soutenir le combat pour la régularisation et qu’il doit en tenir compte !
La Belgique a ENFIN un gouvernement après des mois d’attente, un gouvernement dirigé par les socialistes, les libéraux et les écologistes, et rien ne laisse penser que la question d’une éventuelle régularisation aura sa place dans le futur programme du gouvernement vivaldi. Et les quatre saisons promettent d’être un long hiver pour les personnes sans-papiers.
Le nouveau secrétaire d’état à l’asile et à la migration Monsieur Sammy Mahdi, a passé le plus clair de son temps à rassurer l’électorat flamand qu’il n’y aura pas de régularisation des sans-papiers.
Il s’est dit prêt à préparer une note qui tracera les lignes directrices, concernant l’immigration, une note prévue pour le 11 Novembre d’après nos sources.
Nous nous étonnons que les responsables politiques décident de notre sort, sans pour autant nous donner l’occasion d’être auditionné, comme si nous étions des fantômes.
Ce vendredi 06 Novembre, Nous allons organiser un rassemblement devant le cabinet de Monsieur Sammy Mahdi, pour tenter de le rencontrer, afin qu’il nous explique pourquoi son gouvernement n’a rien prévu pour ces milliers de personnes coincés en Belgique, dans un contexte de pandémie mondiale, alors que des organisations, des virologues ont émis des rapports alarmants quant à la situation catastrophique des migrants sans-papiers, confinés sans ressources et sans soutien.
D’autant plus que de nombreux patrons Belges ont émis des rapports aux décideurs politiques pour signaler le manque structurel de mains d’œuvres, notamment dans les métiers en pénurie.
En effet, de nombreux secteurs en Belgique connaissent des difficultés car ils ont des chiffres de production à suivre, mais ne trouvent pas assez de travailleurs : l’agriculture, l’industrie alimentaire, les services paramédicaux et les aéroports pour le transport de marchandises. Dans ces secteurs essentiels, l’augmentation du nombre d’emplois vacants est spectaculaire. Certains de ces emplois figuraient déjà dans la liste des métiers en difficulté avant la crise.
Cette pénurie de main-d’œuvre entraînera d’énormes pertes économiques, si la Belgique ne prend pas des mesures concrètes.
Quel gâchis, sachant que de nombreux sans-papiers sont prêts à occuper des postes vacants et à contribuer à l’économie belge. Souvent, ils ont déjà un diplôme et/ou une expérience dans les secteurs concernés, et parlent nos langues nationales, ce qui n’est pas le cas des travailleurs saisonniers, qui, en plus du fait qu’ils coutent cher, ne répondent aucunement à l’urgence économique formulés par la voca et la FEB.

Il est temps que nos décideurs politiques traite la question migratoire, sans phobies électoralistes.
REGULARISATION MAINTENANT

Collectif des travailleuses et travailleurs sans papier (CTSP)
Collectif des sans papiers de Belgique (CSPB)


posté le  par abdelhak ziani  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)