RSS articles
Français  |  Nederlands

URGENT : Attaque des forces du désordre

posté le 01/12/13 Mots-clés  No Border 

Ce matin la police a assiégé L’Armada Chaussée de Forest à St Gilles. Actuellement 100 personnes sont à l’intérieur , Lacrymo+++. Besoin de soutien et de Maalox. Le quartier est bouclé
DEBOUT LES CAMARADES !


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 1er décembre 2013 09:29

    Update

    Les flics font sortir les gens un par un.Controle d’identité. Trois personnes embarqués. Toujours besoin de soutiens !

  • 1er décembre 2013 09:42, par T

    flics font sortir les gens un par un, controle d’identité, 3 personnes embarquées. toujours besoin de soutien.

  • 1er décembre 2013 19:21

    Peut on avoir plus d’informations, pourquoi ? Que s’est il passé ?

  • Trois arrestations judiciaires lors de l’évacuation d’un squat à Saint-Gilles

    http://www.telebruxelles.net/portail/info/saint-gilles/28746-trois-arrestations-judiciaires-lors-de-levacuation-dun-squat-a-saint-gilles

    La police a procédé dimanche à trois arrestations judiciaires lors de l’évacuation de l’Armada, un bâtiment abritant un "magasin gratuit", un lieu d’échange d’articles sans obligation, à Saint-Gilles. Ils ont été mis à la disposition du parquet de Bruxelles pour rébellion armée, a indiqué lundi la police de la zone de Bruxelles-Midi. Lors de l’évacuation du bâtiment, des occupants se sont en effet emparé d’un pepper spray appartenant à un policier et en ont vaporisé le contenu dans les yeux d’un agent.

    93 PERSONNES DANS LE BÂTIMENT

    La police locale a été appelée par des riverains se plaignant de tapage nocturne à l’Armada, un bâtiment abritant un "magasin gratuit" situé sur la chaussée de Forest, à Saint-Gilles. Arrivés sur place, les policiers ont trouvé 93 personnes dans le bâtiment. L’accord d’occupation passé avec la commune de Saint-Gilles, propriétaire des lieux, expirait dimanche et la police a donc décidé d’évacuer le bâtiment.

    ACTE DE REBELLION

    Un important dispositif policier a été mobilisé pour cette opération, au cours de laquelle un petit nombre de personnes se sont rebellées en jetant des bouteilles vers les policiers. Lors d’une bousculade, des occupants se sont emparé d’un pepper spray d’un policier et en ont vaporisé le contenu dans les yeux d’un agent. Ce dernier a eu les yeux et les mains brûlés, et subit une incapacité de travail de 6 jours. L’évacuation s’est déroulée sinon dans le calme.

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.