RSS articles
Français  |  Nederlands
lundi 23 mai 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 164 posté le  - Agenda
jeudi 26 mai 2022
19h00 - Rencontre ton squat ! posté le  - Agenda
samedi 28 mai 2022
19h00 - Rencontre ton squat ! posté le  - Agenda
lundi 30 mai 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
jeudi 2 juin 2022
17h00 - Solidarity with anarchist prisoners protest posté le  - Agenda
18h00 - Projection "Auprès d’elle" posté le  - Agenda
samedi 4 juin 2022
14h00 - Dénationaliser l’école publique ? posté le  - Agenda
lundi 6 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Permanence autodéfense numérique posté le  - Agenda

1 | 2

Une expulsion de plus à Namur.

posté le 02/06/15
lieu : 155 chaussée de Perwez
adresse : chaussée de Perwez 155, Namur
Mots-clés  logement / squats / urbanisme 

Une fois de plus la ville de Namur jette des gens à la rue et nie le droit au logement des plus précaires.
Depuis 2 semaines Ben et quelques amiEs à lui occupent une maison vide chaussée de Perwez.
Ce bâtiment appartient à la ville et est inoccupé depuis plus de deux ans.
Ben c’était fait expulser de son logement il y’a trois ans déjà ; En contre parti Maxime Prévot lui avait promis un relogement par une lettre signé de sa main. Comme d’habitude avec les politicards, la promesse est resté lettre morte.
Dégoûté par le nombre de logements vides, écœuré par les prix exorbitants des loyers, choqué par l’accroissement des inégalités qui poussent de plus en plus de gens vers une misère matérielle qu’en haut on préfère nier, voire pire exclure ( voir le dernier règlement anti-mendiants dont Max Prévot est si fier.)
Ben et ses potes en ont marre de faire les moutons passifs et on prit les choses en main en se relogeant de leurs propres moyens dans un des nombreux bâtiments vides de la ville de Namur.
Mais la ville veut déjà les expulser unilatéralement sans autre forme de procès.
Les habitantEs lasSent de se faire mener en bateau est loin d’être illettré et compte bien défendre ces droits.
Ne soyons pas fataliste, auto-gérons nous pour nous garantir une vie digne loin des logiques marchandes.
Nous appelons à un rassemblement pour faire entendre nos revendications.
Qu’ils nous laissent faire revivre ce lieu qu’ils font volontairement mourir pour d’occultes raisons.
Car le droit à la dignité passe par le logement, RENDEZ-VOUS Chaussée de Perwez numéro 155 ( en face de la Joie du Foyer) à 17H00.
On vous attends en nombre !!!


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 3 juin 2015 11:35

    apparemment ils ont été expulsés ce matin ...

  • 5 juin 2015 11:56, par Bien vu

    L art est difficile la critique est aisée... Ce texte a été écrit dans l.urgence et n’etait pas censé être publié sur indy bxl vu la nonchalance des bruxellois a bouger en dehors de la capitale. Mais traité les gens de barakis sans amis c’est juste exprimer son mépris de petits bourgeois alors "wtf." Techtunnemiette parce que t’etais même la pour le soutien et à part du mépris t.as rien à dire ou à proposer vieux rageux

  • 6 juin 2015 13:09

    Salut, c’est certainement un facho ou un flic, pas la peine. On peut enlever cher indymedia ? Merci !

  • 7 juin 2015 11:46, par modo

    parce qu’il n’apportait rien comme infos ou réflexion, le propos était juste insultant

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.