RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Vendredi 6 juin à 18h Discussion autour de la lutte contre la construction d’une maxi-prison à Haren (nord de Bruxelles)

posté le 04/06/14
-
Mots-clés  luttes sociales  ZAD du Keelbeek 

Il y a quelques années, les taules belges ont connu de vives révoltes dans lesquelles on a pu sentir de réelles vagues de combativité, de rébellion et de solidarité. Au moment où l’on croyait que l’Etat était parvenu à étouffer ces révoltes, les prisonniers de plusieurs taules ont ces derniers mois repris le flambeau de la lutte. S’en sont suivies quelques occupations de préau, destructions de matériel carcéral, bagarres collectives contre les matons… Dehors, tout le monde n’est pas resté sourd face à cette envie de reprendre sa dignité : la révolte à l’intérieur a trouvé des échos auprès de celles et ceux qui, encore de l’autre côté des murs, veulent mettre des bâtons dans les roues de cette machine à enfermer qu’est cette société.

Dans sa soif de contrôler, maîtriser et enfermer toujours plus de personnes, l’Etat s’est en effet donné comme objectif de restructurer et moderniser son appareil judiciaire, répressif et carcéral. En plus de peines plus lourdes dans les tribunaux, de pouvoirs accrus pour le juge d’instruction, de l’augmentation des forces répressives dans la rue, de l’extension des réseaux de vidéosurveillance, il a installé plusieurs ailes de haute sécurité dans les prisons déjà existantes et prévu la construction d’une dizaine de nouvelles prisons. Quatre nouvelles prisons sont aujourd’hui opérationnelles, plusieurs sont en construction et au nord de Bruxelles, dans la petite commune de Haren, l’Etat a prévu de construire à partir de 2015, la plus grande prison de Belgique. Celle-ci devrait enfermer plus de 1300 personnes, hommes, femmes, mineurs – sous-divisés en catégories de psychiatrisés, récalcitrants, insérables.

Toute cette répression s’accentue dans l’objectif d’instaurer la peur et une ambiance de résignation dedans comme dehors. Celle-ci cherche à empêcher que l’on décide de ne plus subir sans broncher les agressions et les humiliations qu’elles viennent de matons, de la police, de patrons, de la contrainte du travail salarié, de l’ONEM ou de petits chefs. Elle cherche à empêcher que des personnes se retournent contre ceux qui les oppriment, ou qu’ils aillent chercher l’argent là où il se trouve en abondance.
Est-ce que les prisonniers subiront cette accentuation de la répression sans montrer les crocs ? Est-ce que les révoltés de dehors laisseront paisiblement construire ces nouvelles geôles ?

Lors de cette soirée, nous voulons casser cette logique répressive, en faisant le lien avec l’intérieur des prisons belges mais aussi avec l’aménagement de Bruxelles en ville-prison, et débattre ensemble de comment lutter et empêcher la construction de cette prison gigantesque à Haren.

Venez nombreux discuter de ces sujets !


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.