RSS articles
Français  |  Nederlands

Vie de Gennaro Rubino, anarchiste qui tenta d’assassiner Léopold II

posté le 15/11/18 par https://www.ephemanar.net/mars14.html Mots-clés  histoire / archive 

Le 14 mars 1918, mort de Gennaro RUBINO dans la prison de Louvain (Belgique).

Anarchiste italien auteur d’un attentat manqué contre le roi des Belges.

Il naît le 23 novembre 1859 à Bitonto, dans les Pouilles (Italie). Fils d’un maréchal-ferrant libre-penseur, il est orphelin de sa mère à 11 mois.
Bon élève, il doit renoncer à devenir ingénieur par manque d’argent.
En 1878 il s’engage dans l’armée, pensant pouvoir y poursuivre ses études, mais son intelligence s’accommode mal de la discipline militaire et des articles envoyés à un journal républicain lui vaudront d’être dégradé et condamné en 1884, par le tribunal militaire de Messine, à cinq ans de réclusion.
Libéré en 1887 à la faveur d’une amnistie, il retourne à Bitonto où il se marie avec une institutrice souffrant de troubles mentaux. Employé comme comptable, il est arrêté pour faux et escroquerie (qu’il nie) et condamné à 4 ans de prison.
Sa peine accomplie, il émigre en mai 1897 à Londres où il va exercer divers emplois dans la restauration. Il fréquente alors les socialistes puis les anarchistes italien-ne-s. Se déclarant célibataire, il se remarie avec une ouvrière dont il aura un garçon. Deux expériences d’emploi en librairie tournent au fiasco alors que le couple vit dans la misère. Il tente à nouveau sa chance à Glasgow sans plus de succès. En désespoir de cause, il accepte alors, contre rémunération, d’être un indicateur pour les autorités italiennes. L’argent sert à acheter une maison devant servir d’imprimerie pour un nouveau journal, de salle de réunion et de logement, mais il est dénoncé aux anarchistes, dont Malatesta et Louise Michel, qui le somment de s’expliquer. Il avoue (par courrier) être un espion mais qui se voudrait être une sorte d’agent double, et livre les noms ou pseudos d’autres mouchards infiltré-e-s.

Réprouvé par les anarchistes comme par sa famille, il quitte seul l’Angleterre pour la Belgique où pour prouver sa bonne foi et venger la répression sanglante de Louvain d’avril 1902, il tire le 15 novembre 1902 sur le cortège du roi Léopold II mais sans atteindre sa cible.

https://www.ephemanar.net/novembre15.html#rubino

    • Le 15 novembre 1902, à Bruxelles, l’anarchiste italien Gennaro RUBINO, tire deux coups de révolver au cri de "Vive la révolution sociale Vive l’anarchie !" sur une des trois berlines du cortège du roi des Belges Léopold II qui rentrait d’une cérémonie religieuse. Le roi en sort indemne et personne n’est blessé dans cet attentat, mais Rubino échappe de peu à un lynchage de la foule. Lors de son procès en 1903, il déclarera avoir agi seul et être un anarchiste isolé, mais bien que n’ayant blessé ou tué personne il sera lourdement condamné aux travaux forcés à perpétuité.

Arrêté par la foule, son procès débute le 26 janvier 1903. Il est défendu par Emile Royer (avocat de Jules Moineau) et par Charles Gheude, mais il sera finalement condamné aux travaux forcés à perpétuité.

https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Gennaro_Rubino

Il meurt dans la prison de Louvain probablement victime de la grippe espagnole après quinze ans de réclusion et d’isolement qui avaient fini par altérer ses facultés mentales.

Il est l’auteur de plusieurs textes rédigés en prison dont un mémoire pour justifier de sa bonne foi anarchiste et convaincre ses avocats socialistes de le défendre.

"Si l’anarchiste tue un roi, il entend se rebeller et se venger contre l’autorité et les privilèges représentés par ce roi mais non pas contre un homme. Et cela non pour le goût de tuer mais dans des circonstances spéciales lorsque tout moyen paisible est impossible ou inutile pour que l’homme conquière son droit à la vie, au bonheur et à la liberté."

A lire l’ ouvrage d’Anne Morelli : "Rubino l’anarchiste qui tenta d’assassiner Léopold II" (Editions Labor 2006).

http://ita.anarchopedia.org/Gennaro_Rubino


posté le  par https://www.ephemanar.net/mars14.html  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)