RSS articles
Français  |  Nederlands

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Violences policières : plaintes en hausse à la LDH

posté le 05/07/13 par LDH Mots-clés  répression / contrôle social 

Article publié dans Le Soir du 3 juillet 2013 - VIOLENCES POLICIERES - Une habitante d’Ixelles a récemment porté plainte contre des policiers. Elle a été emmenée au poste pendant les fêtes de la musique pour s’être interposée entre des fêtards et des policiers. Elle est ressortie le visage tuméfié. Elle accuse des agents de l’avoir brutalisée. La LDH reçoit, plus qu’avant, ce genre de témoignages

Une habitante d’Ixelles a récemment porté plainte contre des policiers. Elle a été emmenée au poste pendant les fêtes de la musique pour s’être interposée entre des fêtards et des policiers. Elle a passé plusieurs heures au commissariat et en est ressortie le visage tuméfié. Elle accuse des agents de l’avoir brutalisée. Ces derniers mois, plusieurs plaintes de ce type ont été déposées. Des plaintes non pas de manifestants, mais de simples particuliers confrontés à des agents trop nerveux.

La ligue des droits de l’homme (LDH) reçoit, plus qu’avant, ce genre de témoignages. Elle rappelle aujourd’hui que les forces de l’ordre peuvent utiliser la force, mais dans certaines circonstances. Sinon, il y a abus comme le confirme Alexis Deswaef, président de la Ligue : "Il y a des conditions qui doivent être respectées comme d’absolue nécessité, de proportionnalité ou de but légitime. Et une gifle dans un commissariat, c’est clairement un abus de pouvoir. A partir du moment où la personne est sous le contrôle de la police, est maîtrisée, il n’y a aucune raison pour qu’ils utilisent la force et quand on voit que des personnes, parfois menottées, subissent encore des violences vengeresses de la part de certains policiers, ces policiers n’ont plus leur place dans la police. Il est de son intérêt de nettoyer ses rangs et d’en enlever ces brebis galeuses. C’est le principe de légitime confiance que le citoyen peut avoir et doit avoir dans sa police, qui est trahi chaque fois qu’un policier se rend coupable de violences inacceptables."

suite : http://www.liguedh.be/toutes-les-activites-de-la-ligue/1767-violences-policieres-plaintes-en-hausse-a-la-ldh

Observatoire des violences policières en Belgique


posté le  par LDH  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.