RSS articles
Français  |  Nederlands

Visite à domicile de l’ONEm : Leur répondrons-nous par le silence... une fois encore ? Vitalement non !

posté le 07/05/15 par [Riposte] Mots-clés  action  répression / contrôle social 

Visites domiciliaires chez les fraudeurs sociaux de première ligne : les chômeurs !?

« Un Individu, Un droit, Un revenu ! »

Mercredi prochain, les marqués du Triangle Noir prendront les devants ! Rejoins-nous ! Où ? quand ? comment ? Décision ce we, mais ce sera mercredi prochain en journée, plus que probablement, et dans la capitale ou dans un rayon proche. L’info suivra via mail. Nous ne nous contenterons pas cette fois d’un rassemblement d’indignation ou de dénonciation.

Bloque la date, stp. L’enjeu est vital. Cessons tous de reculer devant leurs attaques à l’arme lourde, prenant et jetant pour cible la partie de la population la plus précarisée et la moins défendue de ce pays, après les « sans papiers » !

Mercredi, Riposte.cte (chômeurs et travailleurs engagés) et le CACH (Contre-Attaque des CHômeurs), -pas seuls, c’est sûr-, répondront avec fermeté à ceux qui veulent renouer avec le marquage au triangle noir des "hors emploi" que nous sommes, comme le faisaient les nazis dans leur camps de la mort avec les réfractaires au travail, les chômeurs de longue durée. Nous répondrons vigoureusement à leurs intentions de récupérer sur notre compte quelques pauvres sous, dont nos familles et nos communautés ont besoin, et pour ce faire de fouiller sans vergogne nos vies, nos domiciles, nos nids chauds, partagés et ouverts à toi l’étranger mais qui se refusent à eux et à leurs glauques desseins, violer nos maisons parfois communes, nos appartements d’amours secrets, nos roulottes et squatts fièrement conquis, où ils n’ont fichtre pas à foutre leurs museaux de charognards.

Quand nous trichons, c’est généralement pour survivre à un dispositif dont ils ont pipé les dés. Pile ils gagnent, face nous perdons. À tous les coups. Ils pillent et se gavent en se glosant de légitimité infamante, au nom de « la Belgique qui se lève tôt , tout en déclarant « hors la loi » nos stratégies de survie. Ceux-là avec qui nous trichons sont juste ceux qui nous oppriment et nous étouffent chaque jour davantage, que nous ayons ou non un « emploi », ceux dont nous devons déjouer la fourberie qui divise et assassine. Nous savons que pour les « décompteurs » statistiques de la misère, -honnêtes employés, assujettis à d’hypocrites injonctions bureaucratiques-, nous sommes les 400 mille, les 600 mille, les 950 mille en vérité... qui sont de TROP, les « inactifs » et « improductifs » de profit, ceux dont la mort ne serait finalement qu’aubaine, soulagement pour les finances d’un Etat, qui leur obéit.

ILS NOUS APPOSENT LE TRIANGLE NOIR, nous leur résisterons. Pas de contrôle chez nous, bas les pattes de nos seuils et de nos rues. Inspecteurs de l’ignominie, fouilles-merde et colporteurs de haine et d’inhumanité, nos portes vous seront toujours fermées et n’essayez pas de les forcer... Resistencia ! On n’aime décidément pas l’Onem quand il leur appartient !

Nous avons avec nous l’éthique de notre désir incommensurable de vivre. Notre liberté ne s’encombrera d’aucun de vos ordres mortifères à vous laisser pénétrer en nos demeures où jouent et rient et pleurent et s’éduquent à l’autonomie nos enfants libertaires, qui ne gagnent rien à vous connaître. Nos amours rebelles ne s’assombriront d’aucune soumission à votre vision glacée et cynique du vivant et à votre organisation disciplinaire du "vivre ensemble".

Sachiez aussi que nous voir taxés de fraudeurs par les complices des plus grands voleurs de l’humanité, nous projette dans le vertige hilarant d’un monde qui marche à l’envers...Ce n’est pas par manque d’humour ou d’attrait pour les sensations fortes que nous nous attacherons de toutes nos forces à le remettre à l’endroit. C’est juste histoire d’éviter que continuent de tomber par milliers celles et ceux à qui des attaques répétées ont fini par ôter toute ceinture de sécurité... sociale.

Mercredi, rejoins-nous... Sans barrage, urgent, fort, déterminé, ils avancent, ils avanceront sans fin, comme une armée conquérante que rien ne bloque sur son passage et donc qu’aucun arraisonnement n’est en mesure de raisonner. Ils sont devenus fous et nous gouvernent...

Leur répondrons-nous par le silence... une fois encore ?

Vitalement non ! "


posté le  par [Riposte]  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.