RSS articles
Français  |  Nederlands

Vlaams Belang bien protégé par les flics

posté le 04/04/14 par Albert Mots-clés  action  luttes sociales  répression / contrôle social  antifa 

LES FLICS ONT BIEN GERE LA PROTECTION DU VLAAMS BELANG

Hier soir (3/4) le congrès du Vlaams Belang au théâtre Le Vaudeville n’aura pas tout à fait eu lieu, du moins pas là-bas. Et pourtant la valse a été bien menée. L’interdiction soit-disant de ce congrès dans un lieu privé étant prévisiblement levée par le Conseil d’État, seuls restaient interdits les rassemblements contre. Les antifascistes dénonçant et refusant les contenus politiques portés par ce parti gluant s’étaient rassemblés à l’entrée des Galeries de la Reine. Ce rassemblement ne fut pas le seul puisque le groupe "Nation" s’y trouvait aussi.
Provoqué par le groupe Nation qui, clamant ses slogans et chantant barrière Nadar à la main, s’approche et fait tout pour inciter à la violence. Certains lèvent le bras en salut nazi et obéissent à une personne qui leur indique par gestes quelles postures et mouvements effectuer. C’est ainsi qu’avec l’aide de la police ils ont tout fait pour permettre finalement à M. Dewinter et ses comparses d’arriver tranquillement pour se rendre dans les galeries, protégés par les forces de l’ordre.

En cordon, en civil scandant des propos tels que "gauchistes", "s’ils passent je vais les fracasser" sans identification, sans brassards, des policiers sortent leur matraque télescopique et frappent d’aucuns violemment à la tête. Les forces de l’ordre s’en prennent exclusivement aux antifascistes pas aux aux membres de "Nation" qu’ils avaient été trouver à plusieurs reprises pour discourir. Étonnant alors que ceux-ci ne se gênent pas de faire le salut nazi et de la provocation à la violence, certains portaient des coups des poings américains. A une personne signalant ce fait à un policier, celui-ci lui répond "t’es de la police ?" et ignore la situation. Pourtant là comme arme à destination !! (cf baguette de tambour).

Après une bousculade visant à empêcher les vlaams belangers d’entrer dans les galeries les forces d’intervention se mettent en branle.

Casqués, bouclier au bras, matraque portée haute et menaçante les flics poursuivent les manifestants - uniquement les antifascistes - au pas de course jusque dans les ruelles menant à la Grand’ Place. Offensifs et hargneux ils offrent un spectacle ahurissant aux touristes perplexes de voir ainsi des policiers en tenue de combat, poursuivre en courant les gens effrayés dans les ruelles. C’est donc ainsi qu’à Bruxelles se font disperser des manifestants !

La police de Bruxelles semble avoir utilisé une tactique visant à protéger le groupe Nation et permettre de cette façon le passage aisé et protégé des vlaams belangers qui furent d’ailleurs quelques minutes plus tard accompagnés par cette même police les escortant de manière protectrice, vers "La Chaloupe d’Or" Grand’ Place où la réunion pouvait se poursuivre à l’aise. C’était le plan B du VB.

Une fois de plus les policiers en civil sans aucun signe distinctif ont pu frapper à l’aise et les forces d’intervention de se sont ruées sur des personnes exprimant leurs idées. Brimant la liberté d’expression (d’une partie seulement) sans qu’à aucun moment de demande d’évacuer les lieux (le groupe Nation devait-il d’abord effectuer son travail ?) et aucun avertissement n’aient été faits.

Piège bien tendu d’un coté mais refus de laisser la rue aux fachos de l’autre. Malgré tout, bien joué.


posté le  par Albert  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.