RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

“Wij willen geen Calais in Brussel” “Nous ne voulons pas d’un autre Calais à Bruxelles”

posté le 12/09/17
lieu : Office des étrangers
adresse : 59 chaussée d’Anvers, 1000 Bruxelles
Mots-clés  répression / contrôle social  sans-papiers  solidarité  Calais  action  No Border 

http://www.gettingthevoiceout.org/nous-ne-voulons-pas-dun-autre-calais-a-bruxelles/

Publié le 12 septembre 2017 par Martine - Read this post in English, Nederlands

12/09/2017
Malgré la militarisation des frontières européennes et la construction de murs et de barbelés, les migrant.e.s sont toujours des milliers à tenter d’atteindre l’Europe. Depuis 2015, les gouvernants nous parlent de “crise des migrants”, de “crise de l’asile”, de gestion de situations présentées comme incontrôlables et d’une urgence pertétuelle. Pourtant, loin de subir cette situation, ce sont les politiques des Etats eux-mêmes qui l’ont construite de toutes pièces, tantôt par le contrôle des frontières, tantôt par le contrôle des populations. Les logiques de surveillances toujours plus restrictives et sécuritaires détruisent les possibilités d’entrée légale, produisant les situations de grande précarité dans lequelles sont aujourd’hui enfermé.e.s les migrant.e.s ! Le parc Maximilien est un exemple de ces espaces qui se multiplient partout en Europe.

Dans toutes les villes européennes des migrant.e.s essaient de s’installer, de vivre, d’obtenir éventuellement le sésame, un papier !

Comme à Calais, comme dans toutes les villes d’Europe l’Etat n’a qu’une seule réponse : la répression, l’enfermement et l’expulsion pour raison “d’ordre public”, de “santé publique”. Tous ces actes ne poursuivent qu’un seul objectif : nourrir les discours menaçants autour des migrations.

Nous n’acceptons pas que des personnes doivent dormir dans des parcs ou dans des gares.
Nous n’acceptons pas de nouvelles rafles dans les parcs et dans les gares.
Nous n’acceptons pas les emprisonnements en centres fermés.
Nous n’acceptons pas cette violence d’Etat.

Nous continuerons à lutter pour la dignité de tou.te.s, migrant.e.s, personnes sans-papiers, étrangers, voyageurs, demandeurs d’asile, SDF !
Nous continuerons à les accueillir dignement.
Nous continuerons à lutter contre ces stratégies répressives qui ne font qu’aggraver les souffrances et les angoisses.

Nous ne voulons pas d’un Calais à Bruxelles.
Nous ne voulons pas d’un Calais où les mêmes méthodes utilisées pendant des années ont été un échec total.
Nous ne voulons pas que l’histoire se répète.

Unissons nos efforts au-delà de nos spécificités et de nos différentes façons de lutter, en vue de mettre sur pied une résistance solide. Exigeons que ces budgets alloués aux politiques migratoires restrictives et répressives, qui se comptent en milliards d’euros, soient utilisés au déploiement de véritables politiques d’accueil.

Bruxelles 2017, cela ne peut pas être ça !

Premier rendez-vous de protestation à tou(te)s ce vendredi 15 septembre à 17h00 devant l’Office des étrangers Chaussée d’Anvers, 59 à
1000 Bruxelles


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.