RSS articles
Français  |  Nederlands

Action de chômeurs rue Neuve, 10 minutes et puis s'en vont

posté le 19/07/13 par exterioratorderéseau Mots-clés  action  répression / contrôle social 

Retour trouvé sur un réseau social par les liégeois de Riposte Cte :

"Rue Neuve, le 18 juillet à 14h30, à Bruxelles. Première action publique à l’appel du collectif CHOC (Chômeurs occupés), issu de la Mission locale de St Gilles, si on a bien pigé.
Quelque chose démarrerait donc sur Bruxelles contre les mesures attaquant les chômeurs ! ... Yes ! L’est pas trop tard ou alors beaucoup trop tard mais on ne reviendra pas en arrière, hein !
D’un certain point de vue, ça fait plus de 30 ans qu’il est trop tard, 30 ans que "ils" détricotent nos acquis, nos droits en tant que travailleurs, avec ou sans emploi, nos droits de producteurs exclusifs de la richesse économique !
Nous étions une vingtaine. Après une demi-heure, on s’est fait expulser par la police, faute d’autorisation pour "flyer" et afficher des revendications en public. Mais on a eu largement le temps de permettre aux journalistes (Télé-bruxelles, Vivacité et Belga notamment) de faire les interviews " nécessaires" (nécessaires ? bon ça se discute évidemment mais bon, c’était ici clairement le but du jeu).
Nous étions deux liégeois de Riposte.cte et la rencontre avec ce groupe bruxellois augure de futures collaborations positives, je crois. Que du bon quand même donc.
Un bémol : si sur Liège, s’affirmer publiquement comme chômeurs n’est pas toujours facile, tant les regards sont parfois méprisants, voire pire, et bien on peut vous dire que le faire Rue Neuve à Bruxelles, en pleine solde juilletiste, est bien plus violent encore !
On souhaite bon courage aux bruxellois de CHOC... A se revoir pour des actions communes !?
http://www.lalibre.be/actu/belgique/chomeurs-en-solde-rue-neuve-51e6bba335708838488a52a9"

Cela dit, les retombées médiatiques voulues sont bien faibles ;, et aucune photo de leur action ?

Rue Neuve, ce temple des magasins, fait souvent l’objet de petites actions symboliques. Il est vrai que le public fréquentant cette rue n’est pas le plus sensibilisé, ni à l’information, ni aux réflexions sur la consommation de masse, ni aux mouvements sociaux, ni au problèmes liés au chômage...

On peut lire un commentaire de GG sur le réseau social, expliquant qu’un tract commercial est autorisé, tandis que des revendications politiques sont tues par les autorités :

"Quand on leur a demandé si à la place nous avions distribué des tracts pour MavcDo, ç’aurait été ok, ils nous ont répondu texto : oui mais c’est différent, ce serait dans un but commercial, là vous avez des revendications donc ça va pas"

Ne serait-ce pas une bonne perche à attraper pour jouer avec les codes ?

Même si 10 minutes de revendications auront suffit à énerver les autorités, dans une rue pendant les soldes, le collectif n’entend pas se démonter et renouvellera son action très prochainement.

Peut-être pourriez-vous les soutenir le 7 août prochain à la Foire du midi, pour un cirque burlesque.


posté le  par exterioratorderéseau  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.