RSS articles
Français  |  Nederlands
mardi 2 mars 2021
20h00 - Apéro-débat en ligne | Prison : le travail à la peine posté le  - Agenda
mercredi 3 mars 2021
18h30 - Dettes coloniales, réparations et reconnaissances posté le  - Agenda
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Action des sans papiers devant la loterie des étrangers

posté le 20/01/21 par collectif des travailleuses et travailleurs sans papiers
lieu : L'office des étranger
adresse : Pachecolaan 44, 1000 Brussel, België, bruxelles
Mots-clés  sans-papiers 

L’HOSPITALIÈRE (Le collectif des travailleuses et travailleurs sans-papiers, Migrants libre, la Voix des sans-papiers, Sans papiers Belgique) appelle tous les citoyens avec et sans-papiers, défenseurs du droits humains , migrants, collectifs, syndicats, groupes, sympathisantes et sympathisants... à participer a notre action devant l’office des étrangers :
- La violence de l’état face aux personnes sans-papiers,
- La politique migratoire se basant sur le (laisser pourrir) doit absolument cesser.
- Le racket de la loterie des étrangers, à travers sa politique de redevance pour les dossiers 9bis doit cesser.
Après de longues années de lutte et d’attente, les personnes sans papiers n’ont pas l’impression d’avoir été entendu, ni reconnus comme personnes vulnérables, face une crise sanitaire sans précédent. Les gouvernements se succèdent (certes avec difficultés) mais dans la plupart des cas, ils font preuve de surdité et de mépris, envers des milliers de personnes vivant sous l’emprise de partons véreux, de marchands de sommeil, et de plus en plus de racisme social et structurel.
En tout cas ils partagent toujours le même manque de volonté d’anticiper de nouvelles solutions, que ce soit pour l’immigration, les logements, la précarité, ou ce qui est plus grave n’a aucune envie de penser à plus long terme. Il n’envisage comme solutions que les refoulements, les rafles, la restriction des droits, la détention en centres fermés –y compris de familles et d’enfants -, les expulsions individuelles ou collectives.
Face à la tentation du gouvernement d’ignorer la question de la régularisation et de laisser perdurer l’injustice, il nous faut répéter que nous n’acceptons pas que des personnes qui partagent la vie sociale et citoyenne belge au quotidien soient dépourvues d’existence légale ; il faut montrer au gouvernement que nous sommes nombreux à soutenir le combat pour la régularisation et qu’il doit en tenir compte !
Le nouveau secrétaire d’État à l’asile et à la migration Monsieur Sammy Mahdi, a passé le plus clair de son temps à rassurer l’électorat flamand qu’il n’y aura pas de régularisation des sans-papiers, et continue dans sa volonté de fermer les portes face à de nombreuses demandes de rencontres,
de la part des syndicats, associations, ou représentants des personnes sans-papiers.
Son administration, l’office des étrangers, continue ses pratiques douteuses et floues, en continuant une politique de loterie et de racket auprès des personnes sans-papiers, (à travers la mise en place d’un système de redevance (sois-disons frais administratifs), pour les demandes de régularisation 9bis,une pratique pourtant condamnée par le conseil d’État, qui a considéré le montant de 363 Euros comme trop exagérés, et injustifiés.
Ce vendredi 22 janvier, Nous allons organiser un rassemblement devant l’administration de l’OE à Bruxelles, pour tenter de rencontrer monsieur le directeur Freddy Roosemont, afin qu’il nous explique pourquoi son administration continue de percevoir des montants trop exagérés pour les redevances administratives, et dénoncer la politique de l’arbitraire mené par son administration. « Pouvons-nous accepter que des dizaines de milliers de personnes soient maintenues dans la précarité, l’incertitude, la détresse psychologique, fragilisées par des mois voire des années d’enfer administratif ? » « Nous ne souhaitons pas une régularisation politicienne, un faux-semblant de mesure sociale.
La régularisation doit se faire de manière claire et sans équivoque, en élargissant les critères légaux, qui devront pouvoir être appliqués sans laisser de place à l’arbitraire » ;On appelle tous les soutiens à venir à notre démonstration, pour créer ensemble un élan en faveur de notre cause légitime.
Soyez au rendez-vous :Le Vendredi 22 Janvier à 14h, devant l’office des étrangers Adresse : Boulevard Pachéco 44, 1000 Bruxelles.

Une société qui refuse l’égalité des droits aux prétextes d’un statut administratif, de la nationalité, l’origine, la couleur de peau sera de plus en plus gangrénée par le racisme et les violences d’Etat.


posté le  par collectif des travailleuses et travailleurs sans papiers   Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
138956186_443965(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)