RSS articles
Français  |  Nederlands

[anti-nucléaire] - Doel et Tihange : un danger permanent

posté le 30/10/18 par https://wlibertaire.net/2018/09/doel-et-tihange-un-danger-permanent/ Mots-clés  nucléaire 

http://www.findunucleaire.be/index.htm

nucléaire non

La belgique compte au total 7 réacteurs nucléaires répartis entre 2 centrales : Doel et Tihange.

Ces réacteurs vieillissant sont ces dernières années régulièrement mit à l’arrêt suite à des problèmes plus ou moins grave.

Le nucléaire fait peser une menace permanente sur la vie de millions de personnes, aucun endroit au monde où sont présente des centrales n’est à l’abri d’un incident de type Tchernobyl ou Fukushima.

Qui plus est, même une fois définitivement à l’arrêt les opérations de démantèlement et de gestions des déchets continueront à faire peser un risque inacceptable pendant des générations.


Des réacteurs anciens à la vie prolongées…

Les réacteurs de Doel 1 & 2 ainsi que le réacteur de Tihange 1 ont été mis en service en 1975. Ils sont de fait 3 ans plus vieux que les réacteur de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire encore en activité en France. Les autres réacteurs ont été mis en service entre 1982 et 1985.

Initialement prévu pour durer 30 ans, une loi votée en 2003 a prolongé leur durée de vie de 10 ans.

De ce fait, les 3 plus vieux réacteurs auraient dû être fermés en 2015…

Seulement voilà, en 2012 le gouvernement prolonge une fois de plus Tihange 1 de 10 ans, reportant la date de son arrête en 2025. En 2015, rebelote mais cette fois-ci avec les réacteurs Doel 1 & 2.

On se retrouve donc avec des réacteurs conçu initialement pour 30 ans, qui resteront en service … 50 ans ! Soit presque le double de leur durée de vie prévue initialement…

Il est bon de préciser que de taux de pannes et d’apparition de défauts augmente considérablement à partir de 25 ans. L’acier de la cuve se fragilisant avec le temps.

Même Jan Bens, qui n’a rien d’un militant anti-nucléaire (Directeur de l’AFCN et ancien Directeur de la centrale de Doel), s’indignait en 2016 dans la libre belgique de l’absence d’initiative prise par Engie-Electrabel pour améliorer la sécurité des centrales nucléaires… Il y évoquait « les valeurs alarmantes des probabilités de fusion de cœur » concernant les 3 réacteurs de Tihange ainsi que ceux de Doel 3 & 4.

Bien évidement contrairement à ce pro-nucléaire convaincu, nous ne prônons pas de menus améliorations de sécurité mais bien l’arrêt immédiat, complet et définitif de toutes les centrales nucléaires.

Incidents et défauts

    • Les fissures

Entre 2012 et 2015, Tihange 2 et Doel 3 ont été arrêté 2 fois pour une durée totale de 2 ans suite à la découverte de fissures dans les cuves. Ces défauts particulièrement critique sont impossible à réparer. Ces fissures, parfois qualifiées de “micro-fissures” dans les médias, font jusqu’à 18cm de long. Il y en aurait près de 3.000 à Tihange 2 et 13.000 à Doel 3.

Une rupture de la cuve conduirait inévitablement à une fusion du cœur du réacteurs entraînant une catastrophe.

Même le directeur de l’AFCN a reconnu “que tout nouveau réacteur atomique présentant ces défauts ne pourrait être homologué”.

Un rapport commandé par le groupe Ecolo (de beaux hypocrites par ailleurs) au parlement concluait que « l’autorisation de redémarrage des deux réacteurs est incompréhensible »

Par ailleurs, quelques jours après le redémarrage de ces réacteurs l’AFCN avait préconisé la distribution de comprimés d’iodes à l’ensemble de la population en cas de fuites radioactives (sic).

    • Risques sismiques

Les vieux réacteurs de Doel 1 & 2 ne respectent par ailleurs pas les nouvelles normes sismiques en vigueur suite à la catastrophe de Fukushima. Selon ces nouvelles normes les réacteurs devraient pouvoir supporter une accélération de 0,1g en cas de séismes. Or ces réacteurs ne supporteraient qu’une accélération de 0,058g.

Les centrales nucléaires belges ne sont pas conçues pour supporter un séisme de magnitude supérieur à 5,7. Or, selon l’Observatoire Royal de Belgique, des séismes de plus de 6 pourraient avoir lieu en Belgique et dans les pays voisins. Depuis le quatorzième siècle, environ 15 tremblements de terre de magnitude supérieure à 5 ont été enregistrés près de ou en Belgique, dont trois ont même dépassé la magnitude 6. Au cours des 2000 dernières années, la Belgique a connu six séismes d’une magnitude supérieure à 6. ( voir les documents de findunucléaire)

    • Fuites à Doel

En Avril, Doel 1 a été mis à l’arrêt suite à une fuite d’eau dans la conduite de réserve du système de refroidissement. Il s’agit d’un incident dans le secteur nucléaire de la centrale. Cela impose des réparations complexes étant donné le haut niveau de radioactivité dans ce secteur.

    • Dégradations du béton et mauvais entretien

D’importante dégradation du béton ont été découverte sur des annexes bunkerisés abritant des systèmes de secours de 2eme niveau. Ces dégradations ont été constatées à Doel 3, Doel 4, Tihange 2 et Tihange 3.

Selon les propos d’un collaborateur d’engie, ces dégradations seraient dû à un manque d’entretien chronique des centrales afin d’économiser de l’argent.

Les déchets

Un autre gros problème du nucléaire, c’est la gestion des déchets qui restent dangereux pendant plus de 100.000 ans. Pour l’instant la seul “solution” envisagée c’est d’aller les enfouir à près de 400m de profondeur dans l’argile. Ce projet pharamineux, encore à l’état d’embryon pose également de nombreux problème et danger, mais nous y reviendrons plus en détail dans un prochain article.


posté le  par https://wlibertaire.net/2018/09/doel-et-tihange-un-danger-permanent/  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
nukenonmerci.jpg(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)