RSS articles
Français  |  Nederlands

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

GrONDES : une platteforme de lutte contre les ondes magnétiques.

posté le 29/09/14 par c/p mil Mots-clés  luttes environnementales 

Invisible, silencieuse et inodore la pollution par ondes et micro-ondes est pourtant nocive.
grONDES est une plate-forme qui réunit les quartiers bruxellois concernés par des projets ou des implantations d’antennes relais 2, 3 et 4G.
Une coordination pour des technologies mobiles qui respectent la santé, l’environnement et l’urbanisme.

grONDES a pour objectifs de réunir les nombreux quartiers bruxellois qui s’opposent aux antennes relais. D’informer sur le danger qu’elles représentent pour la santé et dénoncer ensemble la nouvelle ordonnance régionale. Qui, entre autres, multiplie par quatre le rayonnement autorisé, supprime l’enquête publique et la protection dont bénéficiaient les crèches, écoles ou hôpitaux.

La nouvelle ordonnance quadruple le seuil maximal de rayonnement des antennes (passant de 3V/m à 6V/m*), ce contre l’avis du Conseil Supérieur de la Santé qui considère que seul un seuil cumulatif inférieur à 3V/m respecte le principe de précaution. Un nombre croissant d’études scientifiques, de médecins, de pédiatres, de cancérologues sont plus prudents encore et préconisent des seuils moindres, comme le Conseil de l’Europe qui recommande 0,6V/m. Soit cent fois moins* que la nouvelle norme bruxelloise portée à 6V/m.

Les technologies mobiles et les antennes sont-elles nocives ? Pour ce qui est du GSM, le débat est clos pour les pédiatres, médecins et scientifiques. Il ne fait pour eux aucun doute que l’utilisation du GSM, particulièrement pour les enfants, est nocive. Seuls les fabricants, les opérateurs, les médias et trop de décideurs politiques continuent de "douter" malgré les preuves apportées de nombreuses études scientifiques sérieuses.

Pour ce qui est des antennes relais le débat est plus délicat, car dans ce cas celles et ceux qui font le choix de peu ou ne pas utiliser le GSM se voient pourtant imposer un rayonnement électromagnétique continu, de jour comme de nuit. Ici aussi un nombre croissant d’études démontrent un impact indéniable des antennes sur le sommeil et la santé des populations voisines, particulièrement des enfants.

Nous ne sommes pas opposés aux technologies mobiles pourvu qu’elles respectent la santé, la vie privée et les règles urbanistiques, de plus des alternatives technologiques permettant d’en limiter les nocivités avérées ou potentielles existent.

La nouvelle ordonnance votée sous la pression des opérateurs représente un recul démocratique et sanitaire inacceptable et irresponsable.
Avec d’autres associations et professionnels du droit, nous la dénonçons comme anticonstitutionnelle. Il est temps pour les citoyens d’opposer leur mobilisation au lobbying des opérateurs et à la complicité de nombreux politiques. Inutile d’expliquer à des Bruxellois(es) que l’union fait la force, n’attendez plus : signez la pétition et rejoignez-nous.

http://www.grondes.be/


posté le  par c/p mil  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.