RSS articles
Français  |  Nederlands
lundi 27 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 169 posté le  - Agenda
mardi 28 juin 2022
19h30 - Soirée débat : quel avenir pour le quartier Midi ? posté le  - Agenda
jeudi 30 juin 2022
lundi 4 juillet 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
lundi 11 juillet 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda

Nosfuturs.net

posté le 20/04/21
lieu : nosfuturs.net
info@nosfuturs.net
Mots-clés  projection / débat / concert 

nosfuturs.net est la plateforme de créations documentaires pour mieux comprendre les mondes qui viennent.

Ce portail transmédia proposera chaque année une nouvelle thématique centrée autour d’un documentaire d’auteur.e. Podcasts, courts métrages, contenus pour le web dialogueront avec le film pour éprouver nos possibles futurs. Chaque année, un nouvel avenir possible !

Créée et produite par le Centre Vidéo de Bruxelles, cette plateforme est gratuite, low-tech et évolutive. Pour un usage durable et stimulant du web.

Mise en ligne pour la fête du travail, le 1er mai 2021 autour de la thématique du « TRAVAIL QUI VIENT ».


LE TRAVAIL QUI VIENT

Déployée sur 2 ans, la thématique « Le travail qui vient » portera en 2021 sur l’atomisation du travail (VOLET 1) et en 2022 sur les organisations collectives du travail (VOLET 2).

A l’heure du développement de l’économie numérique, et alors que près de 80% de l’emploi prend désormais place dans les industries de services, l’économie collaborative a été dévoyée par l’ubérisation. En mettant en relation des fournisseurs et des demandeurs de service, les plateformes digitales contribuent à découper le travail en prestations individualisées, en tâches fragmentées et à accentuer de ce fait l’explosion des collectifs et l’individualisation des relations de travail.*

Pour inaugurer nosfuturs.net, le CVB propose de questionner les ressorts de cette numérisation accélérée qui rime avec atomisation du travail. Que se cache-t-il derrière les notions de liberté et de flexibilité promues par des plateformes digitales telles que Uber et Deliveroo ? Comment faire valoir ses droits face à un algorithme qui se substitue à la figure traditionnelle de l’employeur ? Le travail indépendant ou à la tâche va-t-il prendre le pas sur le salariat ? La numérisation et l’automatisation sont-elles compatibles avec le respect de nos acquis sociaux ? L’économie collaborative ou le pair-à-pair peuvent-elles être des alternatives crédibles face à la logique capitaliste ?

Avec nosfuturs.net le CVB met en lien et fait résonner différents récits audiovisuels, pour offrir au citoyen un espace de projection et un outil de réflexion sur le travail qui vient.

DOCUMENTER DEMAIN

La crise que nous traversons exacerbe le besoin de mobiliser d’autres imaginaires, d’inventer des récits dépeignant une autre manière de faire société. Des récits qui puissent parler à chacun de sa réalité tout en permettant de nous projeter, les pieds bien ancrés dans le sol, dans un futur plus engageant. C’est en documentant et en confrontant plusieurs « versions » de l’avenir que l’on pourra en écrire d’autres scenarios.

Non pas s’attacher à dépeindre un « monde meilleur » qui ne viendra jamais, mais bien se retrousser les manches pour mieux appréhender, dans une multitude de visions et de formats, nos possibles futurs. C’est avec ce désir que le CVB, engagé depuis plus de 45 ans dans la production de contenus audiovisuels, élargit en 2021 son champ du cinéma documentaire à celui du transmédias.

nosfuturs.net fera entrer en dialogue différentes formes du champ documentaire pour documenter les grands enjeux de société de demain et diversifier les chemins d’une pensée critique.

En rassemblant, autour d’une même thématique, des films, des podcasts et des contenus audiovisuels destinés au web, l’objectif est de s’outiller pour mieux anticiper les mondes qui viennent. Une manière de mobiliser autrement l’auteur·e du film documentaire qui sera au centre de nosfuturs.net, mais aussi celles et ceux qui créeront les contenus de cet archipel transmédias.

AU PLAISIR DE VOUS Y RETROUVER LE 1ER MAI PROCHAIN !
... ... ...

Du 4 mai au 8 juin, chaque mardi soir à PointCulture Bruxelleset en direct sur les réseaux sociaux, réfléchissons ensemble aux ressorts de la numérisation accélérée qui bouleverse nos habitudes et nos imaginaires du travail.

A partir des films de nosfuturs.net ou en résonance, coursier.e.s, cinéastes, journalistes, chercheur.se.s, professeur.e.s et étudiant.e.s partageront en ligne quelques pistes de réflexion et scénarios de nos futurs au travail :

Mardi 4 Mai
Mon travail, mon enfer ?
avec le média belge d’investigations Médor

Mardi 11 Mai
Filmer le travail à l’heure de la distanciation sociale
avec le P’tit ciné

Mardi 18 Mai
Enseignant·e, un futur numérisé ?
avec Culture & Démocratie

Mardi 25 Mai
"Notre sélection pour vous" Culture et numérisation : de la recommandation à l’algorithme
avec la revue Politique et la SACD

Mardi 1 Juin
Travailleur·euse·s de plateforme : la lutte pour les droits dans l’économie numérique
avec le Grésea et Éconosphères

Mardi 8 Juin
Télétravail : les nouveaux Temps modernes ?
avec l’Agence Alter


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
nosfuturs_bandea(...).png
nosfuturs_bandea(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)