RSS articles
Français  |  Nederlands

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Petits gestes du quotidien

posté le 02/01/17 Mots-clés  art 

Ca y est : c’est la fête.
Ca boit, ça fume, ça s’défonce pour oublier que cette année va ressembler à toutes les autres. Ou être encore pire.

Notre idée de la fête était un peu différente.
Lassées des fausses inténsités d’entre soi convenu, bien pensant et alcoolisé dans l’milieu, on a décidé d’aller faire la teuf comme on l’entendait.

Rapidement ca dérape. Faut se rendre à l’évidence on sait pas se tenir.

Flash d’un instant, je réouvre les yeux et je respire fort sous ma cagoule, je me force a inspirer par le nez et expirer par la bouche. Je suis totalment dans le moment présent et rien d’autre ne semble avoir d’importance.
Gerer son stress. Je vérifie pour la 14ème fois que j’ai mon briquet. ya un giro qui passe pas si loin, contact physique avec les potos. comme une envie d’se battre avec toute cette résignation. Allez c’est tipar, on fonce. Dans ma tête ya des chants de voyous qui résonnent.
ça pose des allumes feu sous les roues, ça tchek les alentours, ça fout le feu, ça coure, ca crame dejà bien, ça rigole pas encore, trop tendu.

plus tard, ça s’détend un peu, ça rit, ça s’caresse. en vitesse. furtif ;
c’est des moments volés.

Des moments de vies. Biensur qu’on crame des caisses. Et pas que le jour de l’an pour tout dire.
Biensur qu’on fait ca sans revendication.
Biensur qu’on a l’indécence d’être encore vivant.
C’est des choix qu’on répete inlassablement, mais on attends rien.
On croit pas que ça va aller mieux et que les gens vont se révolter, ou qu’on peut révolutionner cette société.
On a pas le temps de distribuer des foutus tracts, des affiches, de persuader, d’inviter de convaincre, d’enroler, de séduire.
On a l’impatience fiché au corps et on refuse ce jeu.

Nous trouvons notre liberté dans l’attaque, pas dans l’attente des lendemains meilleurs ou des hypotétiques conditions réunies ou des perspectives et projectualités insurectionnelles.

Dans une absence totale de retenue nous avons incendié une voiture de sécurité, une appartenant a la société "vinci" et une a la société bam (et bam ! ca sonne comme une invit’,non ?) constructeur de taules Belges.

Outre la joie que ca nous a procuré nous voulions envoyer un petit message aux compas incarcéré.

Que ce soit aux compas de l’internationale noire, aux impatientes, aux rageux, a celleux qui attendent pas que ça pète pour se lancer, a toutes celleux qui conspirent et au compa damien arretté récemment pour de la casse (vive le van,vive le van,vive le vandalisme).

On se revoit bientot.

Scandaleusement votre
Des cramées.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 4 janvier 2017 13:25

    Content que vous soyez contents, après tout, c’est le principal...

  • 9 janvier 2017 10:58

    Merci, ça réchauffe

    Par contre prendre le temps d’informer n’est pas la même chose que perdre du temps à sensibiliser.

    Exemple : poser des affiches dans Matonge pour informer les habitant-e-s qu’il y a un local néo-nazi juste à côté c’est de la politique - prétendre les sensibiliser sur la question c’est du gauchisme.

  • 14 janvier 2017 19:27, par Trop fan bis

    Cramer un truc par rage et colère, c’est cramer un truc par rage et colère.
    La ramener ensuite pour expliquer comment c’est trop le truc à faire et que tout le reste c’est minable, c’est un cacheton contre l’angoisse de sa propre insignifiance.

    Trouver sa liberté dans l’attaque, c’est trouver sa liberté dans l’attaque.
    Devoir s’en enorgueillir sur indymedia (...) tout en prétendant ne rien attendre de rien, c’est au mieux pathétique, au pire identitaire.

    Faire un geste en direction des camarades incarcérés, c’est du soutien, de la complicité, de l’attention.
    Valoriser le vandalisme et revendiquer le scandale, c’est un signe d’impuissance et un jeu de dupe qui fait bien marrer ceux d’en face.

    Tant d’énergie mise à travailler son image.
    Tant de force perdue à se distinguer.
    Tant de temps consacré à s’auto-produire.

    Bonne année quand même.

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.