RSS articles
Français  |  Nederlands
lundi 1er mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 100 posté le  - Agenda
mardi 2 mars 2021
20h00 - Apéro-débat en ligne | Prison : le travail à la peine posté le  - Agenda
mercredi 3 mars 2021
18h30 - Dettes coloniales, réparations et reconnaissances posté le  - Agenda
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

[projection-débat] Les dix-huit fugitives

posté le 30/11/16
lieu : UPJB
adresse : 61, rue de la Victoire, Saint-Gilles

02.537.82.45
info@upjb.be
Mots-clés  agriculture  Peuples natifs  répression / contrôle social  projection / débat / concert 

Nous sommes en 1987, à Beit Sahour, une petite localité palestinienne à proximité immédiate de Betléhem, peu avant le début de la première Intifada. Des résidents aspirent à une solution alternative et locale aux produits israéliens qu’ils sont contraints d’acheter, le lait notamment. C’est le début de l’étrange et épique histoire de dix-huit vaches laitières !

Le projet est porté par des intellectuels et des pacifistes. Ils sont loin d’être des spécialistes en production laitière... Mais peu importe, ils décident d’acheter dix-huit vaches à des Israéliens et les font entrer clandestinement en Cisjordanie jusqu’à Beit Sahour.

Complètement ignorants en matière d’élevage, ces néophytes doivent s’initier aux tâches les plus élémentaires, à commencer par la traite.

Le troupeau finit par se retrouver dans la mire des autorités israéliennes qui considèrent qu’il s’agit là d’un acte de rébellion et le prennent en chasse. C’est ainsi que les ruminants sont transférés d’une étable à l’autre, talonnés par l’armée israélienne, et finissent par devenir une véritable légende. Le « lait de l’Intifada », souvent distribué à la faveur de la nuit, fait désormais partie du quotidien.

Les dix-huit fugitives jette un regard unique sur l’ingéniosité de militants luttant contre l’occupation. On y rencontre les militants qui ont plongé dans cette aventure ainsi que leurs familles, leurs amis et de nombreux habitants de Beit Sahour dont elle a changé la vie, sans oublier les dix-huit vaches présentées sous forme de BD. À la fois humoristique et sombre, le film émeut et fait réfléchir, en nous montrant la force de l’engagement populaire, de la résistance pacifique et du courage d’une communauté occupée depuis vingt ans déjà au moment des faits.

La projection sera suivie d’un débat.

PAF : 6 euros, 4 euros pour les membres, 2 euros (tarif réduit)

Voir en ligne : la bande-annonce du film


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
les-18-fugitives(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.