RSS articles
Français  | 
jeudi 23 mai 2019
13h30 - AHMED rassemblement à 13h30 Palais de Justice posté le 19/05/19 - Agenda
18h00 - Convergence, moi non plus. posté le 18/05/19 - Agenda
20h00 - Soirée projection sur la prison et le projet de Haren posté le 20/05/19 - Agenda
vendredi 24 mai 2019
13h00 - 24 mai : Cortège Écologie Sans Transition posté le 20/05/19 - Agenda
18h00 - Ecologie et capitalisme - Conférence d’Hervé Kempf posté le 20/05/19 - Agenda
samedi 25 mai 2019
10h00 - Weekend de rencontre internationale NO BORDER posté le 28/04/19 - Agenda
10h00 - WEEKEND DE RENCONTRE INTERNATIONALE NO BORDER - PROGRAMME posté le 10/05/19 - Agenda
13h00 - « Bruxelles en Lutte(s) » posté le 26/04/19 - Agenda
13h30 - Lobby tour de l’armement spécial Israël posté le 16/04/19 - Agenda
14h00 - Rassemblement Stop Dublin posté le 20/05/19 - Agenda
18h30 - Osaka mon amour, tdm183#27 posté le 12/05/19 - Agenda
20h00 - Soirée de soutien NO BORDER posté le 28/04/19 - Agenda
dimanche 26 mai 2019
12h30 - Atelier : comment lutter contre les expulsions ? posté le 16/05/19 - Agenda
13h00 - [Manif Gilet Jaune] Toute l’Europe à Bruxelles ! posté le 10/05/19 - Agenda

1 | 2

Toutes devant chez Francken contre le racisme et le sexisme
posté le 28/01/16
jeudi 4 février 2016 16:30
lieu : cabinet de Théo Francken
adresse : rue de la Loi 18, Bruxelles
Mots-clés  répression / contrôle social  sans-papiers  antifa  féminisme 

"Mr. Francken le sexisme n’est pas un problème étranger, le féminisme n’est pas une valeur occidentale. Ce sont vos politiques racistes et celles de votre gouvernement austéritaire qui oppriment les femmes"

Nous sommes plusieurs collectifs féministes et antiracistes à élever notre voix pour dire que nous ne laisserons pas Francken et toutes et tous les autres racistes usurper les valeurs féministes pour alimenter leurs politiques néocoloniales.

Nous nous réunissons ce 4 février devant les bureaux du secrétaire d’Etat à l’asile et l’immigration pour dénoncer plus particulièrement les propos de Théo Francken, qui profite de la sur-médiatisation des événements de viols qui se sont déroulés à Cologne la nuit du 31 décembre, pour proposer l’instauration de cours de « respect de la femme » pour les réfugiés.

Le viol est un phénomène social grave qui est bien trop souvent sous-estimé ou banalisé. En Belgique, ce ne sont pas moins de 3000 viols qui sont enregistrés chaque année. Ce qui équivaut à 8 viols par jour. Sans compter que beaucoup de victimes ne portent pas plainte. Ce phénomène est une des conséquences les plus graves d’une société dominée par les hommes, dans laquelle la femme est souvent réduite à un rôle de reproductrice et d’objet sexuel, considérée comme devant satisfaire les désirs de l’homme. Loin du cliché du violeur en puissance qui se baladerait dans les rues le soir à l’affût d’une victime potentielle, rappelons que les violences sexuelles sont commises, dans la grande majorité des cas, par des hommes proches de la victime (conjoint, membre de la famille, connaissance ou personne liée au travail).

Les études faisant état de cette réalité ne manquent pas et les nombres de plaintes déposées tous les jours sont nombreuses. Mais Mr Théo Francken et bien d’autres, ne s’y intéressent que lorsqu’un cas parmi les milliers recensés chaque années est susceptible de servir leur discours xénophobe. Que si l’auteur des faits est d’origine étrangère ou musulmane. Largement aidés par les médias, les racistes de tout bord ont profité des événements survenus à Cologne le soir du 31 décembre pour alimenter un climat de peur et de division visant à la politique du bouc émissaire pour nous éloigner des vraies causes de l’augmentation de la précarité sociale .

Ce dont nous sommes sûres c’est que deux personnes ont porté plainte pour viol à Cologne ce soir-là et que des centaines d’autres femmes ont été agressées. Ce n’est pourtant pas un évènement isolé que ce soit en Allemagne ou ailleurs, des abus sexuels se produisent malheureusement trop souvent lors de fêtes bien alcoolisées. . Chaque année, à la fête de la bière à Munich, au moins une plainte pour viol est enregistrée chaque jour dans l’enceinte de l’Oktoberfest. Les abus sexuels sont nombreux lors des baptêmes et autres fêtes estudiantines, les auteurs des faits profitant de la vulnérabilité de leur victime en état d’ébriété. Il n’existe pas de chiffres faisant état de cette réalité en Belgique mais si l’on prend l’exemple des États-Unis, des études estiment qu’une fille sur 5 est victime d’agression sexuelle sur les campus universitaires. Est-ce que notre gouvernement va, par conséquent, mettre en place des cours de « respect de la femme » à destination des étudiants ?

Les viols et autres agressions faites aux femmes concernent tous les milieux sociaux et culturels. Le sexisme n’est pas l’apanage des migrants ou des musulmans comme on le laisse trop souvent entendre sous couvert de l’égalité homme-femme. Il suffit pour s’en convaincre de regarder comment notre société capitaliste met en vente le corps des femmes : publicité, salon de l’auto, etc.

Nous voudrions donner un petit cours de respect des femmes à Mr Francken et à son gouvernement en leur expliquant que ce sont leurs politiques qui oppriment les femmes. Francken n’a vraiment aucune leçon à donner quand on sait que ces politiques de restrictions au droit d’établissement en Belgique tuent les possibilités d’émancipation de milliers de femmes qui se voient contraintes de survivre dans la clandestinité, poussées vers des boulots au noir extrêmement précaires et dont certaines se retrouvent parfois piégées par des réseaux de prostitution et de traite des êtres humains !

Quant au gouvernement dans son ensemble, ses politiques d’austérité mènent, elles aussi, à l’effondrement des droits des femmes en les plongeant dans la précarité. Beaucoup de femmes sans emploi ont vu leurs allocations baisser et certaines se sont vues tout bonnement exclues de leurs droits aux allocations de chômage. Les femmes sont mises sous pression sur le marché de l’emploi alors que l’on sait qu’il n’y a pas assez d’offres disponibles pour couvrir la demande et que les places en crèche sont insuffisantes en nombre.

Pour défendre notre dignité nous nous devons donc de lutter contre toutes les formes de dominations qui s’entremêlent les unes les autres : patriarcale, raciale et capitaliste !

Les Affranchies (groupe féministe des JOC Bruxelles).

Ps : La présence des hommes est acceptée mais nous tenons à ce que les femmes soient à l’avant plan de cette mobilisation. Merci d’en tenir compte.

http://joc.be/agenda/toutes-devant-chez-francken/

Signataires :
MOC Bruxelles
Vie Féminine
Le Monde selon les femmes
Cercle féministe de l’ULB
EGA
Féminsime Libertaire
Feminisme Yeah
Femmes CSC Bruxelles


posté le 28 janvier 2016 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
dessin_theo_fran(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.7 [23768]
Top