RSS articles
Français  | 
Jean-Luc Mélenchon « déprimé » : des médias se donnent le mot
posté le 09/11/17 par Julien Baldassarra Mots-clés  antifa  médias  répression / contrôle social 

« Pour l’instant, c’est lui qui a le point. » C’est en ces termes que Jean-Luc Mélenchon concédait le 29 octobre 2017 un avantage à Emmanuel Macron, notamment dans sa capacité à imposer ses réformes libérales. Aussi courte soit-elle, cette phrase de 40 signes représentait une opportunité trop belle pour une poignée de journalistes impatients : l’occasion de diagnostiquer une dépression au leader de la France Insoumise et en filigrane, d’annoncer l’échec des mobilisations face à la politique du gouvernement. Et tant pis si rien ou presque ne permet d’étayer ce bilan.
Sur la base des déclarations de Jean-Luc Mélenchon le 29 octobre dernier à Athènes, de nombreux médias ont constitué le dossier médical du député de la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône. Et leur diagnostic est unanime : miné par la déprime et découragé par la bataille contre la loi Travail (supposément perdue), l’ancien candidat de la France Insoumise à l’élection présidentielle est à l’image du mouvement social contre les réformes du gouvernement : exsangue, empli d’un sentiment de défaite et résigné. Faute d’éléments suffisants pour démontrer que Jean-Luc Mélenchon s’essouffle, les journalistes usent et abusent d’éléments de langage et de choix iconographiques évocateurs pour convaincre les lecteurs du « coup de blues ».

Le 24 octobre 2017 sur LCI, Laurent Bazin lançait les prémisses de « la déprime » lorsqu’il évoquait le « coup de fatigue de Jean-Luc Mélenchon », son « amertume » et même un « épuisement soudain », avant de donner la parole à Brigitte Benkemoun, qu’il qualifiait pour l’occasion d’ « experte en psychanalyse mélenchonienne ».

Une semaine plus tard, les déclarations de Jean-Luc Mélenchon au micro de France Info suffisent pour que 20 Minutes s’inquiète de son état de forme :

« Un petit coup de blues automnal ? Une fois n’est pas coutume, Jean-Luc Mélenchon a reconnu avoir perdu une première manche, samedi dernier : "C’est un moment étrange pour dans le pays. [Emannuel Macron] est en état surcritique. Normalement, l’avalanche devrait avoir lieu. Elle n’a pas lieu". »
Et pour convaincre le lecteur du bien-fondé de son diagnostic, le journaliste combine un titre explicite à une photographie du député, le regard dans le vide :

Manquant cruellement de pièce pour constituer leur dossier, les journalistes du Progrès troquent eux aussi leur carte de presse contre une blouse blanche :

Pas plus original, le Dauphiné (même groupe de presse – EBRA) reprend le même titre et la même photographie de Jean-Luc Mélenchon :

« Coup de mou ou coup de blues ? » Après avoir posé cette question pour le moins fermée, le journaliste du Dauphiné finit par trancher en faisant parler le député ou plutôt, en parlant à sa place : « Il ne l’avouera pas mais Jean-Luc Mélenchon est aussi dépité par les révélations sur les logements HLM de ses lieutenants parisiens. »

Quoique plus modérée dans son titre, l’AFP se pose aussi la question de l’état psychique de Jean-Luc Mélenchon dans sa dépêche, avant d’être reprise par Libération et Le Point :

Dans la foulée, le site publie une dépêche quasiment vide mais bien emballée avec un titre et une photographie explicites :

Le Parisien questionne à son tour la détermination de Jean-Luc Mélenchon :

La « déprime » de Jean-Luc Mélenchon est également au menu des débats de Bruce Toussaint et de ses invités, lors de l’émission « C dans l’air » du 30 octobre sur France 5 :

Quasiment au même moment, sur le plateau de l’émission « Les informés » de France Info, François Ernenwein, rédacteur en chef de La Croix, parle « sinon d’une grosse déprime, dans tous les cas d’un petit passage à vide », avant que le présentateur de l’émission ne modère : « un p’tit coup d’mou ».
Enfin, c’est Yves Calvi qui, le 2 novembre, interpelle le député Éric Coquerel au micro de RTL :

- Yves Calvi : Que se passe-t-il dans la tête de Jean-Luc Mélenchon ?
- Éric Coquerel : (rires) Tout va bien, pourquoi ?
- Yves Calvi : Non, non, non... On dit qu’il a en permanence des sautes d’humeur (…) Clairement, en ce moment, est-ce que ça va bien ? Est-ce qu’il est dépressif ? (…) Est-ce que vous faites un constat d’échec, les uns les autres, en ce moment ?
Pour clore l’épisode « déprime », dans lequel journalistes et éditorialistes scrutent l’humeur du député insoumis à la loupe, il convient d’observer que c’est Le Figaro qui, le premier et quasiment deux semaines avant tout le monde, avait lancé la petite musique du « coup de blues » de Jean-Luc Mélenchon, évoquant alors son « passage à vide » :

Finalement, les symptômes importent peu : quand les journalistes diagnostiquent Jean-Luc Mélenchon « dépressif », c’est uniquement pour prescrire une période de convalescence à l’opposition politique et mettre la mobilisation sociale anti-Macron au repos.


posté le 9 novembre 2017  par Julien Baldassarra  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement commentaires

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Saisissez votre commentaire

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.3 [23214]
Top