RSS articles
Français  | 
Gauche révolutionnaire : la grande manipulation
posté le 11/11/17 par Vincent Lenormant Mots-clés  antifa  antimilitarisme  médias 

Depuis une dizaine d’années, les courants libertaires, trotskistes, « antifas » qui forment la gauche révolutionnaire ont été retournés pour servir des objectifs de guerre.

La gauche révolutionnaire désigne l’ensemble des formations politiques qui sont en principe favorables à une révolution pour mettre fin au capitalisme, en s’appuyant sur des précédents historiques comme la Commune de Paris ou la Guerre d’Espagne ; en France, ces groupes se nomment NPA, Alternative Libertaire, CNT, Fédération Anarchiste... Leurs militants ne sont pas très nombreux, mais ils bénéficient d’une bonne image chez toute une population sensible aux idées libertaires, trotskistes, antifascistes, révolutionnaires. Nous allons voir comment ces groupes ont été manipulés, épurés, restructurés pour servir des objectifs de guerre, de la simple propagande jusqu’au recrutement de combattants.

La guerre en question, c’est avant tout celle de Syrie, qui a commencé par ce qu’on n’ose plus appeler « Printemps Arabe », tant ces événements furent une catastrophe pour le monde Arabo-musulman, avec l’arrivée au pouvoir des Frères Musulmans en Tunisie et en Égypte et la destruction de la Libye et du Yémen. Au début des années 2000, la gauche révolutionnaire était encore fidèle à ses positions traditionnelles : anti-capitalisme, anti-impérialisme, anti-sionisme. La guerre d’Iraq en 2003 avait été l’occasion de manifestations qui la dénonçaient pour ce qu’elle était : une guerre d’agression, sous des prétextes mensongers. Et les manifestants ne se faisaient traiter d’« Husseinistes », d’admirateurs de Saddam, que par les néoconservateurs habituels. En 2004, le journal d’Alternative Libertaire dénonçait les projets étasuniens pour le « Grand Moyen-Orient », c’est-à-dire « la déstabilisation, la chute des régimes locaux, et un "remodelage" des territoires. » Citation : « Bush a précisé la portée de la guerre qui se préparait : "Un Irak libéré pourra montrer comment la liberté peut transformer cette région qui revêt une importance extrême, en apportant espoir et progrès à des millions de personnes (...) Pour d’autres nations de la région, un nouveau régime en Irak servirait d’exemple spectaculaire et impressionnant de la liberté." En ce qui concerne les pouvoirs en place, l’avertissement est clair. [...] La question qui se pose maintenant est "qui sera le suivant ?" L’extrême droite chrétienne milite pour un règlement définitif de la question palestinienne qui passe par l’installation de régimes à la botte des USA en Syrie et au Liban, et qui donne carte blanche à la droite israélienne pour organiser la purification ethnique des territoires occupés. »

Un tel article serait aujourd’hui inimaginable dans ce journal, son auteur serait traité de conspirationniste, d’ami des dictateurs, de « rouge-brun » ou carrément de fasciste. En 2004 toujours, le même journal dénonçait un début de collusion entre extrème-gauche et "islamisme", sans vraiment comprendre toutefois ce que signifiait cet « islamisme ». Ce mot est utilisé par ceux qui ne comprennent pas la nature du phénomène, comme par ceux qui veulent semer la confusion entre l’islam et la secte wahhabite. Le wahhabisme a été rendu tout-puissant au cours du XXème siècle par les États-Unis, qui ont fait de la famille Saoud leur principal allié arabe au Moyen-Orient. Dans le silence général en Occident, les Saoud ont cherché à se poser en leader du monde Arabo-musulman ; ils ont construit des mosquées dans le monde entier où est enseignée leur doctrine obscurantiste et dévoyée, leur logique sectaire. Depuis des décennies, ils modifient les consciences, détruisent les cultures. Cela n’a rien à voir avec la religion : il s’agit d’impérialisme culturel et de fascisme.

Les Occidentaux se sont alliés aux Saoud car ils étaient les plus anti-communistes, les plus fanatiques, les plus à même de mettre les musulmans au pas, et les plus serviles. Parallèlement, les Frères Musulmans et Al Qaïda, tous deux liés à la CIA, ont tissé un réseau international, politique pour le premier et militaire pour le second. Les Frères Musulmans sont une sorte de franc-maçonnerie musulmane, ils ont été abondamment financés par le Qatar et la Turquie (Erdogan lui-même en est membre).

On peut se gratter la tête et traiter de fou celui qui dénonce la collusion entre les groupes terroristes pseudo-islamistes et le Pentagone, tant les media dominants font tout pour nous empêcher de comprendre, mais au bout d’un moment les faits et les preuves s’accumulent, et la plus évidente est la complicité et l’alliance totale entre l’OTAN, les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et Israël (les Saoud et Israël ne font même plus semblant de ne pas s’entendre), sous le commandement des États-Unis. Les militants dévoyés de la pseudo-gauche ont adopté le réflexe de protéger les États-Unis en disant que la Russie ou la Chine sont, eux aussi, des pays impérialistes, et qu’ils ne sont pas moins dangereux. C’est tout simplement faux. Le budget militaire des États-Unis est égal à la somme de tous les budgets militaires de tous les autres pays du monde. Ils possèdent des bases partout (environ 800 hors de leur territoire), et il serait bon de prendre conscience qu’ils mettent le monde à feu et à sang, qu’ils sont les seuls à avoir utilisé l’arme atomique, qu’ils n’hésitent pas à utiliser des armes chimiques ou radioactives, et que rien que depuis le début des années 2000 ils ont détruit des pays, massacré des millions de personne, pour le seul profit de l’oligarchie qui contrôle l’armée impériale qu’est l’OTAN. Ils ont clairement la prétention de dominer le monde et ils ont clairement choisi la guerre comme moyen d’y parvenir. Et pourtant en France les gens ne tremblent pas d’effroi à la simple évocation de la CIA. Le mot « CIA » évoque le mystère, le cinéma, le complot et immédiatement l’autocensure vient : il ne faut pas croire aux théories du complot. Il s’agit de conditionnement et de contrôle de la pensée. Personne ne veut s’avouer manipulé, même si tout le monde peut comprendre l’intérêt du « neuromarketing » par exemple, et assister à sa mise en œuvre.

Il va de soi que les gens qui nous gouvernent et les chefs militaires s’intéressent de près à la manipulation des consciences et des opinions, et qu’ils financent la recherche scientifique allant dans ce sens. La guerre mondiale en cours au Moyen-Orient est l’occasion pour eux de faire des essais grandeur nature. Certaines choses ont marché, en particulier l’autocensure qu’ils ont réussi à installer au sein de la gauche révolutionnaire.

PHASE I : L’ÉPURATION

5 ans après les articles précités, en 2009, Alternative Libertaire avait adopté une nouvelle ligne : la tendance était à la chasse aux « conspis ». Le journal publie donc une série d’articles désolants de mauvaise foi, dans lesquels sont amalgamés les gens qui remettent en cause la version officielle du 11 septembre et ceux qui croient aux illuminatis ou aux extra-terrestres : tous des imbéciles qui dérivent vers l’extrême-droite.
A cette époque, de nombreux sites apparaissent, des sites étranges qui dressent des listes. Le mouvement « antifa », bizarrement, ne s’intéresse plus vraiment au FN ou aux néo-nazis, mais décide d’opérer un tri au sein de la gauche ; des gens comme Etienne Chouard, Michel Collon, Annie Lacroix-Riz ou Jean Bricmont sont soudainement considérés comme des fascistes, les « antifas » viennent faire le coup de poing lors de leurs apparitions publiques, ils sont calomniés, leurs auditeurs insultés et ridiculisés, traités de « conspirationnistes », « confusionnistes », « campistes », « rouge-bruns », « amis des dictateurs »... Le point commun entre toutes les personnalités incriminées, c’est bien sûr leur anti-impérialisme et leur critique des media dominants. Dans une logique pour le coup véritablement confusionniste, les faux « antifas » vont répandre l’idée que si vous vous opposez à la guerre en Libye, c’est que vous êtes un admirateur de Qadhafi. Si vous n’êtes pas avec les « rebelles syriens », c’est que vous adorez Assad. Si vous critiquez les États-Unis, vous êtes un idolâtre de Poutine. Dans tous les cas vous êtes assimilé au fascisme. Le site « confusionnisme.info » va exceller dans ce registre, jusqu’à ce que l’UPR, cible de leurs calomnies, révèle le vrai visage de l’animatrice de ce site, et sa proximité avec les néoconservateurs étasuniens.
Il a suffi aux manipulateurs d’aller dans le sens d’un sectarisme déjà présent dans ces milieux : « pas de dialogue avec l’extrême-droite ». C’est un véritable terrorisme intellectuel qui fut instauré, et internet a été très utilisé dans ce but ; il est certainement moins cher et plus simple de troller des forums que d’infiltrer des agents. Résultat : toute parole dissidente fut assimilée à l’extrême-droite. C’est une stratégie de la boule puante. Le dialogue devint impossible, et de nombreux militants furent mis de côté, tandis que les autres surveillaient leur langage. Sur les forums internet affiliés à la gauche révolutionnaire, comme le forum anarchiste, le forum anarchiste révolutionnaire, le forum libertaire, la chasse était ouverte. Bientôt le simple fait d’évoquer la CIA devint impossible ; ça tombait bien : la guerre allait commencer.

On pourra objecter que c’est une vision complètement farfelue et paranoïaque d’imaginer que la CIA ou d’autres puissent s’intéresser aux groupuscules libertaires français, qui ne représentent que quelques centaines de militants. Mais si on considère le projet global, qui est de faire passer des guerres d’agression impérialistes pour des révolutions, on comprend mieux l’intérêt : il s’agit de prendre le contrôle de tous les groupes de gauche révolutionnaire, dans tous les pays occidentaux, pour y rendre inaudible l’anti-impérialisme et, par solidarité révolutionnaire, leur faire applaudir la guerre. Car le mouvement révolutionnaire brise un tabou intéressant : il rend acceptable le fait que dans un pays, une minorité prenne le pouvoir par la violence. La violence et la destruction y sont considérés comme un mal nécessaire pour passer à une société censée être plus juste. Quant à savoir si les responsables de cette manipulation sont la CIA, le Mossad, le MI6 ou tout simplement les Opérations Psychologiques de l’armée étasunienne (qui ne cachent pas du tout leurs buts et leurs moyens), impossible de le savoir, mais c’était dans l’intérêt de l’alliance OTAN/Saoud/Israël qui a provoqué cette guerre.

Au sujet du 11 septembre, est-il vraiment si farfelu de se demander pourquoi les États-Unis maintiennent avec l’Arabie Saoudite des liens aussi étroits, alors que toute l’enquête incrimine ce pays ? Et pourquoi l’ensemble des pays occidentaux qui se prétendent en « guerre contre le terrorisme » ne cessent d’étaler leur amitié et de vendre des armes au principal pourvoyeur idéologique et financier du terrorisme pseudo-islamiste ?

PHASE II : LA RÉVOLUTION DES FRÈRES MUSULMANS

L’immolation par le feu d’un commerçant tunisien en décembre 2010 est-elle le fruit d’un complot ? Sans doute pas, mais ce qui est sûr et certain, c’est que ce fut le prétexte au lancement d’une opération préparée de longue date (le remodelage du Grand Moyen-Orient, comme le dénonçait Alternative Libertaire en 2004). Toute la pseudo-gauche, du PS à la Fédération Anarchiste, va s’enthousiasmer pour le « Printemps Arabe ». Seuls quelques grincheux déjà mis au ban de la gauche, ostracisés, ridiculisés, vont être sceptiques, se demander si les États-Unis ne seraient pas encore en train de rejouer l’air des Révolutions de Couleur (Ukraine, Géorgie, Kirghizistan...). Et ceux, très rares, qui comprenaient un peu ce que signifiait l’« islamisme », ne pouvaient que craindre l’arrivée au pouvoir des Frères Musulmans ou d’autres forces alliées au fascisme wahhabite.

Les groupes de gauche révolutionnaire, NPA et Alternative Libertaire en tête, ne vont pas se contenter d’applaudir les révolutions, ils vont réclamer une solidarité internationale et distiller une propagande insidieuse. Comme pour Milosevic, Hussein, Qadhafi il s’agit d’abord de faire passer Bachar al Assad, l’ophtalmologue, pour le nouvel Hitler, un sadique prenant plaisir à mutiler des enfants. Il suffira pour cela d’emboîter le pas à la gigantesque machine de propagande destinée au grand public, à partir d’attentats sous faux drapeau, d’images fabriquées... Ce n’est pas l’objet de cet article de décortiquer la fabrication du récit officiel de la guerre syrienne, cet article-là s’y intéresse plus en profondeur.

Dans les media de la gauche révolutionnaire, la propagande va s’articuler autour de plusieurs idées-force :

1) La banalisation des Frères Musulmans et la relativisation de la menace sectaire.
Pour les besoins de la propagande, il va falloir dire que les Frères Musulmans ne sont pas si dangereux, qu’ils peuvent même être des alliés. En mars 2011, dans un article hallucinant avec le recul historique, Alternative Libertaire nous apprend qu’ils « semblent aujourd’hui sur la voie sinon d’une sécularisation, du moins d’une scission très nette entre démocrates et partisans d’un mouvement islamiste plus strict ». En Égypte et en Tunisie, les Frères sont présentés comme composante indispensable de la révolution, tiraillés entre conservatisme et démocratie. Alternative Libertaire accepte et fait accepter l’idée que les Frères peuvent faire partie d’un révolution démocratique, sociale et libertaire.

Il est bon de rappeler que dans les années 70, ils ont mené une vaste campagne de terrorisme en Syrie, faisant des centaines de morts. C’était déjà l’expression de l’impérialisme des États-Unis et des Saoud. La réponse du pouvoir au début des années 80 syrien fut brutale : c’est ce qu’on appelle aujourd’hui le massacre de Hama. Une note de la DIA évoque 2000 victimes dans les rangs des Frères Musulmans, mais les chiffres vont être gonflés pour les besoins de la propagande de guerre. Les propagandistes vont donc régulièrement parler du massacre de Hama comme du massacre de 40000 civils, par sadisme de la part du pouvoir syrien, sans jamais évoquer les crimes des Frères Musulmans qui en sont la cause : « Hama, ville syrienne, théâtre en 1982 d’un massacre de sa population perpétré par Hafedh El Assad », « Le régime de Bachir al Assad utilise tous les moyens, militaires et policiers, pour liquider les opposants, comme à Hama en 1982 », etc, etc... Comment dire que les Frères étaient « individuellement présents » mais « discrets » au début des événements alors qu’il s’agissait de la principale force d’opposition dans le pays, une force internationale, armée, avec des financements internationaux ? Fin 2012, alors que les djihadistes ont depuis longtemps fait leur apparition en Syrie, le NPA dira encore que « les islamistes ou frères musulmans » n’ont que « peu d’écho et de présence militante sur le terrain. »
Certains auteurs n’hésiteront pas à qualifier d’« islamophobes » ceux qui pointent du doigt le danger pseudo-islamiste, et Gillbert Achcar, en 2013, ira jusqu’à dire que « même si le soulèvement était guidé par des forces islamiques, cela ne devrait pas changer notre position. » Voilà le NPA prêt à soutenir la victoire des barbus.
Rappelons-nous que la Syrie n’est pas peuplée uniquement de sunnites, mais que sa population est une mosaïque de peuples et de croyances diverses, Chiites, Druzes, Chrétiens... Par conséquent l’arrivée d’un pouvoir religieux et sectaire serait une catastrophe pour les Syriens. Dès 2012, à Alep, les « insurgés » ont mis en place des tribunaux islamiques. Quel peut-être le sort d’un chrétien devant un tribunal d’inspiration wahhabite ? Combien de Chiites, d’Alaouites, de Chrétiens ont été massacrés par les « rebelles » ?

Dans une stratégie de renversement de situation qui est une constante pour les propagandistes, ils ont également cherché à dire que le sectarisme était du côté du pouvoir baathiste, et ils ont même martelé qu’Assad était allié à Daech pour écraser la révolution. La libération de prisonniers politiques issus des Frères par Assad, à des fins de négociation, a été l’occasion pour eux de dire qu’Assad avait créé de toutes pièces le djihadisme. Sur le site Juralib, un article totalement halluciné présentera Daech comme une création d’Assad et de Poutine, tout en regrettant que la France n’ait pas participé à la Guerre d’Iraq. Rappelons que Daech a commencé a perdre du terrain seulement au moment ou l’armée russe est venue en aide à la Syrie, en septembre 2015. Jusque là, la Coalition menée par les États-Unis n’a rien fait contre eux, ils ont été soignés par Israël, soutenus quasi-ouvertement par la Turquie elle même membre de l’OTAN, et il y a de plus en plus de preuves de la complicité entre les forces spéciales américaines et Daech.

Cette stratégie d’inversion des faits a atteint son paroxysme dans une interview de Robin Yassin Kattab où celui-ci dit en substance : géopolitique = conspirationnisme. Impérialisme = Russie et Iran. Dire que la rébellion syrienne c’est Al Qaida = islamophobie. Lutter contre le terrorisme = être de droite. Anti-impérialisme = soutien aux dictatures. Révolution syrienne = guerre d’Espagne. Assad = djihadisme = fascisme. Dans la même publication, le site Lundi Matin, on pourra lire également qu’Assad est pire que Daech. Il faudra le demander aux Syriens confrontés aux attentats aveugles qui ensanglantent tous les jours leur pays.

2) L’appel à la violence, le refus du dialogue
Dès le mois d’avril 2011, sur le site du NPA, on pourra lire que « certains opposants et observateurs estiment qu’il est trop tard pour ces tentatives [de dialogue]. » « La population ne se laissera plus amadouer par la dictature en place, alors même qu’une partie du peuple syrien se méfiait jusqu’ici de la perspective d’une révolution violente. » Pas de place pour le dialogue donc, la gauche révolutionnaire veut que le sang coule en Syrie. Les éditorialistes ne vont cesser de nous dire ce que veut le peuple syrien : la chute du régime. Le peuple n’a plus peur, il accepte de verser son sang. « Ceux qui sont aujourd’hui dans la rue ne reviendront jamais en arrière et ne veulent rien négocier. Pour eux, le seul mot d’ordre reste "le peuple veut la fin du régime" ». A partir de là, les propagandistes vont demander des armes pour les « rebelles » : « nous avons besoin d’armes, d’entraînement aussi », mais il faudra éviter de dire d’où viennent ces armes et à qui exactement elles vont être distribuées. Fin 2012, alors que des dizaines de milliers de djihadistes du monde entier affluent vers la Syrie, qu’ils sont entraînés aux frontières turques et jordaniennes, le NPA dira que « Les prétendues aides militaires ne proviennent que du Qatar, d’Arabie saoudite et de la Libye. Elles sont infimes et destinées aux petits groupes "islamistes" marginalisés ». La CIA vient tout juste d’arrêter son programme d’aide aux « rebelles », et quand bien même évoquer ce programme était impossible à cette époque sans être taxé de conspirationnisme, c’est à présent tout à fait officiel. Mais nous sommes en 2012 et le NPA veut des armes pour les « rebelles » : « On ne saurait pas être contre, à condition toutefois de préciser certaines conditions. [...] Des systèmes d’armement sophistiqués exigent parfois un personnel hyperspécialisé et créent donc une forme de dépendance extérieure. Ce n’est pas ce que demandent les rebelles syriens, qui ont avant tout besoin d’armes antichar et de missiles antiavions pour se protéger des assauts meurtriers de l’artillerie et des avions de chasse du régime. Ces conditions étant précisées, on pourra dire : chiche ! »

Chiche. Les armes ont été livrées, les « rebelles » entraînés, la guerre de Syrie atteint les 500000 morts. Le NPA est-il satisfait ? En 2014, Gilbert Achcar, celui qui sait mieux ce que « le peuple veut » que les Syriens eux-mêmes, va se lancer dans un appel à la guerre totale : en Syrie selon lui, « il est illusoire d’espérer provoquer le renversement du despote par de simples manifestations », la famille régnante « ne peut être renversée que par les armes ». Il faut donc « une révolution qui l’emporte au moyen d’une insurrection populaire armée débouchant sur une guerre civile avec formation de zones libérées qui s’étendent progressivement jusqu’à la victoire finale. » « La révolution syrienne ne pourra se développer qu’en se transformant en guerre civile. » « La grande faillite des démocrates et progressistes de l’opposition syrienne, c’est qu’ils n’ont pas saisi d’emblée l’inéluctabilité de la guerre civile ». La guerre civile, la pire horreur qui puisse arriver à un pays, devient vertueuse dans la bouche d’Achcar. Il faudra lui payer un voyage à Alep, pour qu’il explique directement aux Syriens que c’était pour leur bien.

3) Protéger les États-Unis, Israël et les Saoud
Les propagandistes ont tout fait pour cacher et protéger les véritables responsables de la guerre, l’alliance OTAN/Israël/CCG. Au début des événements, ils ont d’abord voulu faire croire que celle-ci protégeait Assad, afin de semer la confusion chez les anti-impérialistes. Alternative Libertaire savait en 2011 que les puissances occidentales « ne maîtrisaient plus rien ». Le NPA, lui, nous expliquait « la relative prudence des puissances occidentales, des saoudiens et surtout d’Israël face aux événements. Pour eux, Assad est un "mal connu", et, malgré tout, un pilier de l’ordre régional. Ce qui peut venir après lui est beaucoup plus terrible pour eux ». Par conséquent, « le maintien du régime syrien est la meilleure option possible pour Israël ». Le NPA ira jusqu’à présenter ce mensonge comme une évidence : « pourquoi l’Occident et Israël craignent-ils tellement de perdre le régime de Bachar al-Assad ? ». La réponse arrive quelques mois plus tard : « La victoire de la Révolution syrienne ouvrira un nouveau front de résistance contre les puissances impérialistes, alors que sa défaite les renforcerait. » Le mois suivant : « Sous prétexte qu’Assad s’est moins aligné sur les USA et Israël que d’autres régimes arabes [...], ou craignant une montée de l’intégrisme religieux, certains à gauche ne soutiennent pas l’insurrection syrienne. C’est un contre-sens ! La place des anti-impérialistes et anticapitalistes, c’est d’agir aux côtés des révolutionnaires arabes ».

Achcar toujours, va prétendre en 2012 que « les événements en cours signalent un fort déclin de l’hégémonie américaine », « L’influence que peuvent avoir les États-Unis sur le processus en cours en Libye est très limitée ». L’année suivante, il déclare sans rire « Washington ne souhaite le démantèlement d’aucun Etat. Il veut une "transition ordonnée" – que le pouvoir change de mains, mais en garantissant la continuité fondamentale de la structure de l’Etat » (après que les États-Unis aient détruit les états somalien, afghan, iraquien, libyen...). Et bien sûr, « Les puissances occidentales ne vont apporter de soutien substantiel – en particulier militaire – à aucune force de l’opposition, parce qu’elles ne font confiance à aucune de ses composantes ».

Les auteurs précités ne sont évidemment pas tous des agents, même si en ce qui concerne Gibert Achcar, Ghayat Naisse, Joseph Daher ou l’hystérique Ziad Majed on est en droit de le penser. Ce qu’on peut constater et tenter d’étudier, avec le recul historique, c’est un édifice immense de contrôle de la pensée, d’interdiction de la parole dissidente par la censure et par l’auto-censure, un édifice qui dépasse largement le cadre de notre étude (la gauche révolutionnaire en France), puisqu’il s’est avant tout manifesté dans les media dominants, à destination du grand public. C’est dans Le Monde qu’on trouvera la propagande la plus vile, en particulier sous la plume de Jean-Pierre Filiu, qui a par ailleurs écrit le scénario d’une bande dessinée de propagande (la bande dessinée est un bon angle pour toucher le public de gauche.) On sait maintenant que Le Monde prenait ses ordres directement de l’Élysée, mais est-ce une surprise ? Un militant de gauche devrait pouvoir comprendre que les media subventionnés par l’état sont au service de l’état, et qu’en cas de guerre, la liberté de la presse n’a plus aucun sens puisque c’est la sécurité nationale et le secret défense qui prime.
Cela n’empêchera pas bien sûr les groupes de gauche révolutionnaire de se référer exclusivement aux media dominants pour étayer leur argumentation, et de rejeter tout point de vue alternatif. Chez le NPA, AL et consorts, il est de bon ton de considérer toute info provenant de Russia Today comme mensongère (la voix du Kremlin, quelle horreur !), mais de ne jamais douter d’une info provenant du Monde ou du New York Times. Comprendre cette guerre n’est pas chose facile, mais il est primordial de confronter les propagandes et surtout d’étudier les manœuvres militaires (pour ma part en confrontant les informations de deux sites, l’un plutôt pro-américain et l’autre pro-russe).

Le paroxysme de l’absurdité a été atteint en décembre 2016, quand tous les media dominants ont hurlé au génocide de la population alépine par les sauvages armées « de Bachar et de Poutine. » A ce moment-là, Philippe Poutou lui-même a été mis a contribution pour s’indigner devant ce « massacre » : « les massacres ont commencé dans Alep-est. Toutes les informations sont concordantes. » Le NPA ne manquera de culpabiliser la gauche : « la vérité choquante est que le peuple syrien dans sa lutte pour son émancipation n’a pas trouvé une solidarité internationale à la hauteur de ses sacrifices. Il reste seul devant l’enfer des armes d’un régime sanguinaire, et il montre un courage extraordinaire, de ses jeunes, des masses populaires révoltés, qui font face à la barbarie extrême du régime et de ses alliés. » Ces jeunes, ces masses populaires révoltées, c’était en fait des milliers de djihadistes venus des quatre coins de la planète, qui tenaient la population d’Alep-Est en otage, avaient mis en place des tribunaux pseudo-islamiques, volé, violé, semé la terreur. Mais pour le NPA, ce sont des « héros ». Il faudra donc aussi leur payer un voyage à Alep, pour qu’ils puissent demander directement aux Alépins s’ils regrettent le temps où des barbus semaient la terreur dans leurs quartiers et violaient leurs filles.

Le NPA, Alternative Libertaire mais aussi l’UJFP, Cedetim, Émancipation, Ensemble, le Forum Palestine Citoyenneté, l’insurgé, Nasskoune, l’Union syndicale Solidaires se sont réunis en 2013 au sein d’un collectif : « Avec la Révolution Syrienne » afin d’aider activement les « rebelles syriens » qu’ils présentent comme des militants pacifiques et démocrates, alors que les combattants sont payés avec des fonds provenant de l’étranger, qu’ils possédent des tanks, et que les plus puissants d’entre eux sont des djihadistes prêts à mourir pour Dieu. Le collectif ARS va répandre la bonne parole de propagandistes comme Joseph Daher pour faire croire à une administration libertaire des zones rebelles ; il faut pour cela réussir à imaginer des zones libres habités par des libertaires progressistes qui font vivre la démocratie directe en harmonie avec les djihadistes coupeurs de têtes qui les protègent.

C’est en 2013-2014 que l’idéologie communiste libertaire va commencer à être vraiment mise à contribution. Une certaine Leila « Shrooms » Shami, se présentant comme militante anarco-féministe, va faire l’éloge d’Omar Aziz, présenté comme un anarchiste syrien ayant théorisé le fonctionnement de conseils locaux en s’inspirant de Rosa Luxembourg ou de la Commune de Paris. Pourtant, si on lit le texte en question, l’auteur reconnaît l’autorité du Conseil National Supérieur créé par les Frères Musulmans en Turquie, et demande aux conseils de s’y soumettre et de se mettre au service de l’Armée Syrienne Libre. On aura vraiment du mal à y trouver la moindre trace d’anarchisme. Cet Omar Aziz, d’après ce qu’on en sait, habitait aux États-Unis puis en Arabie Saoudite. On trouve sur Youtube une interview où la caméra ne vient jamais filmer le visage de Leila Shami, mais on peut entendre sa voix, la voix d’une anglophone ne sachant pas prononcer l’arabe, aux côtés de Charles Lister, intermédiaire entre les États-Unis et les groupes armés rebelles, et propagandiste dans toute la presse dominante, lié au Qatar.

Il faut aussi évoquer le cas de Yassin al Haj Saleh, présenté comme « dissident communiste syrien », qui dissertait en 2005 dans le New York Times sur la meilleure façon de renverser le régime syrien.
Le mythe des conseils démocratiques des « rebelles modérés » sera répété sans cesse par le collectif ARS ainsi que par les media qui y sont liés. Le collectif tient ses conférence sous le drapeau de l’ASL, le drapeau du colonisateur français (les Français ont peut-être oublié les massacres commis par la France en Syrie au temps du mandat, mais pas les Syriens. Et il faut être bien mal avisé pour imaginer que les Syriens voient dans l’état français un « libérateur ».)

PHASE III : LE ROJAVA

A partir de 2014 une nouvelle opération est lancée : le Rojava. Les militants libertaires, sans abandonner leur soutien à la rébellion islamo-communarde, vont devenir fascinés par les Kurdes des YPG-YPJ, la branche syrienne du PKK. Le leader du PKK, en prison en Turquie, est censé avoir adopté l’idéologie communiste libertaire, un « municipalisme » dont l’inspirateur serait l’anarchiste étasunien Murray Bookchin. La rébellion Kurde déclare mettre en place dans ses territoire une société libertaire, égalitaire, anti-capitaliste et écologique. Dès lors, il est urgent de les soutenir et d’inciter les gens à partir se battre. A partir de 2014, des anarchistes du monde entier affluent vers la Syrie, empruntant le même chemin que les djihadistes qui les ont précédés. Il est difficile d’imaginer que cela représente plus de quelques milliers de combattants, mais, comme pour les djihadistes, cela permet aux états d’origine de se débarrasser d’un certain nombre de radicaux et de mettre leur colère à profit.
Or il est évident que le Kurdistan n’est rien d’autre que le Plan B des États-Unis, après l’échec des djihadistes. Un Kurdistan indépendant en territoire syrien et iraquien leur permettrait de démembrer et donc d’affaiblir ces deux états, et mettre la main sur de gigantesques ressources énergétiques. L’Iran, qui héberge une large population kurde, serait menacé. Il faut absolument garder en tête que les habitants du nord de la Syrie ne sont pas majoritairement Kurdes. Le Rojava est en dehors du Kurdistan, les Kurdes se trouvant essentiellement en Turquie. En Iraq les Kurdes sont soutenus par Israël. On peut penser que la Turquie est opposée à la création d’un Kurdistan mais on peut aussi penser qu’elle pourrait en profiter pour y déporter ses Kurdes tout en en repeuplant le sud de la Turquie avec les Syriens. Et effectivement les YPG/YPJ sont soupçonnés de procéder à des déplacements de population.

Pour brouiller les cartes, les États-Unis ont créé les Forces Démocratiques Syriennes qui regroupent les Kurdes avec des combattants arabes, mais concrètement les YPG/YPJ sont largement majoritaires et procèdent à une « kurdisation » forcée de la région. Le pouvoir est au parti, le PYD. Le paradis libertaire est censé régner dans des zones organisées depuis toujours de manière tribale, en guerre, sous le contrôle de soldats armés et commandés par les États-Unis. C’est dur à avaler et de nombreux articles vont tenter de faire passer la pilule, au nom du réalisme et au moyen, encore et toujours, de la culpabilisation : « Il est incroyablement facile — sinon honteux, à certains égards — de s’asseoir dans le confort de nos maisons occidentales et de critiquer la "trahison" d’un mouvement au nom de sa "collaboration" avec l’impérialisme lorsque la vie de tant de personnes est, littéralement, en jeu. [...] Le révolutionnarisme et la solidarité de fauteuil, uniquement conditionnés par les notions de "pureté" n’ont aucun sens dans le monde réel », pourra-t-on lire dans Ballast.

Les États-Unis ont implanté une dizaine de sites militaires au sein des communes libres du Rojava, ils ont pu envoyer des milliers de soldats : ils ont donc envahi la Syrie,en toute discrétion. Les derniers événements montrent clairement que les Kurdes sont actuellement plus en guerre contre l’état syrien que contre Daech. Ils ont réussi à reprendre de vastes territoires riches en pétrole à Daech sans que ceux-ci ripostent, afin d’empêcher l’armée syrienne d’en reprendre possession. Daech a ensuite lancée une grande offensive contre l’armée-syrienne, permettant aux Kurdes de s’emparer d’encore plus de puits de pétrole et de gaz. On a vu un chef de tribu auparavant daechiste se mettre au service des Kurdes. Il est encore trop tôt pour savoir ce qui se passe vraiment au Rojava, mais il y a de quoi se méfier et être prudent.

Les groupes de gauche révolutionnaire vont déclarer apporter un soutien critique, mais dans les faits, ils promeuvent ultra-activement les YPG/YPJ, par des levées de fond et une propagande incitant les militants à franchir le pas et passer à l’action : aller se battre en Syrie, tirer sur des Arabes avec des armes étasuniennes.
On pourra suivre les aventures d’un communiste libertaire dans les YPG, rêver en voyant des combattants poser devant tous les symboles de l’anarchisme et de l’antifascisme, les drapeaux rouges et noirs, les A cerclés... le site Lundi Matin nous expliquera précisément la marche à suivre pour s’engager et rejoindre le front.

Voilà comment les États-Unis ont réussi à envoyer des anarchistes du monde entier se faire tuer en Syrie pour leurs intérêts. C’est un tour de force qui ne doit pas faire une grande différence sur le plan purement militaire, mais qui est très intéressante pour eux sur le plan psychologique : soutien de la gauche à la création d’un « nouvel Israël » où le PKK deviendra peut-être « la gauche Kurde », mais où le pouvoir sera toujours au mains des atlantistes et sionistes.
Reste à savoir ce que signifie le retournement de la gauche révolutionnaire pour la France. Il n’est effectivement pas rassurant de voir un site de propagande comme Lundi Matin se faire passer pour la voix des anarchistes et appeler à l’émeute et à la violence. Cette violence éclatera tôt ou tard du fait de la situation désastreuse de la France, et il est évident que dans les tiroirs du Pentagone, des plans sont déjà prêts.
Conversation sur Messenger avec un militant libertaire :


posté le 11 novembre 2017  par Vincent Lenormant  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
screenshot-2017-(...).png

Commentaires
  • texte tiré d’un site conspi

  • 12 novembre 23:45

    Original sur site de facho : http://arretsurinfo . ch / gauche-revolutionnaire-la-grande-manipulation/

  • Position ridicule et typique des fachos tiers mondistes et des campistes conspirationnistes de la "librairie tropiques" :

      • Anti-américanisme : les américain-e-s c’est lucifer donc soutien absolu et aveugle à Daesh, à Bachar, à Poutine ... qui sont anti-américains
  • 13 novembre 08:47, par AFAB ALL FAFS ARE BASTARDS

    AFAB ALL FAFS ARE BASTARDS

    Un copié collé du site complotiste de la négationniste Sylvia Cattori grande admiratrice et amie personelle de Dieudonné et de Bachar Al Assad

    ///////arretsurinfo.ch/gauche-revolutionnaire-la-grande-manipulation/

    Publié aussi sur une autre poubelle Parisienne relais de la propagande du régime sanglant de Bachar Al Assad dont on reparlera bientôt

    Arrêts sur info une poubelle et un tas de boue brunâtre ou sévit également le boulet Diana Johnstone bien connue pour ses gerbants délires fascisants anti Black Blocks et Anti Antifas comme cette saleté : Les effets nocifs des Antifa aux Etats-Unis publiée sur Arrets sur info avant d’être repris par toute la Fachosphére qui n’aurait pas déparé chez Soral ou Meyssan

    ////////arretsurinfo.ch/les-effets-nocifs-des-antifas-aux-etats-unis/

    Quand au reste des articles de Diana Johnstone publié sur le site Arrêt sur info //////arretsurinfo.ch/ ?submit=Search&s=diana+johnstone

    On vous laisse juge des délires de cette fasciste et véritable CONTRE RÉVOLUTIONNAIRE

    LES FAFS D’ARRÊTS SUR INFOS HORS D’INDYMEDIA

  • Refusé sur indymédia Nantes ou monsieur le prétendument communiste Vincent Lenormant s’amuse à menacer ses contradicteurs.

    https://nantes.indymedia.org/articles/39120

    Menaces dont voici une copie et qui en dit long sur ce qui motive ce gros baltringue

    "> faux antifas, vous avez chaud aux fesses ? Comment Publié : le samedi 11 novembre 2017 à 14:00 par vincent

    Hé, les calomniateurs habituels, désolé mais je n’ai rien à voir avec les fafs, mon article est paru en premier sur un site communiste et repris par d’autres sites communistes. AFAB tu uses toutes les vieilles ficelles de la calomnie et de la boule puante, mais commence par avancer de vrais arguments contre cet article qui montre bien comment ton faux antifascisme a été la condition de la manipulation. Le mouvement antifa est truffé de faux et de traîtres, et je t’annonce que ça va commencer à chauffer pour leurs fesses.

  • Article refusé par les modérateurs
    Raison du refus :
    troll

    https://bxl.indymedia.org/spip.php?article15874&lang=fr

    Article refusé par les modérateurs
    Raison du refus :
    troll

    https://bxl.indymedia.org/spip.php?article15877&lang=fr

    Article refusé par les modérateurs
    Raison du refus :
    troll

    https://bxl.indymedia.org/spip.php?article15879&lang=fr

    Article refusé.

    Publié : le samedi 28 octobre 2017 à 13:52 par modo

    Refuser comme le précédent, pour les mêmes raisons : encore une fois, Fourest n’est pas la bienvenue ici.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38966

    Article refusé.

    Publié : le samedi 28 octobre 2017 à 18:03 par modo

    Toujours pour les mêmes raisons.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38967

    Article refusé.

    Publié : le dimanche 29 octobre 2017 à 22:58 par modo

    trollage / spammage / harcèlement.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38980

    Article refusé.
    Publié : le lundi 30 octobre 2017 à 10:58 par modo

    harcèlement de troll

    https://nantes.indymedia.org/articles/38983

    Article refusé.

    Moderation

    Publié : le dimanche 12 novembre 2017 à 00:01 par modo

    ça fait un moment maintenant qu’on laisse "VSGCI" critiquer à sa guise tout ce qui n’est pas CCI sans intervenir, mais là, faut intervenir à nouveau. critiquer ne veut pas dire cracher, mépriser, encore moins traiter les gens d’autistes : ça n’est pas une insulte mais du validisme et de toute façon les insultes ne sont pas admises par ici. merci de faire attention à ne pas tout confondre.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38724#comment-283936

    Article refusé.

    Publié : le mardi 31 octobre 2017 à 11:55 par modo

    SPAM

    https://nantes.indymedia.org/articles/38995

    Article refusé.

    Publié : le mardi 31 octobre 2017 à 20:39 par modo

    assurément une belle tentative de troller

    https://nantes.indymedia.org/articles/38998

    Article refusé.

    Publié : le mercredi 1 novembre 2017 à 02:38 par modo

    trollage

    https://nantes.indymedia.org/articles/39000

    Article refusé.

    Publié : le dimanche 8 novembre 2015 à 15:40 par modo

    Ouaip, poubelle.
    Coleman dénonce que " LES « sionistes » cela n’existe pas", mais dénonce aussi les antisionistes, qui semblent se limiter à Stambul, voire l’UFJP.
    A Indy Nantes on soutient la lutte palestinienne, et cet article est trop malhonnète pour alimenter un débat compliqué.

    https://nantes.indymedia.org/articles/32335

    Article refusé.

    Publié : le vendredi 10 juin 2016 à 14:38 par modo

    Mettre dans le même panier un ensemble de gens qui veulent combattre le racisme, en focalisant sur la position d’une des composantes (le PIR) est assez malhonnète. Reconnaître l’existence du concept de "race" chez une partie de la population qui l’emploi dans un but de domination et d’exploitation ne veut pas forcément dire qu’on valide l’existence ce concept. L’argument de l’interclassisme est une des grands classiques lorsqu’on parle des tentatives d’organisation en non-mixité, les féministes l’ont déjà bien entendu de la part des parternalistes. Enfin, parler de "colonisation" des représentations, c’est plutôt dégueulasse.

    https://nantes.indymedia.org/about/Racisme?page=5

    Article refusé.

    Publié : le vendredi 27 mai 2016 à 16:10 par modo

    Merci au Remouleur d’être intervenu, je me doutais vaguement d’un truc comme ça à la lecture de l’intro et surtout la certitude d’un énième import de conflit avec l’avalenche de commentaires, sauf que vraiment pas le temps de chercher plus loin.
    Du coup comme on a pour principe de pas modifier les textes, je le refuse.
    Pour infos aux personnes qui s’amusent à troller indymedia nantes on va prendre de moins en moins de gants et d’attention histoire de retirer un maximum de votre nouriture.

    https://nantes.indymedia.org/articles/34746

    Article refusé.

    Publié : le jeudi 14 septembre 2017 à 15:31 par modo

    Les articles sur l’antiracisme sont les bienvenus sur Indymedia Nantes.
    Cela dit, étant donné que les "débats" sur cette question sont rendus impossibles ces derniers temps, le collectif a décidé de refuser tout article qui se baserait sur les mots "racialisme" ou "anti-racialisme".
    Comme nous l’avons déjà exprimé lors d’un autre commentaire collectif, nous ne pouvons cautionner l’usage de ces mots, d’origine raciste et utilisés actuellement à contre-sens.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38448

    Article refusé.

    Publié : le mercredi 6 septembre 2017 à 10:18 par modo

    Troll
    Les articles sur l’antiracisme sont les bienvenus sur Indymedia Nantes.
    Cela dit, étant donné que les "débats" sur cette question sont rendus impossibles ces derniers temps, le collectif a décidé de refuser tout article qui se baserait sur les mots "racialisme" ou "anti-racialisme".
    Comme nous l’avons déjà exprimé lors d’un autre commentaire collectif, nous ne pouvons cautionner l’usage de ces mots, d’origine raciste et utilisés actuellement à contre-sens.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38494

    Article refusé.

    Publié : le mercredi 26 juillet 2017 à 17:42 par modo

    SPAMMAGE / TROLLAGE

    Ceci n’est pas un article...

    https://nantes.indymedia.org/articles/38258

    Article refusé.

    Publié : le mardi 3 novembre 2015 à 13:46 par modo

    Article refusé. Critiquer c’est bien, mais se baser sur des amalgammes et des propos mensonger pour les mélanger avec des faits réels et ainsi faire du confusionisme, c’est non.

    https://nantes.indymedia.org/articles/32296

    Article refusé.

    Publié : le lundi 30 novembre 2015 à 15:29 par modo

    Article refusé et commentaires invisibilisés.
    Tant que Yves Colleman, mondialisme.org, non fides entretiendront une polémique stérile sur le mode confusionisme en orientant toutes leurs publications sur les "vilain-e-s faux anarchistes libertaires qui ne condamnent pas le PIR et les vilain-e-s PIR qui ne représentent personne, ne sont personne mais font exister le pire risque de la terre de l’univers : le racisme anti-blanc" (et encore je fais court), ils ne seront plus les bienvenus sur indymedia nantes pour ce qui me concerne.

    https://nantes.indymedia.org/articles/32523#comment-274475

    Article refusé.

    Publié : le mardi 25 juillet 2017 à 23:03 par modo

    Ceci n’est pas un article... et sans doute un trollage.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38255

    Article refusé.

    Publié : le mardi 25 juillet 2017 à 22:53 par modo

    SPAMMAGE / TROLLAGE

    https://nantes.indymedia.org/articles/38254

    Article refusé.

    Publié : le dimanche 16 juillet 2017 à 15:37 par modo

    SPAMMAGE / TROLLAGE

    https://nantes.indymedia.org/articles/38190

    Article refusé.

    Publié : le dimanche 16 juillet 2017 à 15:39 par modo

    SPAMMAGE / TROLLAGE

    https://nantes.indymedia.org/articles/38189

    Article refusé.

    Publié : le dimanche 16 juillet 2017 à 15:41 par modo

    SPAMMAGE / TROLLAGE

    https://nantes.indymedia.org/articles/38188

    Article refusé.

    Publié : le samedi 15 juillet 2017 à 15:56 par modo

    SPAMMAGE / TROLLAGE

    https://nantes.indymedia.org/articles/38186

    Article refusé.

    Publié : le dimanche 16 juillet 2017 à 15:38 par modo

    SPAMMAGE / TROLLAGE

    https://nantes.indymedia.org/articles/38185

    Article refusé.

    Publié : le dimanche 16 juillet 2017 à 15:39 par modo

    SPAMMAGE / TROLLAGE

    https://nantes.indymedia.org/articles/38182

    Article refusé.

    Publié : le jeudi 13 juillet 2017 à 23:01 par modo

    SPAMMAGE / TROLLAGE

    https://nantes.indymedia.org/articles/38172

    Article refusé.

    Publié : le mardi 11 juillet 2017 à 21:01 par modo

    TROLLAGE RELOU.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38158

    Article refusé.

    Publié : le vendredi 7 juillet 2017 à 15:21 par modo

    spam de trollage....

    https://nantes.indymedia.org/articles/38140

    Article refusé.

    Publié : le jeudi 6 juillet 2017 à 23:13 par modo

    trollage..................

    https://nantes.indymedia.org/articles/38135

    Article refusé.

    Publié : le jeudi 6 juillet 2017 à 23:06 par modo

    trollage. les explications ont été données à chaque fois. Les "anti-racialistes" et les trolls n’ont pas leur place sur indymedia.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38133

    Article refusé.

    Publié : le jeudi 6 juillet 2017 à 23:05 par modo

    trollage. les commentaires qui nourrissent le(s) troll(s) ont été viré aussi.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38132

    Article refusé.

    Publié : le mardi 4 juillet 2017 à 15:37 par modo

    spam trollesque....

    https://nantes.indymedia.org/articles/38123

    Article refusé.

    Publié : le mardi 4 juillet 2017 à 16:53 par modo

    trollage

    https://nantes.indymedia.org/articles/38117

    Article refusé.

    Publié : le samedi 1 juillet 2017 à 21:51 par modo

    spam.

    pour rappel : " sauf à dénoncer PLUSIEURS types de courants politiques et/ou types de courants religieux oposés à l’émancipation, en l’état un tel article n’est qu’un trollage islamophobe de plus.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38115

    Article refusé.

    Publié : le samedi 1 juillet 2017 à 21:53 par modo

    Enième trollage.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38114

    Article refusé.

    Publié : le vendredi 30 juin 2017 à 19:27 par modo

    ce compte-rendu technique de quelques partis trop bien choisis n’a pas de rapport avec indymedia nantes. sauf à dénoncer plusieurs types de courants politiques et types de courants religieux oposés à l’émancipation, en l’état un tel article n’est qu’un trollage islamophobe de plus.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38109

    Article refusé.

    Publié : le mercredi 28 juin 2017 à 22:33 par modo

    Trollage confusioniste.

    Les amis de Juliette et du printemps semblent avoir du temps à perdre à faire passer pour "identitaires" "racistes" toute personne personne qui diffuse des textes qui ne lui reviennent pas
    nous on a autre chose à faire que faire des enquêtes de purisme des auteurs de la Fabrique qui publie bien ce qu’elle veut. et faire un raccourci "PIR, LMSI, BDS, CRAN" est assez puant.
    Pour faire court, les "anti-racialistes" ne sont pas les bienvenus sur indymedia nantes.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38096

    Article refusé.

    Publié : le jeudi 22 juin 2017 à 20:12 par modo

    HAAAAAAAAA les joies du trollage... mais allez jouer ailleurs au lieu de semez vos gerbes anti palestinien-ne-s ici.... On vire un commentaire du même troll pour le coup encore plus gerbant.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38053

    Article refusé.

    Publié : le vendredi 16 juin 2017 à 07:08 par modo

    Trollage. Z’avez vraiment que ça à faire ?

    https://nantes.indymedia.org/articles/38009

    Article refusé.

    Publié : le jeudi 15 juin 2017 à 12:32 par modo

    Vieux texte de Novembre 2016 posté ici manifestement dans le but de troller.
    Un commentaire pas tellement plus fin a également été caché.

    https://nantes.indymedia.org/articles/38002

    Article refusé.

    Publié : le vendredi 16 juin 2017 à 17:51 par modo

    Les articles sur l’antiracisme sont les bienvenus sur Indymedia Nantes.
    Cela dit, étant donné que les "débats" sur cette question sont rendus impossibles ces derniers temps, le collectif a décidé de refuser tout article qui se baserait sur les mots "racialisme" ou "anti-racialisme". Comme nous l’avons déjà exprimé lors d’un autre commentaire collectif, nous ne pouvons cautionner l’usage de ces mots, d’origine raciste et utilisés actuellement à contre-sens.

    https://nantes.indymedia.org/articles/37999

    Article refusé

    Publié : le dimanche 11 juin 2017 à 17:09 par modo

    Nouvel extrait du brulot "la race comme si vous y étiez", dont plusieurs extraits confusionistes sur la racisme ont déjà été refusés. De plus ces publications servent visiblement de défouloir en comentaires à une / des personnes de Paris qui se comportent en trolls et feraient mieux de régler une fois pour toutes leurs problème sirectement plutôt que troller partout...
    Un autre commentaire sur notre position comme collectiif quand à la lutte des personnes racisées sera ajouté bientôt.

    https://nantes.indymedia.org/articles/37976

    Article refusé.

    Publié : le jeudi 8 juin 2017 à 21:27 par modo

    en fait c’est un copié-collé d’un vieil article uniquement là pour troller et nous faire astturer sur le sujet, donc hop, refusé !

    https://nantes.indymedia.org/articles/37951

    Article refusé.

    Publié : le vendredi 20 novembre 2015 à 12:43 par modo

    Encore un texte en provenance de Non Fides qui, sous couvert de critiquer la religion, ne s’en prend qu’à une partie très ciblée des "religieux". En poussant un tout petit peu plus loin la rétorique simpliste, pourquoi ne pas dire que tous les humains, avec tous leurs types de croyances qui ne sont pas que religieuses, sont compromis dans les attentats terroristes ? La boucle serait bouclée autour du nombril et Non fides commencerait peut-être à pratiquer un peu d’auto-critique pour, qui sait, enfin abandonner l’élitisme crasse du statut d’élus de la seule vraie pensée pour lesquels ils tentent désespérément de se faire passer.

    En attendant ce type de texte assimilant, par la monomanie et la confusion, exclusivement tous les musulmans pour de potentiels terroristes, est bien évidemment refusé.

    https://nantes.indymedia.org/articles/32428

    Cet article est refusé :

    Rappel des [principes de publication sur Indymedia Grenoble->

    Sont refusées, mais restent consultables sur le site, les contributions :
    défendant des thèses conspirationnistes/complotistes/confusionnistes.

    « Cette idéologie séparatiste insufflée par le NPA et le Qatar »

    C’est moi, ou ça pue le confusionnisme ? ou, à tout le moins, un certain manque de contextualisation et d’argumentation qui peut faire passer l’article comme tel ?

    Par ailleurs, Indymedia en général et Indymedia Grenoble en particulier ne me semblent en général pas particulièrement être un endroit où se défendent les « principes républicains ».

    En plus la page Facebook donne plus l’impression d’être une vaste blague qui cherche à se moquer des anti-racialisateur sur le mode du Gorafi, mais… en fait il semble qu’il s’agisse vraiment de gens sérieux (et si c’est en effet le cas, ils sont vraiment cons). Ça fait un peu peur.

    https://grenoble.indymedia.org/2017-07-06-Defendre-la-liberte-d-expression

    Cet article est refusé :

    Article copié/collé depuis Indymedia Bruxelles et Indymedia Nantes, par ailleurs classé dans aucune catégorie.

    Indymedia Grenoble n’est pas un réceptacle à articles copiés-collés, ni mediaslibre.org, ni rezo.net. Merci d’avance de prendre ceci en compte !

    Nous voulons vraiment re-privilégier fortement la production d’une information locale et d’articles originaux.

    Nous tenons à rappeler que la masse de contenus non-appropriés à modérer est l’une des raisons pour laquelle l’équipe précédente a fini par abandonner le site l’année dernière, avant de passer la main.

    Il serait courtois de la part des « contributeurs » d’en prendre compte.

    Merci d’avance.

    https://grenoble.indymedia.org/2017-06-29-Les-positions-bourgeoises-de-l

  • 13 novembre 12:51
      • nik les fachos, les campistes, les complotistes-confusionnistes, les autoritaristes rouges brun-e-s et ou stals, les racialistes et leur copain troll

    Boycott TOTAL des nationaliste, des patriotes, des identitaristes et identitaires

    • En lisant ce texte (ce que le troll ne fait pas), on sent l’infamie du propos
  • les réseaux dieudonnistes basta !

      • le contenu de cet article n’a pas du tout sa place ici !
  • cette conclusion :

    Voilà comment les États-Unis ont réussi à envoyer des anarchistes du monde entier se faire tuer en Syrie pour leurs intérêts. C’est un tour de force qui ne doit pas faire une grande différence sur le plan purement militaire, mais qui est très intéressante pour eux sur le plan psychologique : soutien de la gauche à la création d’un « nouvel Israël » où le PKK deviendra peut-être « la gauche Kurde », mais où le pouvoir sera toujours au mains des atlantistes et sionistes.
    Reste à savoir ce que signifie le retournement de la gauche révolutionnaire pour la France. Il n’est effectivement pas rassurant de voir un site de propagande comme Lundi Matin se faire passer pour la voix des anarchistes et appeler à l’émeute et à la violence. Cette violence éclatera tôt ou tard du fait de la situation désastreuse de la France, et il est évident que dans les tiroirs du Pentagone, des plans sont déjà prêts.

    est un grand délire conspirationniste anti-américaniste primaire à la Soral, le grand soir ou Boniface

  • 13 novembre 13:33

    Sans même parler de l’antisémitisme latent de ce texte ignoble

    qui croit voir du sionisssssss partout comme cause première et infondée

  • 13 novembre 15:24, par pas de macronistes sur Indymedia !

    Sans même parler de l’antisémitisme latent de ce texte ignoble

    Antisionisme et antisémitisme : l’impossible amalgame

    L’excellent billet de Dominique Vidal qui dénonce ici, et à juste titre, les propos d’Emmanuel Macron assimilant dangereusement et abusivement antisionisme et antisémitisme justifie un développement plus qu’un commentaire.

    Pire qu’une erreur, une faute en effet, Dominique a parfaitement raison.

    La commémoration du 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv méritait beaucoup mieux, l’histoire d’Israël aussi.

    L’Histoire exige un effort de rigueur, effort, ou devoir, qui s’impose à tous, y compris à Macron.

    Devoir de mémoire et devoir de rigueur.

    Trop d’émotion ? De la démagogie ? Un abus de langage ? Un manque de recul ? Une simple « erreur » historique ? Une manipulation ?

    Non, pas chez Macron qui soigne ses discours et ses références à l’aide de nombreuses plumes expertes, le Président ne fait rien au hasard et ne laisse pas ses émotions lui dicter ses pas, on le constate depuis deux mois maintenant, tout est pensé, calibré, mesuré, soupesé.

    A la virgule près !

    La spontanéité de Macron commence et s’arrête aux gestes, on le dit « tactile ».

    Tactile mais froid et calculateur, ne nous laissons pas abuser par les apparences d’une communication extrêmement « léchée ».

    Ses propos sont donc dérangeants et inquiétants, peut-être provocants.

    En mai 1948 la création de l’Etat d’Israël correspond au schéma général élaboré par l’ONU fin novembre de l’année précédente : partage de la Palestine en deux zones, plus de 55% pour l’Etat juif, le reste pour un Etat arabe avec une administration internationale concernant Jérusalem, une zone d’exception.

    L’Agence Juive applaudit, les Arabes palestiniens et la plupart des Etats arabes sont contre.

    Les sionistes – de droite, faut-il le rappeler – sont contre, eux aussi, mais pour des raisons totalement opposées.

    Le conflit israélo-palestinien est né le 14 mai 1948, le jour même où a été proclamé l’Etat d’Israël.

    La droite juive – les sionistes – s’exprime déjà et affiche des ambitions politiques, militaires et territoriales qui vont influencer le cours de l’histoire de ce jeune pays.

    Ce « cher Bibi » appartient à ce courant politique avec quelques nuances, des nuances parfois troubles…

    La guerre des Six Jours éclate en juin 1967 et oppose Israël à l’Egypte, à la Syrie et à la Jordanie, il aura fallu attendre 19 ans seulement pour transformer des ambitions géopolitiques en conflit armé au prétexte fallacieux d’une « guerre préventive », prétexte servi sur un plateau par des mouvements de troupes égyptiennes à la frontière.

    Israël « gagne » cette guerre et annexe – rafle – le plateau du Golan, Jérusalem Est, une partie de la Cisjordanie, la péninsule du Sinaï et la bande de Gaza, ces deux dernières « conquêtes » seront restituées un peu plus tard.

    On ne le sait pas avec précision mais les chiffres tournent autour de 500 à 800 000 Arabes palestiniens chassés, ici au Liban, là en Cisjordanie, à Gaza, ils fuient.

    Dans les territoires occupés les « colons » se sentent chez eux, plus le temps passe et plus ce sentiment d’appropriation devient « naturel » et s’inscrit dans les gènes politiques des envahisseurs.

    Dans ce contexte historique et géopolitique le sionisme dont la vocation reste de créer un « Etat juif » s’articule autour d’objectifs territoriaux sensiblement différents les uns des autres : soit il est total, c’est-à-dire un Etat juif partout où cela est possible, soit il se limite à une partie de la Palestine, soit encore il intègre la Palestine « biblique », Eretz Israël.

    Le débat israélien interne entre gauche et droite se complique d’une dimension religieuse tout aussi toxique là-bas qu’ici, chez nous…l’extrême droite israélienne fait souvent cause commune avec cette droite religieuse, ils sont unis autour de ce projet d’expan-sionisme, si on veut bien me pardonner ce mauvais jeu de mot.

    Pour un certain nombre d’observateurs étrangers le sionisme tel qu’il avait été imaginé en novembre 1947 après la shoah avait sa justification au regard de l’Histoire, la création d’un Etat juif était légitime même si on pouvait déjà regretter que le sort réservé aux palestiniens soit à ce point négligé.

    J’en étais, j’en suis encore, 1947-48 et rien d’autre.

    La guerre des Six Jours a bouleversé la donne aussi bien en termes géographiques qu’en termes politiques : si être sioniste consiste à revendiquer l’annexion définitive des territoires occupés depuis 1967, depuis 50 longues années, si être sioniste consiste à refuser la création d’un Etat palestinien alors un certain nombre de ces observateurs étrangers (dont votre serviteur) ont parfaitement le droit de se déclarer « antisionistes » sans être, pour autant, antisémites, évidemment.

    On parle d’un Etat et de ses frontières, de rien d’autre.

    Le spectre de l’antisémitisme que je condamne et pourchasse en toute circonstance n’est pas de nature à nous faire renoncer à une vision politique assez proche, finalement, de la gauche israélienne.

    Plus proche d’Yitzhak Rabin et de Shimon Peres que d’Ariel Sharon et de Benjamin Netanyahou, dans le prolongement des accords d’Oslo signés le 13 septembre 1993 à Washington.

    La vraie question et le seul débat concerne donc l’étendue de l’Etat juif en termes d’espace juridique, administratif, politique et culturel, cela constitue, selon nous, une ligne de démarcation assez nette entre sionistes et antisionistes.

    Etre sioniste en 1948 n’a plus rien à voir avec le sionisme tel que la droite religieuse l’envisage aujourd’hui et avec elle une grande partie de la droite israélienne dite « classique » dont Benjamin Netanyahou est le porte-drapeau.

    N’en déplaise à Macron, la « sémitophilie » au sens anglo-saxon du terme est tout à fait compatible avec l’antisionisme à condition que l’antisionisme soit l’expression d’une condamnation politique assumée et pourquoi pas radicale de l’expan-sionisme tel qu’on a pu le voir depuis 1967. Et de rien d’autre !

    C’est ici un choix personnel de ne mentionner ni les massacres de Sabra et Chatila ni le « mur de la honte », nous savons bien que la connerie ne s’arrête pas aux seules frontières israéliennes pas plus qu’elle ne s’arrête aux nôtres…

    https://blogs.mediapart.fr/bruno-painvin/blog/180717/antisionisme-et-antisemitisme-l-impossible-amalgame

  • CONFÉRENCE PUBLIQUE avec André ROSEVÈGUE, coordinateur du livre
    « Une parole juive contre le racisme » de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP)

    À l’invitation du Comité Solidarité Palestine de la région nazairienne et du MRAP

    Le Premier ministre s’est exprimé à l’occasion du Nouvel an juif, à la synagogue de la rue Buffault à Paris, le 2 octobre 2017. Pour Édouard Philippe, si les actes antisémites ont baissé en 2016 (-58,5%), ce recul dit-il "ne doit pas faire oublier une autre réalité", celle de la "banalisation de l’antisémitisme et de sa forme réinventée (...) qu’est antisionisme".
    Ce n’est qu’un exemple récent des nombreuses instrumentalisations par les autorités de l’État des termes antisémitisme et antisionisme qui alimentent la confusion pour conforter l’impunité de l’État israélien, et sa politique illégale d’apartheid et de colonisation.

    Lors de cette conférence-débat , André Rosevègue présentera l’ouvrage de l’UJFP qui analyse toutes les formes du racisme
    Il projettera, à cette occasion l’un de clips contre le racisme que vient de sortir l’UJFP (voir la bande annonce). Il mettra en lumière qu’en aucun cas notre antisionisme ne peut être assimilé à de l’antisémitisme, car notre antisionisme est un anticolonialisme qui lutte contre la vision raciste de l’état israélien et pour le respect des droits du peuple palestinien.

    Rendez-vous

    À Saint-Nazaire (44), conférence de André Rosevègue : "Antisémitisme - (...)
    Le mardi 28 novembre 2017 à 20h00
    Agora, salle 7
    2 bis avenue Albert de Mun
    ST NAZAIRE

    https://ujfp.org/spip.php?article5920

  • « Antisionisme – antisémitisme : à qui profite l’amalgame ? »

    Bonsoir à toutes et à tous, peut-être avant de parler de ce qui m’est arrivé aujourd’hui, je voudrais dire quelques mots d’abord à la mémoire de Claire Mialhe, qui a été pendant très longtemps l’Union juive française pour la paix dans cette région, que sans doute beaucoup d’entre vous ont connue et qui nous a quittés il y a quelques années. Je voulais aussi dire que je sais que nous sommes dans la ville de Merah, et je veux exprimer mon respect et ma tristesse pour toutes les victimes.

    J’avais prévu, avant ce qui m’est arrivé cette nuit, de commencer avant mon intervention un peu classique sur le sionisme et l’antisémitisme par lire un texte qui est assez court, que je vais vous lire, parce qu’il est une réponse à la série de menaces que nous avons eues depuis quelques jours. Depuis quelques jours, nous avions, à Montpellier, une manifestation de la LICRA et du B’nai Brith contre BDS 34 avec une demande d’interdiction des stands BDS dans la ville et nous avions un site d’extrême droite sioniste, JSSnews, qui est détenu par un milliardaire franco israélien depuis Jérusalem, qui avait lancé un appel à venir par covoiturage empêcher cette réunion par tous les moyens, et puis depuis hier, il y avait sur la page de la ligue de défense juive, la LDJ, groupuscule fasciste, un appel explicite à empêcher la réunion de l’immonde Stambul.

    Voilà un petit peu ce que j’avais prévu de dire, et après je vous parlerai de mon agression. Je veux parler de ceux qui considèrent que le BDS est antisémite, de la LICRA, de B’nai Brith, de JSSnews et bien sûr du CRIF. Ils considèrent que critiquer Israël est antisémite. Vous les avez entendus s’exprimer sur les victimes civiles à Gaza et en particulier des 500 enfants tués pendant « Bordure protectrice » ? Non, bien sûr. Vous les avez entendus sur les villages des Bédouins du Néguev régulièrement détruits, sur les 800 000 Palestiniens qui ont connu la prison depuis 1967, sur l’occupation, la colonisation, l’apartheid, les crimes de guerre ? Ils approuvent. Ils disent combattre le racisme. Vous les avez entendus critiquer le rabbin de Safed qui dit que les Palestiniens sont des Amalécites et que la Torah autorise qu’on les tue tous avec leurs femmes, leurs enfants, leurs troupeaux ? Vous les avez entendus critiquer la nouvelle Ministre de la justice – entre guillemets – israélienne Ayalet Shaked qui propose qu’on tue les mères palestiniennes, puisqu’elles mettent au monde des terroristes ? Vous les avez entendus soutenir les Falachas, les Juifs éthiopiens, qui ont manifesté à Tel-Aviv aux cris de : « En Europe, on a tué des Juifs parce que Juifs, ici on les tue parce que Noirs ».

    Je vais dire quelques mots, je m’adresse aussi aux sionistes. Mes parents étaient des Juifs membres de la MOI, la main-d’œuvre immigrée, les résistants étrangers du parti communiste. Ma famille maternelle a été exterminée. Mon père membre du groupe Manouchian a été déporté à Buchenwald. Il faut que vous sachiez qu’à cette époque, Itzhak Shamir, qui sera plus tard pendant sept ans Premier ministre d’Israël faisait assassiner des soldats britanniques. Ce n’était pas seulement un terroriste, c’était aussi un collabo. L’émancipation des Juifs en tant que minorité persécutée est indissociable de l’émancipation de l’humanité. La lutte contre l’antisémitisme est indissociable de la lutte contre tous les racismes, ceux qui frappent les musulmans, les Roms, les Noirs, les Arabes. Face au génocide nazi, il y a ceux qui pensent qu’il faut traquer tout ce qui a poussé à cette horreur pour que ça n’arrive plus jamais. La lutte contre la barbarie est universelle. Et puis, il y a la version tribale, la version sioniste de ceux qui disent : que cela ne NOUS arrive que jamais, et évidemment, ça veut dire tout à fait le contraire. Et ceux là prétendent que le génocide nazi autorise que les Palestiniens payent indéfiniment pour l’antisémitisme européen. Les sionistes ne défendent pas les Juifs, ils les mettent en danger en les sommant d’être complices d’une politique criminelle et en considérant comme traîtres les juifs qui restent fidèles à des traditions juives séculaires, qui se sont opposés au racisme et à l’exclusion. Pire, vous avez entendu, Netanyahu est venu en France expliquer aux Français juifs qu’ils sont étrangers ici et que leur pays, c’est Israël. Seuls les pires antisémites s’étaient permis de nous traiter d’étrangers. Ceux qui prétendent traquer l’antisémitisme ont été bien silencieux sur ce coup-là. Alors oui, à l’Union juive française pour la Paix, en participant à la campagne BDS France, nous sommes totalement fidèles aux Juifs qui ont combattu partout le fascisme, le racisme, le colonialisme et l’injustice. Et le BDS est en train de remporter de très grandes victoires et de casser l’image de cet État voyou.

    Je vais maintenant vous raconter ce qui m’est arrivé. Je vous l’ai dit, il y avait depuis quelques jours des menaces incessantes venant de JSSnews, venant de la LDJ et puis il y avait un précédent, il y a deux mois, l’autre coprésident de l’UJFP, Jean-Guy Greilsamer, a subi exactement la même agression. Trois jours après, c’était Pessi Borell, militante de l’UJFP et de BDS France, et puis ça a été Bénédicte Bauret, qui est élue Front de gauche à Mantes la Ville. À chaque fois, Ulcan, puisque c’est lui, Grégory Chelli, procède de cette façon, c’est probablement un membre de la LDJ, un sioniste d’extrême droite réfugié en Israël et qui pirate votre numéro de fixe et qui se fait passer pour vous en téléphonant à la police avec votre numéro. Et donc ce matin, il m’a téléphoné à 23 heures, d’abord j’ai pas décroché, et puis je me suis dit, ils vont m’empêcher de dormir, parce que je pensais bien que c’était eux, donc j’ai pris mon téléphone et puis je l’ai laissé – lui il a raccroché tout de suite sans me parler – et l’ai laissé le téléphone décroché, ce qui était sans doute une erreur, je n’aurais pas dû faire ça. Et en tout cas, Grégoire Chelli avait eu le temps de pirater mon numéro de téléphone, il a téléphoné à la police en disant : je suis Pierre Stambul, je viens de tuer ma femme, je vais tuer tout le monde, si vous approchez, je vous tire dessus, ça c’était probablement vers une heure du matin qu’il a téléphoné ça à la police.

    A 3h50, j’ai entendu du bruit et mon nom donc je suis sorti dehors, le RAID, les robocops avaient tout cassé pour rentrer dans le lotissement où j’habite, ils avaient déjà maîtrisé plusieurs voisins, il les avaient braqués avec des armes et tout et dès que j’ai dit qui j’étais ils se sont précipités à 10 sur moi, ils m’ont plaqué à terre, ils m’ont frappé, ils m’ont insulté, ils m’ont tutoyé donc j’ai subi le sort que nos frères immigrés et nos frères issus de l’immigration subissent quotidiennement de la part de cette police et j’ai été menotté avec ces menottes qui se serrent dès qu’on bouge un tout petit peu, ça a duré un quart d’heure, impossible de leur parler, le responsable, bien entendu, n’était pas là, ma compagne était séquestrée dans sa chambre et ne pouvait pas sortir et donc le prétexte était que je l’avais tuée, elle était parfaitement vivante à quelques mètres de là ! Je suis resté menotté pendant une heure, j’ai été transféré à la police nationale du huitième arrondissement de Marseille. Et là c’est pire,c’est-à-dire que, sans vous entendre, on vous met en isolement dans une cellule où ça pue la pisse, c’est dégueulasse et tout, vous ne pouvez parler à personne et au bout de trois heures, on m’a entendu, j’ai tout expliqué, j’expliquais que c’était Ulcan, j’ai expliqué les menaces, on tombe sur des flics qui ne comprennent rien à rien, pour ça, ils sont complètement ignares, pour cela, il n’y avait qu’à voir ce qu’ils arrivaient à écrire sur le procès-verbal, et ça mettra encore trois heures pour vérifier mes dires, autrement dit j’ai été une heure menotté et sept heures en garde à vue.

    Bon. Ça fait partie du jeu, j’ai envie de dire que les sionistes le paieront extrêmement cher, au vu de ce que j’ai entendu, une vingtaine d’organisations nationales ou locales, des partis politiques, des syndicats, des associations des droits de l’homme, des associations de citoyens et tout ont publié des communiqués nationaux aujourd’hui, il y a des comités de soutien qui viennent de partout. Il semblerait que le préfet des Bouches-du-Rhône s’excuse, j’ai exigé une entrevue, des excuses et des dédommagements pour les portes enfoncées et pour les dégâts physiques, et voilà ; cette salle est bien remplie, donc on va pouvoir mener notre œuvre de dénonciation d’une idéologie extrêmement dangereuse, le sionisme, et je vais vous donner ce soir une critique juive du sionisme.

    […]

    http://www.ujfp.org/spip.php?article4238

  • 13 novembre 15:42, par vincent

    Toujours les mêmes attaques nulles et aucun argument... je lance un cri, vous êtes sûrs de ne pas être choqués par les images des volontaires anarchistes au "Rojava" ? A quel moment vous allez comprendre que ça fait 6 ans qu’on vous ment au sujet de la Syrie et que les milieux gauchistes ou antifas sont paralysés par ce mensonge ?
    Tous les jours les preuves s’accumulent, hé les gars, c’est les "complotistes" qu’avaient raison depuis le départ, ça se passe comment ?

  • 13 novembre 16:00

    Les Frères Musulmans sont une sorte de franc-maçonnerie musulmane

    la profonde ignorance de ce texte (et encore c’est lui faire beaucoup d’honneur) n’est pas inintentionnelle ...

  • si ce n’est pas les usa

    c’est ?

      • les sioniss’
      • les bolcho-anarco même pas foutu d’être croyant-e-s
      • les francs maçons (presque athées lucifériens)
      • les putains d’enfoirés d’illuminatis (source sure south park )
      • la confrérie ultra secrète des tailleurs de pierre (source confidentielle les simpson)
      • autres
      • sans réponse
  • - d’ailleurs c’est trop vrai, à l’upr ils le disent ( comme soral et dieudo ) : les indymedia c’est de la manipulation des usa financée par G.Soros

    - ça veut tout dire ...

  • Les gens étaient tellement heureu-ses-x en Syrie avant que les zionist zaméricains n’arment des rebelles

    ...

    C’était le paradis avant les printemps arabes

    ...

    Misère

  • 13 novembre 16:57

    à quelle historienne se réfèrent ces gens ?

    notre historienne favorite, Annie Lacroix-Riz

    sur cette stalinienne historienne lire

    pour commencer :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Lacroix-Riz

    pour suivre :

    http://www.confusionnisme.info/index.php/tag/annie-lacroix-riz/

    https://blogs.mediapart.fr/frachon23/blog/140912/une-preuve-supplementaire-de-limposture-du-prcf

  • y’a un tas de passages qui me pose plus que question dans ce texte.

    Par exemple :

      • "Il a suffi aux manipulateurs d’aller dans le sens d’un sectarisme déjà présent dans ces milieux : « pas de dialogue avec l’extrême-droite »." Condamnation de l’extrême droite == sectarisme, heu pardon ?

    Autre exemple, le soutien de ce texte à des gens comme Millosevic.

    • La vision du monde ou tout est joué d’avance par les État-Unis est tellement réductrice, que si on est pas dans le répertoire conspi, c’est sans doute que les États-Unis sont jamais allé sur la lune...

    - Globalement on dirait surtout un réquisitoire comme quoi il ne faut pas se battre contre les conspis et leurs ami.e.s douteux.ses, en démontant une soit disante "gauche révolutionnaire" (dont la définition réduit considérablement la diversité des participant.e.s) qui serait inconséquente.

    - Même si certains passages peuvent paraître dans le vrai (mais ce qui est souvent le cas dans des trucs de conspis), ça n’enlève rien au côté puant des autres.

    En plus ce truc est déjà diffusé sur pleins de sites plus ou moins recommandables.

  • 13 novembre 17:19, par vincent

    Les Frères Musulmans sont une sorte de franc-maçonnerie musulmane

    la profonde ignorance de ce texte

    Oui les FM comme les franmacs sont organisés hiérarchiquement dans le secret, mais si t’as des arguments n’hésite pas à les exposer on verra qui est l’ignorant...

    si ce n’est pas les usa

    c’est ?

    C’est l’alliance OTAN/Israël/CCG.
    Une autre question ?

    Les gens étaient tellement heureu-ses-x en Syrie avant que les zionist zaméricains n’arment des rebelles

    ...

    C’était le paradis avant les printemps arabes

    Euh oui, les gens étaient plus heureux sous Saddam que massacrés par les USA (1,5 millions de orts), ils étaient encore mieux du temps de Kacem avant que les USA ne mettent Saddam.
    Et oui les Libyens étaient mieux sous Kadhafi que dans une Libye détruite qui héberge des marchés aux esclaves
    Et oui les gens étaient mieux en Syrie avant 2011 qu’après 500000 morts et le pays à feu et à sang
    En Tunisie et en Egypte aussi, ils se seraient bien passé de tes "révolutions"

    Est-ce que quelqu’un va venir exposer des arguments où vous allez faire comme d’habitude, vous ridiculiser ? Vous croyez vraiment que je suis un admirateur de Staline ?

  • Pour le troll l’antisémitisme n’existe pas (comme l’islamisme ? ) c’est une invention des sionisssssssssssssssssssssssssssss’

  • La dissertation produite est plus que fausse

    la Franc-maçonnerie partage les même initiale F.M mais n’est pas du tout du tout équivalente aux Frères musulmans

  • 13 novembre 17:31, par vincent

    "Il a suffi aux manipulateurs d’aller dans le sens d’un sectarisme déjà présent dans ces milieux : « pas de dialogue avec l’extrême-droite »." Condamnation de l’extrême droite == sectarisme, heu pardon ?

    Je parle de refus du dialogue, pas de de condamnation. Tu peux condamner l’extrème-droite et quand même parler avec machin qui vote FN. Tu comprends ?

    le soutien de ce texte à des gens comme Millosevic.

    Je fais un rapprochement entre la diabolisation d’Assad et celle de Milosevic et t’appelles ça un soutien ? Ca va vite, chez toi !

    La vision du monde ou tout est joué d’avance par les État-Unis est tellement réductrice

    Tu veux combien de preuves que ce que tu as appelé "révolution" était une manipulation orchestrée par l’alliance OTAN/Israël/CCG ? Tu l’as pas compris en 2011 quand BHL était omniprésent, tu l’as pas compris en 2012 quand les djihadistes envahissaient le pays, tu l’as pas compris en 2013 quand Hollande poussait à la guerre, tu l’as pas compris en 2014 quand la France faisait semblant de se battre contre Daech, tu l’as pas compris en 2015 quand les Russes ont enfin écrasé Daech, tu l’as pas compris en 2016 quand le NPA pleurait le sort des barbus d’Alep, tu le comprends toujours pas en 2017 quand les anarchistes affluent en Syrie pour se battre aux côtés des USA...

  • Ce texte seul t’a déjà fortement ridiculisé ...

    Maintenant Mr Vincent Lenormant tu dégages ailleurs ...

  • 13 novembre 17:36

    Où sont tes preuves Vincent ?

  • 13 novembre 17:38, par vincent

    la Franc-maçonnerie partage les même initiale F.M mais n’est pas du tout du tout équivalente aux Frères musulmans

    Est-ce que j’ai dit que c’était équivalent ??? Mais effectivement j’aurais aussi bien pu écrire organisé militairement (et ça n’aurait pas voulu dire que les FM sont équivalent à une armée...)

  • 13 novembre 17:42, par vincent

    Où sont tes preuves Vincent ?

    Bah rien que cette vidéo toute fraîche où l’ancien PM qatari balance tout sur leur coopération avec les Saoud la Turquie et les USA au pilotage pour livrer des armes aux "rebelles"
    http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2017/11/revelation-qatari-les-usa-ont-mene-une-guerre-secrete-contre-la-syrie-des-2011-video.html

  • 13 novembre 17:44, par vincent

    Maintenant Mr Vincent Lenormant tu dégages ailleurs ...

    Ecoute-moi bien courageux "anonyme", je sais pas quel genre de petit nazillon tu es pour dire des choses comme ça sur un espace dédié au débat, mais tu n’impressionnes personne

  • Ornella Guyet contre le confusionnisme et le complotisme... tout contre !

    Ornella Guyet est la créatrice et l’animatrice d’un site nommé confusionnisme.info. Elle y attaque de nombreuses personnes, majoritairement de gauche, qu’elle accuse de "confusionnisme", c’est-à-dire pour être bref de connexions "rouges-bruns". Par exemple, Ornella Guyet accuse Michel Collon de liens douteux et de complaisance avec l’extrême-droite. Collon répond par des accusations identiques à l’encontre de Guyet, et lui a récemment proposé un débat, ce qu’elle a étrangement refusé. Voici le pseudo-argument de Guyet pour échapper à ce débat :

    "je ne débats pas avec Michel Collon, je le combats." [1]

    Cette formule un peu facile laisse à penser qu’elle aurait beaucoup plus à perdre qu’à gagner d’un débat en face à face et enregistré, car Ornella Guyet traîne de nombreuses casseroles. Ornella Guyet a donc préféré le "Courage, fuyons"...

    Un temps membre de l’association Acrimed, et assistant assidûment à ses CA, Ornella Guyet a soudainement déserté après avoir été prise en flagrant délit de désinformation à l’encontre du site Le Grand Soir. Le site Acrimed a été contraint de se dissocier d’un article d’Ornella Guyet (qu’elle avait écrit sur un autre site sous le pseudo Marie-Anne Boutoleau). Acrimed a ainsi écrit au Grand Soir :

    « nous récusons les accusations de complaisances négationnistes ou antisémites portées contre Le Grand Soir dans l’article signé Marie-Anne Boutoleau (ainsi que dans ses réponses sur le forum d’Article 11), notamment et précisément parce qu’elles sont fondées sur des pratiques journalistiques que nous critiquons régulièrement (et que vous avez relevées à votre façon) : erreurs factuelles et amalgames confusionnistes, extrapolations et généralisations abusives, etc. (...)

    Faute d’avoir obtenu d’Ornella Guyet, malgré notre insistance et plusieurs relances, qu’elle participe à une discussion, nous nous considérons comme déliés de notre réserve » [2]

    Là encore, Ornella Guyet a préféré fuir plutôt que de rendre compte de ses mensonges.

    Sur son site, Guyet dénonce régulièrement le complotisme, notamment de l’association Reopen911. Le seul problème, c’est que lorsque Guyet écrit des commentaires sous son pseudo Marie-Anne Boutoleau, elle révèle des opinions également très complotistes. Elle affirme par exemple dans les commentaires d’un article de CQFD :

    "les théories remettant en cause la version officielle des attentats du 11 septembre sont au moins aussi critiquables et peu sérieuses que cette version officielle elle-même, voir plus." (Commentaire du 31 janvier 2011 à 12h56, par Marie-Anne Boutoleau alias Ornella Guyet) [3]

    Donc Ornella Guyet considére la version officielle des attentats du 11 septembre "critiquable et peu sérieuse", "non avérée historiquement"... et elle dit lutter contre le complotisme !

    Enfin, l’un des sites les plus souvent cités comme référence par Ornella Guyet est Conspiracy Watch (il est même promu en première page de Confusionnisme.info, et Guyet le cite constamment). Animé par Rudy Reichstadt, le site Conspiracy Watch a pour référence la plus récurrente Pierre-André Taguieff, islamophobe paranoïaque (selon lui « deux millions de musulmans en France, ce sont deux millions d’intégristes potentiels »), et contributeur au site d’extrême-droite Dreuz Info, site considéré comme conspirationniste par L’Express. Parmi les autres auteurs publiés sur Conspiracy Watch, on trouve Mohamed Sifaoui (dont les propos racistes répétés ont fait l’objet d’une mise en garde du CSA), Alain Finkielkraut ou Eric Zemmour, polémiste condamné par la justice pour des propos d’incitation à la haine...

    Bref, d’un côté Ornella Guyet dénonce le confusionnisme, et de l’autre elle fait la promotion d’un site qui publie des auteurs racistes...

    http://cinquiemecolonne.canalblog.com/archives/2015/10/15/32777859.html

  • Ceci n’est pas un espace dédié aux débats

    Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

  • Cher Vincent Lenormant (pseudo je suppose)

    Sam la Touch est un blog qui n’est pas une source sérieuse donc pas une preuve solide en soit

    disons que tu interprètes à la va-vite une vidéo qui en mise en ligne pas par Sam la Touch mais par le cercle des volontaires

      • ce qui un groupe est très craignos !

    Lorsque tu lis les sous titres de cette vidéo, tu peux lire aussi que le Qatar a (peut être) soutenu le front Al Nosra (selon cet personne - et si les sous-titres de traduction sont bons) ... mais ça tu n’en parles pas ...

  • Est ce que c’est un secret, un complot que les usa et le qatar se sont entendus sur la syrie quand on en trouve des compte rendus dans la presse bourgeoise et officielle (médias dominants ou suivant ta propre appellation ? ) ?

    par exemple :

    en 2015 http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/10/29/syrie-grandes-man-uvres-diplomatiques-pour-trouver-une-issue-au-conflit_4799592_3218.html

    en 2017 http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/07/12/accord-entre-le-qatar-et-les-etats-unis-contre-le-financement-du-terrorisme_5159256_3218.html

  • Petit rappel sur ce qu’est le Cercle des volontaires

    Le Cercle des Volontaires est un media d’extrême droite fondé en 2012, qui réunit une concentration de conspirationnistes. Ce cercle essaie aussi de recruter dans les milieux altermondialistes, en s’infiltrant dans les mouvements sociaux, et en reprenant leurs articles. Sur le site du Cercle des Volontaires, on peut constater ce mélange des genres, à la lecture de différents textes émanant pour certains de la gauche citoyenniste, côtoyant des textes de personnalités d’extrême droite. Certaines personnes ou médias arrivent encore à se faire piéger par ces ambivalences.

    http://lahorde.samizdat.net/2014/12/02/petit-rappel-sur-ce-quest-le-cercle-des-volontaires/

  • Bonsoir

    des articles critiques du "campisme" et de "l’anti-impérialisme" ont été publié ces derniers temps ici

  • 13 novembre 20:09, par papy lit

    re bonsoir

    La notion de

    néoconservateur

    est dénuée de sens

    il faut prendre connaissance des critiques d’une telle notion

  • Qu’est ce qu’une guerre non impérialiste ? !

  • 13 novembre 20:26

    tabou (...) une minorité prenne le pouvoir par la violence

    ça, ce n’est pas un tabou, c’est la réalité et l’histoire

  • Guyet c"est cmme les Enragés sur FB
    Tu dis site confus ils te bloquent
    Des psychorigides pas foutu de balayer dvt leur porte

  • Le business de "l’anti-complotisme" se porte à merveille. De plus en plus d’individus ont compris le filon et se convertissent en "experts du conspirationnisme", un bon moyen de se faire connaître voire d’être rémunéré par le gouvernement, même sans avoir fait d’études poussées dans le domaine (il semble que le gouvernement ne soit pas très regardant sur le background et les antécédents, comme le montre l’affaire Kevin Razy, recruté par le gouvernement pour une campagne anti-conspi alors qu’il tenait des propos complotistes quelques semaines plus tôt).

    Pierre-André Taguieff

    Première grande figure à s’être portée sur le créneau de "l’anti-conspirationnisme", Taguieff possède (contrairement à la plupart des autres) un solide bagage universitaire, et il a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet. En revanche, il est très lié à la mouvance pro-israélienne et islamophobe la plus dure. Il est contributeur au site d’extrême-droite Dreuz Info, et il a tenu des propos anti-musulmans à plusieurs reprises par le passé.

    Rudy Reichstadt

    Créateur du site "Conspiracy Watch", et chapeauté par Caroline Fourest, Rudy Reichstadt est de plus en plus souvent invité sur les plateaux télé comme "spécialiste" du sujet. Comme Taguieff qu’il revendique comme son auteur de référence, Reichstadt est proche de la mouvance islamophobe et pro-israélienne : il est invité par La Règle du Jeu (la revue de BHL), fait partie de l’association "11 Janvier" dirigée par Mohamed Sifaoui... Il publie sur son site des auteurs très douteux comme Eric Zemmour ou le MEMRI, un organe de propagande pro-israélien très,très à droite.

    Le DILCRA Gilles Clavreul, sous l’autorité de Manuel Valls, vient de l’emmener avec lui pour plusieurs jours en Israël.

    Gérald Bronner

    Arrivé il y a quelques années sur la scène médiatique, Gérald Bronner (contrairement à Taguieff et Reichstadt) n’est pas directement lié à la mouvance islamophobe et pro-israélienne. Il s’intéresse aux théories du complot sur le 11 septembre, mais aussi aux OGM et au principe de précaution qu’il tente d’assimiler à du complotisme. Dans ses interventions médiatiques, il ne mentionne jamais qu’il travaille notamment pour Areva, l’un des leaders mondiaux du nucléaire.

    Tristan Mendès-France

    Petit-fils de Pierre Mendès-France, il est également très proche de Caroline Fourest et de Rudy Reichstadt. Il est tout comme eux contributeur à Prochoix, revue qui a servi de tremplin à plusieurs piliers du site d’extrême-droite Riposte Laïque (Jeanne Bourdillon, Anne Zelensky, Pascal Hilout...). Tristan Mendès-France semble toutefois moins obsédé par l’islam et les "islamistes" que ses amies Fiammetta Venner et Caroline Fourest.

    Il travaille pour le gouvernement, qui l’a embauché pour former les enseignants à la lutte contre le complotisme.

    Thomas Huchon

    Egalement "fils de" (Jean-Paul Huchon, figure du Parti Socialiste), Thomas Huchon est l’un des animateurs du site Spicee. Encore inconnu dans le secteur de "l’anti-complotisme" il y a deux ans (il s’intéressait à des sujets sans grand rapport avec le sujet, comme le Chili), il a soudainement été invité un peu partout dans les médias. Proche lui aussi de Caroline Fourest et Rudy Reichstadt, il a également été embauché par le gouvernement pour parler de complotisme aux élèves dans les collèges et lycées.

    Guillaume Brossard

    Fondé par Guillaume Brossard, le site Hoaxbuster, spécialisé comme son nom l’indique dans la dénonciation des mensonges ou "hoaxes", dénonce lui aussi les théories du complot mensongères. Beaucoup plus indépendant que les précédents, Guillaume Brossard n’est pas du tout lié à la mouvance islamophobe et pro-israélienne (Fourest, Reichstadt, BHL...etc), c’est peut-être aussi pourquoi il est beaucoup moins invité dans les médias.

    Donc en conclusion, si tous les anti-conspis ne sont pas des islamophobes pro-israéliens, ceux qui sont le plus médiatisés (Taguieff et Reichstadt surtout) le sont très clairement. Il est temps que les médias effectuent un travail de recherche sur leurs "spécialistes", et se mettent à inviter des gens un peu plus indépendants et moins marqués idéologiquement. Et surtout qu’ils sortent un peu du cercle Fourest-BHL-Reichstadt pour traiter de ce sujet important, qui mérite des points de vue un peu plus diversifiés.

    http://cinquiemecolonne.canalblog.com/archives/2016/06/28/34021936.html

  • 14 novembre 01:18, par vincent

    Cher Vincent Lenormant (pseudo je suppose)

    non

    Sam la Touch est un blog qui n’est pas une source sérieuse donc pas une preuve solide en soit

    disons que tu interprètes à la va-vite une vidéo qui en mise en ligne pas par Sam la Touch mais par le cercle des volontaires ce qui un groupe est très craignos !

    Voilà qui est intéressant, et symptomatique du formatage de la pensée "antifa" pour la rendre stérile et contre-productive. Je vais t’expliquer un truc, et répète-le à tes copains : cette vidéo n’a pas été créée par le cercle des volontaires, elle vient d’une chaîne de télévision (qatarie je pense),
    l’intégrale est là

    Donc tu peux dire ce que tu veux sur le cercle des volontaires, c’est hors sujet ! Tu comprends ? J’aurais vraiment préféré que ce soit diffusé par Alternative Libertaire, mais visiblement ça ne les intéresse pas ! Ils préfèrent écouter joseph daher qui leur raconte des histoires de conseils démocratiques en zone sous contrôle d’al qaïda.

    Lorsque tu lis les sous titres de cette vidéo, tu peux lire aussi que le Qatar a (peut être) soutenu le front Al Nosra (selon cet personne - et si les sous-titres de traduction sont bons) ... mais ça tu n’en parles pas ...

    Ben si je ne parle que de ça, et en 2011 je ne comprenais pas encore mais ceux qui disaient ça en 2011 se faisaient traiter de complotiste. Si tu disais en 2011 que le "printemps arabe" allait profiter avant tout aux USA aux sionistes et aux intégristes, tu étais un faf. Il fallait absolument applaudir ces magnifiques révolutions, alors que si tu connaissait un peu ces pays c’était évident que les c’était une manipulation.

  • Vincent Lenormant

    retourne jouer de l’accordéon et écouter/ croire des sources douteuses ...

    La guerre sociale ne s’arrête pas !

  • Cette vidéo a été mise en ligne par le cercle des volontaires

  • Petit rappel sur ce qu’est le Cercle des volontaires

      • Le Cercle des Volontaires est un media d’extrême droite fondé en 2012, qui réunit une concentration de conspirationnistes.
    • Ce cercle essaie aussi de recruter dans les milieux altermondialistes, en s’infiltrant dans les mouvements sociaux, et en reprenant leurs articles. Sur le site du Cercle des Volontaires, on peut constater ce mélange des genres, à la lecture de différents textes émanant pour certains de la gauche citoyenniste, côtoyant des textes de personnalités d’extrême droite.
      • Certaines personnes ou médias arrivent encore à se faire piéger par ces ambivalences.

    http://lahorde.samizdat.net/2014/12/02/petit-rappel-sur-ce-quest-le-cercle-des-volontaires/

  • un peu de calme - svp

  • On se fout des nations et des gens qui gravitent autour de ce funeste concept

            • FEU aux ETATS
            • Feu aux NATIONS
  • La prose trop simpliste et réductionniste de ce texte est une insulte à chacun-e-s de nos ami-e-s du "printemps arabe" ...

  • Ce texte va

    profiter avant tout

    aux fascistes !

    pourquoi ?

    parce que !

  • Gérald Bronner est libéral, un disciple de Raymon Boudon libéral réac qui dialoguait avec l’extrême droite. Des anars kiffent ces deux tocards.

  • 14 novembre 15:07, par vincent

    comme d’habitude sur les forums ou sites "antifas", l’impression de parler à des robots. Aucun argument, des attaques qui sortent de nulle part, aucune cohérence.

    J’ai bien compris que vous n’aimiez pas le cercle des volontaires, mais encore une fois, cette vidéo vient d’une chaîne de télévision, elle a juste été diffusée par le CdV...

    Spéciale dédicace à celuii qui a posté "on se fout des nations, feu aux nations", tu as gagné la palme du hors sujet, lot de consolation à "ce texte va profiter aux fascistes - pourquoi ? -parce que", tu as fait un bel effort, aucun argument, juste une éructation, mais je vais te répondre quand même que le petit jeu que joue nt le NPA, AL et consort depuis 6 ans a bien profité aux fascistes des pays du Golfe. Et je te parle pas d’un "fascisme potentiel ou théorique", je parle de gens qui mutilent, volent, violent, et tuent à l’arme lourde.

  • un des point de pivot de ce texte est la croyance étatique

    Croire en des états les plus grand possibles comme des entités résistant-e-s aux u.s.a et gérants leur propre ressource énergétique.

    Naïvété de bisounours nationalistes ( ou dans l’optique impérialisme - anti-impérialisme ) donc patriotes et étatistes

  • L’analyse en terme

    d’interet(s)

    est une variante pas seulement économique de la philosophie libérale

  • 14 novembre 15:28, par Papy

    La conclusion de ce torchon

    Reste à savoir ce que signifie le retournement de la gauche révolutionnaire pour la France. Il n’est effectivement pas rassurant de voir un site de propagande comme Lundi Matin se faire passer pour la voix des anarchistes et appeler à l’émeute et à la violence. Cette violence éclatera tôt ou tard du fait de la situation désastreuse de la France, et il est évident que dans les tiroirs du Pentagone, des plans sont déjà prêts.

    est du plus profond ridicule.

    - La condamnation de la "violence" et de l’émeute est un thème éculé des réactionnaires et des conservateurs. La phrase sur les usa et ses plans sur la fRance oublie les plans de la fRance sur les USA

      • Va (re)lire Machiavel et surtout va réfléchir cher Vincent
  • L’ambassade des usa à Paris soutenait :

    - le PIR, les y’a bon awards et le ccif

    Quelle conclusion ?

    (source cableleaks - wikileak )

  • Article refusé sur indymedia nantes : https://nantes.indymedia.org/articles/39120 . Ce n’est pas un argument définitif et tranché mais il fallait le dire.

    Cet article d’un certain courant anti-impérialiste assez paranoïaque pour ne pas dire complotiste, aurait sa place sur des médias de Alain Soral ou de Michel Collon ou sur le grand soir (ou sur bellaciao )

  • un des point de pivot de ce texte est la croyance étatique

    Croire en des états les plus grand possibles comme des entités résistant-e-s aux u.s.a et gérants leur propre ressource énergétique.

    Naïvété de bisounours nationalistes ( ou dans l’optique impérialisme - anti-impérialisme ) donc patriotes et étatistes

    Superbe, quelqu’un a fait un commentaire de plus de 10 mots. Alors. Croire que des états peuvent être des entités résistant (ça ne s’accorde pas) aux USA et gérant leurs propres ressources, c’est être un gros débile naïf et nationaliste.

    Mais dis-moi, toi qui n’est pas du tout naïf, qu’est-ce que tu aurais proposé aux syriens en 2011 ? Qu’est-ce qu’il faut faire quand les pays les plus puissants du monde on décidé de réduire le tien en cendres ?

    C’est super ton anti-nationalisme. Tu considères que les résistants français étaient des salopards de nationalos ? Pour toi les résistants camerounais dans les années 50 c’était de sales fafs patriotiques ?

    Toi l’antifa, tu fais quoi contre la menace fasciste saoudienne qui menace l’ensemble du monde arabe ? Toi qui n’est pas du tout un bisounours ?

  • 14 novembre 20:52, par vincent

    - La condamnation de la "violence" et de l’émeute est un thème éculé des réactionnaires et des conservateurs.

    Là on tient encore un champion. Je ne condamne pas la violence et l’émeute en tant que tels, je dis qu’un journal qui est un relai de la propagande et qui se la joue anarchiste, ça pue. T’as compris ?

    La phrase sur les usa et ses plans sur la fRance oublie les plans de la fRance sur les USA

    T’es drôle, très drôle !

    Va (re)lire Machiavel et surtout va réfléchir cher Vincent

    T’es super drôle. C’est bien t’as lu au moins un livre dans ta vie, mais je crois pas que tu l’ai compris.

    Est-il possible de parler à des adultes ou en tous cas des gens un minimum instruits ? Ou je n’aurais affaire qu’à des trolls et des ados endoctrinés qui ont l’impression d’avoir tout compris ?

    Est-ce que ça ne choque personne que AL, le NPA etc tiennent des réunions sous le drapeau de l’ASL, le drapeau du colonisateur français en Syrie ?

  • Inutile de présenter Caroline Fourest... outre son obsession à vouloir exclure les femmes voilées d’un peu partout (collèges, lycées, emplois publics, terrains de sport, crèches...etc), cette essayiste déjà épinglée par le CSA pour son manque de rigueur journalistique accumule les condamnations en justice, la plus récente (appel en cours) pour avoir diffamé une femme musulmane voilée victime d’une agression raciste. Car Caroline Fourest sait courageusement attaquer les membres les plus faibles et les plus discriminé(e)s de notre société. C’est par ailleurs une bien étrange conception du féminisme que de diffamer et dénigrer une femme agressée.

    Fiammetta Venner, la spécialiste en prises de judo

    Caroline Fourest est la compagne de Fiammetta Venner, fille de l’ex-judokate Monique Venner. Selon ses anciens confrères à Charlie Hebdo Philippe Corcuff et Olivier Cyran, Fiammetta Venner voit un peu partout des complots "islamistes" [1][2]. Plusieurs fois condamnée par la justice, Fiammetta Venner peut recourir à des moyens plus ou moins homologués pour faire taire ses critiques, y compris des prises de judo dont elle est manifestement une spécialiste (demandez à Pierre Tevanian [3]).

    Mohamed Sifaoui, l’habitué des propos racistes

    Caroline Fourest a souvent promu et soutenu Mohamed Sifaoui par le passé, notamment dans sa revue Prochoix, et cela malgré les propos racistes répétés de Sifaoui, qui ont fait l’objet d’une mise en garde du CSA [4] et de critiques dans la presse [5].

    Admiré par le criminel pro-israélien Grégory Chelli alias "Ulcan" (qui lui a même demandé de poser en photo à ses côtés [6]), loué par la LDJ [7], Sifaoui contribue en outre au site du MEMRI, une association d’extrémistes pro-israéliens située à la droite du Likud (voir l’article wikipedia sur le MEMRI).

    Nadia Geerts, la "Caroline Fourest" belge

    Nadia Geerts est un peu l’équivalent belge de Caroline Fourest, et son amie proche. Fourest a préfacé un de ses livres, et Geerts a collaboré à la revue de Fourest "Prochoix". Nadia Geerts est surtout connue pour avoir commis probablement l’une des plus grosses bourdes de l’histoire de la télévision belge. En direct sur RTL-TVI, Geerts a voulu démontrer que Charlie Hebdo n’était pas islamophobe ou raciste, et ne s’en prenait pas qu’aux musulmans. Elle a donc exhibé à la télévision un dessin se moquant des juifs qu’elle a présenté comme venant de Charlie Hebdo, en disant qu’elle le trouvait "très drôle" [8]. En réalité, ce dessin venait de "Shoah Hebdo", une revue créée par Joe le Corbeau, un proche de Dieudonné [9]. N’importe quel étudiant en 1ère année de journalisme aurait vérifié qu’un dessin si polémique venait bien de Charlie Hebdo avant de le présenter comme tel... mais pas Nadia Geerts.

    Moquée sur internet, elle a ensuite réalisé sa bourde et rétropédalé, affirmant qu’en fait elle ne trouvait pas drôle le dessin en question... alors qu’elle disait exactement l’inverse sur RTL-TVI, comme la vidéo le montre. Au moins, elle aura démontré sans le vouloir qu’il est compliqué de faire la différence entre le contenu de Charlie Hebdo et celui d’un torchon d’extrême-droite.

    Rudy Reichstadt, "l’anti-complotiste"

    Proche du réseau BHL (Bernard Schalscha, Laurent-David Samama...etc), Rudy Reichstadt anime un site "anti-conspirationnisme" qu’il a maladroitement nommé "Conspiracy Watch", le nom d’un site conspirationniste américain (http://conspiracy-watch.org). Rudy Reichstadt revendique avoir pour principale référence Pierre-André Taguieff, le collaborateur et contributeur au site d’extrême-droite Dreuz info. De plus, une vingtaine d’articles du site de Reichstadt sont sourcés du MEMRI, l’association d’extrémistes déjà mentionnée plus haut. Le fait que Reichstadt puise si abondamment ses articles chez cette association foncièrement arabophobe et islamophobe n’est bien sûr pas anodin...

    Ahmed Meguini, ou l’intégration Charlie-pinard

    Sur son compte twitter, Ahmed Meguini se présente comme "reubeu", "républicain" et "patriote". Probablement pour nous convaincre qu’il est bien "intégré", il a posté en entête une photo où l’on voit bien son tatouage "je suis Charlie", et où il porte une coupe de champagne dans la main. Il ne lui manque plus que la tranche de jambon pour que Sarkozy ou Hortefeux ne le prennent dans leurs bras.

    Comme pour ses amies Fourest et Venner, le fait que Meguini ait été condamné par la justice (Meguini a même fait de la prison) ne l’empêche pas de passer son temps à donner des leçons de morale aux musulmans.

    Sur "La Règle du Jeu", le site de BHL, Meguini tient également ces propos grandiloquents : "laissez-moi ma France ! Celle où je dois pouvoir vivre sans Dieu et sans me faire insulter dans ma non-foi."[10] Meguini en revanche ne se prive pas d’insulter à tour de bras des musulman(e)s, en particulier les femmes voilées qu’il prend un plaisir jouissif à humilier sur twitter [11].

    Les militants pro-palestiniens, Meguini ne les porte pas non plus dans son coeur. Par exemple le député PS Alexis Bachelay, qui a osé critiquer l’opération "Tel-Aviv-sur-Seine", Meguini lui envoie ce message tout en finesse : "Je t’emmerde pauvre con, c’est assez publique pour toi ?" (orthographe d’origine). [12]

    Pire encore, quand un twitto exprime poliment son désaccord avec lui sur la campagne BDS, Ahmed Meguini lui rétorque :

    "amène moi ta mère que je te recommence" (sic) [13]

    ...charmante formule alliant en quelques mots vulgarité, machisme et sexisme...

    Pour tenter de diaboliser la Marche de la Dignité ayant eu lieu le 31 octobre 2015, Ahmed Meguini a posté sur les réseaux sociaux cette photo (à droite) qu’il présente comme avoir été prise lors de cette marche, avec ce slogan "Nique la France et son présent colonialiste" :

    En réalité, cette photo n’a pas du tout été prise lors de cette marche, on la trouvait déjà sur internet quelques mois plus tôt... Bref, Meguini a la même rigueur journalistique que son mentor Caroline Fourest.

    Tristan Mendès France, l’autre "anti-complotiste"

    Tristan Mendès-France est également très proche de Caroline Fourest, et comme Rudy Reichstadt il a beaucoup écrit contre les thèses conspirationnistes. En revanche, il n’a jamais dénoncé la célèbre théorie conspirationniste bidon avançant que la création du mot islamophobie serait un complot de "mollahs iraniens"... il faut dire que les principaux propagateurs de cette affabulation sont ses grandes amies Caroline Fourest et Fiammetta Venner. [14]

    Tristan Mendès France a lui aussi contribué à la revue de Caroline Fourest "Prochoix". Parmi les autres personnes qui ont contribué à cette revue, on trouve Pascal Hilout, Jean-François Chalot, Anne Zelensky ou Jeanne Bourdillon, qui ont tous ensuite rejoint le site d’extrême-droite Riposte Laïque. Les passerelles sont donc multiples et les frontières très poreuses entre Prochoix et l’extrême-droite.

    Suite à la publication de la première partie de ce billet, Tristan Mendès France a cru bon de m’envoyer un message via les réseaux sociaux. Je le reproduis ici :

    "petit message à l’attention de l’auteur anonyme de ce billet putride : Go fuck yourself". [15]

    On le voit, son niveau d’argumentation est assez proche de celui d’Ahmed Meguini. Plus inquiétant, selon sa fiche wikipedia, ce monsieur qui me somme de "me niquer moi-même" donnerait des cours à l’Université.

    Richard Malka, l’avocat et l’ami des riches et des puissants

    Fourest a pour avocat et ami Richard Malka. Fréquentant le gratin des millionaires (Elisabeth Badinter, Anne Sinclair...etc), Malka est (ou a été) également l’avocat du richissime magnat israélien du diamant Beny Steinmetz, de LVMH, de DSK, de Manuel Valls ou de Clearstream... Bref, pas vraiment l’avocat de la veuve et de l’orphelin.

    Si Malka joue les défenseurs de la liberté de la presse quand il plaide pour Charlie Hebdo, il attaque au contraire vigoureusement cette même liberté de la presse lorsqu’il défend les intérêts de la multinationale Clearstream contre le journaliste Denis Robert. Ce dernier a subi une dizaine d’années de harcèlement judiciaire et d’attaques de la part de Malka et ses amis (Philippe Val et Daniel Leconte), avant que la justice ne valide finalement en 2011 le sérieux de son enquête. [16]

    Aux côtés notamment d’Ivan Rioufol ou Eric Zemmour, Malka a également signé l’infâme pétition "Touche pas à ma pute" des "343 salauds", pétition qui a fait bondir de nombreuses militantes et associations féministes [17]. Fourest, d’habitude si prolixe sur les questions féministes, a brillé par son silence sur cette affaire.

    Liliane Kandel, maître-censeuse

    Liliane Kandel a aussi beaucoup travaillé pour "Prochoix", cette revue qui on l’a vu a été un tremplin pour plusieurs militants d’extrême-droite. Kandel s’est distinguée en envoyant avec Caroline Fourest des lettres d’intimidation au collectif "Les Mots sont Importants", qui regroupe de nombreux militants antiracistes. Ces lettres menaçantes enjoignaient le collectif de "supprimer" de leur site certains textes qui dérangeaient visiblement Kandel et Fourest, sans quoi, promettaient-elles, des poursuites judiciaires seraient lancées. Les lettres de Kandel-Fourest affirmaient que les textes visés seraient diffamatoires, mais elles ne citaient pas quels passages, et n’expliquaient pas en quoi. Comme le collectif LMSI était certain de la véracité de ses articles, il a refusé de se soumettre à cette tentative d’intimidation, maintenant les textes sur son site... Et contrairement à ce qu’elles avaient affirmé, Kandel et Fourest n’ont pas porté plainte, c’était juste une tentative de "censure par la peur" comme l’a résumé Pierre Tevanian, cofondateur du collectif LMSI. [18]

    Caroline Fourest, qui joue les défenseuses de la liberté d’expression sur les plateaux télé, est en fait une habituée de ces tentatives de censure par l’intimidation. Plusieurs années plus tard, lorsqu’elle a reçu son premier Y’a Bon Award (un prix parodique épinglant des propos racistes) de la part de l’association "Les Indivisibles", Caroline Fourest a écrit un article sur le Huffington Post dans lequel elle a affirmé bien haut qu’elle "porte plainte" contre les Indivisibles, probablement dans le but de les faire se rétracter. Fourest écrit exactement :

    "Je vais donc porter plainte. Contre l’association et les membres de ce jury. Pour diffamation et injure voire pour incitation à la haine. Les dommages et intérêts seront reversés à une association antiraciste" [19]

    Remarquez que Fourest fait mine d’être sûre de gagner le procès, elle annonce déjà que les dommages et intérêts qu’elle va remporter seront reversés à une association antiraciste... association qui en réalité ne verra bien sûr jamais cet argent...

    En effet, plusieurs années ont passé, et aucune plainte n’a été déposée contre Les Indivisibles. Là encore l’affirmation de Fourest était un mensonge, dont le but était manifestement d’intimider les personnes critiques envers ses idées.

    Références :

    [1] http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=11217

    [2] http://lmsi.net/L-opinion-du-Patron

    [3] http://lmsi.net/Je-suis-tombe-par-terre-c-est-la

    [4] http://www.arretsurimages.net/breves/2008-04-22/RMC-mise-en-demeure-du-CSA-apres-derapage-raciste-id504

    [5] http://www.humanite.fr/sos-racisme-mouvement-antiraciste-ou-pro-de-levenementiel-581116

    [6] https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtf1/v/t1.0-9/10155072_459516320855736_6592986384815687299_n.jpg?oh=d308f04f2d2a4db1b02b394d4471303b&oe=56235B79

    [7] https://twitter.com/ldj_france/status/341681442201427968

    [8] https://www.youtube.com/watch?v=T5KHLWe8U-o

    [9] http://www.alterinfo.net/Nadia-Geerts-la-Caroline-Fourest-belge--veut-faire-oublier-qu-elle-a-trouve-tres-drole-un-dessin-de-Shoah-Hebdo_a102883.html

    [10] http://laregledujeu.org/2015/02/06/19074/va-vis-et-deviens-francais/

    [11] https://twitter.com/Meguini/status/635589134132858880

    [12] https://twitter.com/Meguini/status/636620729224708096

    [13] https://twitter.com/Meguini/status/636982436774191104

    [14] https://www.bakchich.info/m%C3%A9dias/2012/11/01/islamophobie-le-mot-qui-gene-61899

    [15] https://twitter.com/Meguini/status/636215023216537600

    [16] http://www.politis.fr/Et-A-La-Fin-C-Est-Denis-Robert-Qui,12985.html

    [17] http://www.europe1.fr/france/prostitution-343-salauds-et-une-polemique-1692441

    [18] http://lmsi.net/Apres-la-calomnie-l-intimidation

    [19] http://www.huffingtonpost.fr/caroline-fourest/les-ya-bon-awards-deshono_b_1374688.html

    http://cinquiemecolonne.canalblog.com/archives/2015/08/28/32547218.html

      • Antinationalisme , antipatriotisme, antiétatisme toujours

    émancipation, le reste est de la propagande, de la police !

      • « Il n’y a pas de plus grande force idéologique contre-révolutionnaire que le christianisme sous toutes ses formes, si ce n’est l’islam ! »
    • Guy Debord, Correspondance, volume 3, 1965-1968, p. 40.
  • Ce texte n’a

    aucun argument, juste une éructation

    complotiste, anti-impérialiste, campiste ...

    Et ça vient nous faire la leçon alors que son positionnement au vincent Lenormant il n’a pas sa place ici ...

      • à notre connaissance, "lundi matin" ne se proclame pas comme l’organe de presse des anarchistes contrairement à ce que prétend sans preuve

        Vincent Lenormant

        .

    De telle approximation et déclaration sans preuve inondent ses raisonnements non étayés qui ne tiennent donc pas l’épreuve de la réalité ...

  • « C’est super ton anti-nationalisme. Tu considères que les résistants français étaient des salopards de nationalos ? »

    Ben oui, que veux-tu qu’ils soient d’autres ? En représentant le Capital français, colonialiste notoire, en étant alliés à Churchill, contre-révolutionnaire fieffé, à Roosevelt, promoteur de l’apartheid dans son pays, sans parler de Staline, massacreur de révolutionnaires, quelqu’un peut-il affirmer sérieusement qu’ils défendaient les intérêts des exploités ?

    Quant à défendre les soi-disant « luttes de libération nationale » où qu’elles soient, il faut être singulièrement aveugle pour ne pas voir qu’elles n’ont été que des luttes entre requins impérialistes, dont les exploités et opprimés ont fait les frais en servant de chair à canon ! Le nationalisme ne change pas de nature selon contre qui il est dirigé !

    Faire quelque chose contre l’Arabie Saoudite ? Pourquoi elle seulement ? Tous les États sont impérialistes, pourquoi donc y en aurait-il qui seraient pires que d’autres ?

    « Est-ce que ça ne choque personne que AL, le NPA etc tiennent des réunions sous le drapeau de l’ASL, le drapeau du colonisateur français en Syrie ? »

    De leur part, je ne trouve aucunement cela choquant, ces Gauchistes staliniens - oui, je sais, c’est redondant - ont toujours été de vaillants défenseurs des positions politiques bourgeoises - nationalisme, syndicalisme, vision « de Gauche » défendant une partie des bourgeois contre l’autre, soutien à la démocratie, etc.

    Ce qui me choque, c’est que quelqu’un les appelle « révolutionnaires », ce qu’ils n’ont jamais été ! Le soutien au nationalisme, quel qu’il soit, a toujours été la marque des contre-révolutionnaires, et une des armes de la bourgeoisie contre tout changement social…

  • 17 novembre 13:25, par vincent

    Intéressante, ta réponse, VSGCI, surtout après d’autres commentaires qui présentent l’anti-impérialisme comme une tare aussi grave que le "complotisme". Donc pour toi tous les mouvements de libération nationale, tous les combats anti-colonialistes sont à jeter à la poubelle.
    Mais pourrais-tu dire ce qu’il faut faire positivement ?

    Si tu étais libyen en 2011 et que les occidentaux venaient réduire ton pays en cendre, tu te battrais à leur côté pour détruire cet horrible état bourgeois ? Et maintenant qu’il n’y a plus d’état et que le pays est soumis à toutes les mafias, qu’on y trouve des marchés aux esclaves, tu es content ?

    En fait tu es prêt à t’allier aux états les plus forts ppour détruire les états les plus faibles ? Tu es comme le gland qui à la question " si un état fasciste soutenait une révolution en france, tu ferais quoi ?", m’a répondu "la révolution, pardi !"

  • Ton pays ?

    genre, il t’appartient, il est à toi ?

  • 17 novembre 14:19

    Le "Vincent" ne pense pas très

    "positivement"

     :

    Il pense les humain-e-s comme des sujets automatiques, esclaves essentialisé-e-s d’états (

    forts

    ou

    faibles

    ) , états qui ne sont et ne seront pas éternels.

    Il les nomme et les conçoit d’ailleurs du nom de leur maitre supposé ( ici : Lybien ). Jamais son esprit n’a penser à eux et à elles comme des humain-e-s... c’est triste et révélateur.

    Il ne pense qu’à lutter au coté de nationaliste - étatiste contre d’autre natio-étatiste pour le plus grand bénéfice ou intérêt de nationalisme et d’etatisme.

    Pense t il que seul cette organisation sociale est viable et apporte des avantages aux humains ? Es tu aveugle "Vincent" de la situation du monde ?

    Pour lui, la Lybie d’avant 2011 ou d’avant "avant" était elle paradisiaque ? Va t il vanter un quelconque état, une nation de quelque époque ?


    En tant que révolutionnaires, qu’anarchistes, qu’acrates, que libertaires, nous sommes majoritairement opposé-e-s à la forme nation ou état !

    Maintenant, tu comprends "Vincent" ce qui nous sépare ?

    Tue la "nation" dans ta tête pour penser autrement ...

  • 17 novembre 22:56, par vincent

    Pour lui, la Lybie d’avant 2011 ou d’avant "avant" était elle paradisiaque ? Va t il vanter un quelconque état, une nation de quelque époque ?

    Je ne crois ps que la Libye était paradisiaque avant 2011, mais depuis qu’il n’y a plus d’état libyen, la population est soumise à des groupes armés et il y a des marchés aux esclaves. Donc ton raisonnement un état = un état, c’est mignon, mais tu reconnaîtras j’espère que pas d’état n’équivaut pas forcément au paradis libertaire ? Tu vas peut-être me dire qu’on ne fait pas une bonne révolution sans casser des oeufs ?

    (Et au fait, tu peux me parler normalement plutôt qu’avec ce faux style condescendant de pauvre ado qui se prend pour ce qu’il ne sera jamais)

  • Cher Vincent Lenormant, tu ne t’es pas exprimé sur les autres points (voir plus haut ).

    Des

    groupes armés

    et

    des marchés aux esclaves

    n’existait pas avant 2011 en Lybie d’après toi ?

  • n’existaient

  • * coquille : Libye

  • « Si tu étais libyen en 2011 et que les occidentaux venaient réduire ton pays en cendre, tu te battrais à leur côté pour détruire cet horrible état bourgeois ? Et maintenant qu’il n’y a plus d’état et que le pays est soumis à toutes les mafias, qu’on y trouve des marchés aux esclaves, tu es content ? »

    Le problème n’est aucunement individuel, et qui plus est il est lié à la question du rapport de force entre les classes ; je suis un prolétaire, je ne m’affranchis aucunement du sort de la classe sociale historique dont je fais partie.

    Ce qui s’est passé en Libye ou en Syrie démontre surtout que lorsque la classe ouvrière n’est pas assez forte pour la combattre, la bourgeoisie fait ce qu’elle veut, et les petites cliques bourgeoises utilisent les exploités et les opprimés incapables de se défendre comme des pions et de la chair à canon. Alors oui, comme les réponses ci-dessus l’ont déjà dite, ce n’est pas « mon » pays : les prolétaires n’ont pas de patrie ! D’autre part, toutes les cliques qui défendent une nation et se réclament d’un nationalisme quel qu’il soit sont des bourgeois, dont les intérêts profonds sont fondamentalement différents des miens. Mes ancêtres politiques ont subi les conséquences de la faiblesse de la classe ouvrière : ils ont été mobilisés, déportés, tués, emprisonnés, mais ils ont refusé de capituler et d’être du côté du manche. C’est une question de principes politiques, et il faudrait peut-être en avoir avant de discuter !

    Quant à la Libye, ce ne sont pas les « états les plus forts » qui l’ont détruite, ce sont fondamentalement les faiblesses de l’Etat stalinien de Kadhafi et les divisions profondes et archaïques entre bourgeois locaux - divisions tribales, ethniques, etc. - qui ont abouti à la situation actuelle, et défendre le pays contre les autres Etats n’aurait RIEN CHANGÉ à ce qui s’est passé sur le fond ! Les Etats faibles s’écroulent parce que tous subissent la crise économique, politique, sociale qui traverse le capitalisme tout entier depuis près de 50 ans ! La Libye n’est que je sache pas un cas isolé, il faudrait en tenir compte et comprendre la dynamique qu’il y a derrière…

    Tous les Etats sont impérialistes, du plus grand au plus petit, à la mesure des moyens dont ils disposent. Soutenir Kadhafi, ce clown stalinien, bourgeois impérialiste, son Etat tout aussi exploiteur et capitaliste que les autres, contre d’autres bourgeois ? Et pour quoi faire exactement ?

    Tous les mouvements de libération nationale sont des mouvements de la bourgeoisie, point-barre ! Les luttes « anti-colonialistes » n’ont pas eu d’autre but que d’installer au pouvoir de nouvelles cliques bourgeoises très souvent encore pires que les colonisateurs : on se souviendra des très regrettables Amin Dada, Suharto, Mugabe, Ho-Chi-Minh, Bokassa, Nasser, Hissene Habré et consorts, liste non exhaustive, tous remarquables massacreurs de leurs propres concitoyens et tous aussi avides les uns que les autres des territoires de leurs voisins et de l’exploitation de « leurs » prolétaires. Donc, comme l’expliquait déjà il y a un siècle Rosa Luxemburg à Lénine qui n’y a rien compris, les luttes de libération nationale, c’est un moment de la lutte entre impérialismes petits et grands, et rien d’autre !

    On peut passer également à l’antifascisme, qui n’est rien d’autre qu’une défense de la « démocratie » très bourgeoise contre le « fascisme », miroir aux alouettes pour cacher que tous, « démocrates » et « dictateurs », sont des bourgeois fieffés, exploiteurs et tous aussi massacreurs de prolétaires dès que ces derniers commencent à protester ! La « dictature » n’est que le reflet de la faiblesse de la classe ouvrière quand elle a été vaincue et ne peut rien opposer à la bourgeoisie. Du reste, les nations « démocratiques » sont toujours celles où la classe ouvrière est la plus puissante et la plus expérimentée, même si aujourd’hui ça ne se voit pas trop. Mais la bourgeoisie sait très bien à qui elle a affaire…

  • Un état prolétaire serait / est une dictature comme une autre

  • 18 novembre 14:57

    La notion de gauche est immonde comme celle de peuple, de nation, d’état ou de république

    • "La République n’est qu’une monarchie absolue, car peu importe que le souverain s’appelle Prince ou peuple : l’un et l’autre sont une "Majesté"."
      • Max Stirner - 1806-1856
  • 18 novembre 16:46, par vincent

    Des "groupes armés" et "des marchés aux esclaves"

    n’existait pas avant 2011 en Lybie d’après toi ?

    Non. Tu penses qu’il ne s’est rien passé en Libye depuis 2011 ? Tu nies les milliers de morts, la mise en place de tribunaux islamique par des djihadistes, les massacres massifs de noirs et les ventes d’esclaves ? Tu serais pas un peu révisionniste ?
    Ah mais oui j’oubliais qu’en 2011 à peu près tous les groupes trotskistes, libertaires et antifas applaudissaient la "révolution" libyenne, en reprenant les mensonges de la presse bourgeoise. C’est peut-être pour ça que tu te retrouves dans cette position honteuse et merdeuse qui te fait nier les ravages de la guerre que tu as soutenue. Tu as soutenu une guerre de l’oligarchie qu a abouti au massacre de prolétaires et à la réhabilitation de l’esclavage, et tu te penses encore "libertaire" ? Tu n’es qu’un idiot utile. Tu n’as visiblement que peu de connaissances historiques ou culturelles, tu penses avoir tout compris par l’idéologie. Trop facile de manipuler ce genre de personne.

  • Pour VSGCI :

    Quant à la Libye, ce ne sont pas les « états les plus forts » qui l’ont détruite, ce sont fondamentalement les faiblesses de l’Etat stalinien de Kadhafi et les divisions profondes et archaïques entre bourgeois locaux - divisions tribales, ethniques, etc. - qui ont abouti à la situation actuelle

    J’apprécie que tu développe un peu ta réponse, mais 1) qualifier de "stalinien" l’état de kadhafi est ridicule 2) toi aussi tu fais un sacré révisionniste ! L’alliance OTAN/Israël/CCG n’a pas déruit la Libye, c’est la Libye elle-même qui s’est détruite ! C’est bien connu, ces tribus primitives africaines ne savent que se battre entre elles ! Révisionniste et bien raciste aussi.
    En 2011, les journaux pseudo-libertaires reprenaient les dires de "militants" libyens dont on sait aujourd’hui qu’ils provenaient des PsyOps de l’armée US. Les transferts de fonds et de djihadistes sont aussi bien documentés, ainsi que les dégats causés par les bombardements de l’OTAN. On sait aussi qu’unne grande parttie du trésor libyen s’est évanoui dans la nature.
    Mais tout c’est de la faute des tribus libyennes qui ne savent que s’entretuer n’est-ce pas ?

    Tous les mouvements de libération nationale sont des mouvements de la bourgeoisie, point-barre ! Les luttes « anti-colonialistes » n’ont pas eu d’autre but que d’installer au pouvoir de nouvelles cliques bourgeoises

    Si tu mettais un peu de côté ton idéologie simpliste pour t’intéresser à la complexité du monde, tu verrais peut-être que tous les états ne se valent pas, qu’il est des états dans lesquels les prolétaires souffrent bien plus. Un état assez socialiste pour offrir l’accès aux soins et à l’éducation sera toujours préférable au fascisme.

    Mon Article parle des nombreux groupes gauchistes et libertaires qui ont activement soutenu la fausse révolution syrienne et je m’adresse à eux en disant : vous avez trahi la classe ouvrière dont vous réclamez, vous avez soutenu la propagande et la guerre bourgeoise dont vous niez aujourd’hui la réalité, et vous l’avez fait par stupidité, par sectarisme, par haine, par racisme. Vous avez persécuté les "complotistes" qui disaient la vérité sur ces guerres depuis le début, vous avez refusé de débattre, de comprendre, par votre orgueil ridicule et votre intolérance. Vous êtes aujourd’hui coupables, non seulement de complicité de crime contre l’humanité, mais aussi d’avoir sali et discrédité l’anarchisme, le socialisme et l’antifascisme.

  • Vincent :

    - tu nies les esclaves vendus avant 2011 ? Va donc lire M Salvatore Bono, Malek Chebel et d’autres stp, on ne te machera pas tout le temps le "travail", tu es grand maintenant !

    - tu nies les mafias, les clans, les tribus, les classes sociales avant 2011 ? Renseigne toi jeune bisounours padawan !

    ou pour le dire autrement

      • Vantes tu de façon naïve, aveugle et manichéenne la période de Mouammar Kadhafi ?

    http://www.jeuneafrique.com/46430/politique/1980-1983-libye-tchad-de-la-seconde-bataille-de-n-djam-na-celle-de-faya-largeau/

  • en écrivant :

    il est des états dans lesquels les prolétaires souffrent bien plus

    En classant, Vincent choisit de moindre maux mais il valide l’idée que tous les états font souffrir les individu-e-s qu’ils asservent.

    Libérez vous mentalement de l’idée d’état ou de nation. Encore un effort ; faites un pas de coté !

  • 18 novembre 17:35, par http://bruxelles.indymedia.org/spip.php?article15861

    La critique du nationalisme et du patriotisme constitue un point de rupture majeur entre les différentes composantes de la gauche radicale. Cet article interroge ces deux notions en suivant une démarche historique, afin de montrer leur incompatibilité avec nos luttes.

    - Les notions de nationalisme et de patriotisme, souvent confondues, s’invitent encore dans le paysage de la gauche française, avec le mouvement mélenchoniste notamment. De même le mouvement catalan, à un point de bouillonnement intense à l’heure où ces lignes sont écrites, nous rappelle tristement que le nationalisme, le régionalisme sont toujours revendiqués par des mouvements se déclarant de gauche. D’aucuns s’étonneront de l’appropriation à gauche d’idées conçues par beaucoup comme de droite. Il convient donc de rappeler l’évolution de ces idées et celle de leur utilisation par la sphère politique, afin de remettre en cause l’idée reçue selon laquelle nationalisme et patriotisme sont l’apanage de la droite. Mais bien plus, il s’agit de montrer en quoi ces notions sont contradictoires avec l’humanisme universel porté par les mouvements de gauche.

    - Avant d’être une idéologie, le nationalisme est une attitude, la notion apparaît ainsi à la fin du XVIIIe siècle, dans la bouche des contre-révolutionnaires et de certains révolutionnaires modérés, pour dénoncer les excès du patriotisme jacobin. C’est donc bien le mouvement jacobin qui au départ exprime son nationalisme au travers d’un patriotisme exacerbé en usant avec insistance des notions de « Patrie » et de « Nation ». Mais ce sont les circonstances qui l’exigent, c’est-à-dire la guerre. Le nationalisme n’est alors qu’un pragmatisme. La fierté nationale naît en effet de la confrontation à l’étranger, elle se nourrit de l’opposition aux Prussiens, aux Anglais. Le début du XIXe siècle ne fait qu’enraciner cette idée dans la gauche française, résolument nostalgique de l’ère napoléonienne et des idéaux révolutionnaires.

    - Le nationalisme ne devient vraiment une idée revendiquée par la droite que bien plus tard, même si l’ensemble du XIXe a permis à la droite monarchiste de côtoyer et de cohabiter avec l’idée de patrie et de nation. La rupture se situe véritablement à la fin du XIXe siècle avec la crise boulangiste, qui marque l’effondrement d’une gauche bonapartiste et revancharde et avec l’affaire Dreyfus qui permet la réappropriation de l’idée de nation et de patrie par la droite monarchiste avec des figures comme Paul Déroulède ou Charles Maurras. Le nationalisme devient véritablement une idéologie et le patriotisme une de ses manifestations. La gauche, elle, conserve des contours patriotiques avec les radicaux siégeant à l’assemblée dans les années 1870. C’est l’exemple d’un Clemenceau résolument revanchard ou d’un Jaurès qui allie républicanisme réformiste et idées sociales, ouvrières et révolutionnaires.

    - La Première guerre mondiale, que l’on a voulu voir comme un consensus politique pour la défense de la Patrie à travers l’expression « d’Union Sacrée », renforce cet état de fait. Cet exposé historique sur les idées nationalistes et patriotiques cultivées par la gauche pourrait se prolonger jusqu’à nos jours et précisément jusqu’au mouvement mélenchoniste, mais ces quelques exemples devraient suffire à illustrer la présence des notions de patriotisme et de nationalisme à gauche. Aujourd’hui Mélenchon multiplie, avec grandiloquence et sans éviter de grossières erreurs, les références à un passé glorieux et à des personnages français d’importance. Il défend la vision d’une France forte à l’international et toujours prête à tenir tête aux autres nations du monde.

    - Et c’est là que cela devient dangereux. Oui ! Ne nous laissons tomber pas dans un tel passéisme, dans une telle exacerbation des « valeurs » soi-disant françaises. Même le monde militant a ce travers. On peut bien sûr se remémorer les grandes luttes ou les grands moments de cohésion militante, à l’image de la Charte d’Amiens. Mais à trop s’en gargariser, on en vient à négliger ou à sous-estimer notre capacité d’action actuelle. De la même manière il faut s’opposer à toutes les tentatives de réappropriation des notions de « Patrie » et de « Nation » par la gauche, à toutes les tentatives ostentatoires de célébration de la République.

    - Être patriote c’est affirmer que l’on est fier d’être Français et affirmer qu’un étranger n’a pas la même chance. C’est nier qu’un étranger puisse être fier de son pays en le rabaissant, souvent par ethnocentrisme (de façon inconsciente donc). C’est fantasmer une communauté de gens attachés à des mêmes valeurs, à une même culture et à un même territoire. C’est engager un bras de fer avec les autres pays qui se posent aussi en nations bien établies.

    - Le nationalisme actuel est d’autant plus pervers qu’il n’exprime pas un désir de se libérer d’une oppression : il manifeste un égoïsme, un individualisme et affirme l’existence d’une autonomie culturelle qui n’est qu’un fantasme. En cela l’autonomisme catalan, porté par la gauche républicaine formée en un parti bien structuré depuis 1931, est un exemple paradigmatique. À première vue, on pourrait s’en réjouir parce qu’il serait une énième manifestation de l’autodétermination des peuples. Mais à bien y regarder, c’est le souhait de l’entre-soi, d’un nationalisme provocateur et de l’autonomie d’une nation catalane construite de toutes pièces depuis les années 1980. Il n’a rien à voir avec les mouvements nationalistes d’Amérique latine du XIXe souhaitant l’émancipation du joug occidental, ou les mouvements anticoloniaux d’Afrique au XXe. Le mouvement indépendantiste catalan justifie son action en faisant émerger l’idée d’une véritable oppression espagnole sur la Catalogne, idée bien fantasmée*.

      • Nationalisme et patriotisme sont une négation de la solidarité entre les peuples même lorsqu’ils sont exprimés par des figures qui se réclament de gauche. Ils sont en contradiction totale avec l’humanisme qu’une personne de gauche devrait porter. Ils poussent à la compétition entre les peuples, qui ne sont jamais des ensembles aux contours fixes et aux cultures unifiées. Il n’existe pas plus de consensus catalan autour d’une même culture que dans les autres États du monde. Les notions de « leadership », d’hégémonie ne sont que des moyens de cacher des réalités plus crues, c’est-à-dire la domination et la confrontation qui régissent aujourd’hui les relations entre les États.

    - On pourrait tenter de justifier l’attitude de la France à l’international en invoquant l’agressivité des autres pays et ainsi feindre de ne faire que répondre aux machinations adverses. Mais ce serait négliger à quel point la France a mené, et mène parfois encore, la danse dans le partage colonial, la course à l’armement ou encore l’oppression des peuples. De plus, même contraint par le contexte international, l’État français peut se tourner vers l’entraide, s’il en a la volonté et s’il renonce à faire le jeu de la mondialisation telle que le capitalisme la conçoit. C’est cette incohérence de taille qui enferme aujourd’hui la gauche patriote et républicaine. Elle lui permet certes de trouver de nombreux soutiens et partisans, mais la mènera tôt ou tard, si ce n’est déjà fait, à faire marche arrière dans nombre d’autres domaines en ayant le souci de ne pas froisser l’orgueil français.

    P.-S.

    * Les accords de 1979 et de 2006 sont dans l’ensemble assez favorables à l’autonomie catalane. De plus, il ne s’agit pas de défendre ici l’Espagne post-franquiste mais avant tout de rappeler que le nationalisme catalan a érigé un ennemi pour mieux fédérer.

    http://bruxelles.indymedia.org/spip.php?article15861

  • 18 novembre 17:42, par http://bruxelles.indymedia.org/spip.php?article15861

    Il y a 1 état en Libye

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Libye#Nouveau_gouvernement_en_2016

    des élections sont prévues au printemps 2018

    En gros :

    la même merde

    continuera

    On prend les paris ?

  • tu nies les esclaves vendus avant 2011 ? Va donc lire M Salvatore Bono, Malek Chebel et d’autres stp, on ne te machera pas tout le temps le "travail", tu es grand maintenant !

    Minable... Je parlais de la Libye de Kadhafi avant 2011, bien sûr. Alors qu’est-ce tu cherches à dire ? Pas grave qu’il y ait de l’esclavage aujourd’hui en Libye puisqu’il y en avait jusqu’à l’époque coloniale ?

    Libérez vous mentalement de l’idée d’état ou de nation. Encore un effort ; faites un pas de coté !

    Va l’expliquer aux victimes des guerres que tu as soutenues, je te regarde.

    Vous ne vous rendez pas compte que cet anti-étatisme dont vous vous réclamez vous a fait soutenir des forces qui cherchent elles-aussi la destruction de CERTAINS états. Vous croyez être anarchistes en vous alliant aux états étasunien, israëlien, saoudien ou qatari pour détruire les états libyens ou syriens ? Vous croyez que le paradis libertaire règne chez les Kurdes armés par les USA ? Vous vous faites passer pour ce que vous n’êtes pas. Il y a une guerre, qui va peut-être repartir de plus belle, et vous avez depuis longtemps choisi votre camp, tout en me traitant de "campiste". Vous avez semé la confusion dans les esprits libertaires tout en me traitant de "confusionniste". Vous vous êtes alliées aux forces les plus fascistes, comme je l’ai démontré dans cet article (notamment en banalisant les frères musulmans et en protégeant la propagande officielle). Vous vous êtes alignés sur la politique étrangère française menée par des fascistes comme BHL. Je le répète, vous êtes coupables non seulement de complicité de crime contre l’humanité mais aussi d’avoir décrédibilisé l’anarchisme et l’antifascisme.

  • 18 novembre 21:49

    Tu nous a reproché Vincent, notre façon de nous exprimé à ton égard mais tu n’es pas exempt de reproches à ce propos (relis toi plus haut ). Peux tu cesser les provocations et les insinuations (nous prêter une alliance avec les USA qui n’existe que dans ton cerveau) mais surtout donner des sources sur lesquelles tu fondes tes propos qui sinon sont des opinions ?

    - Est ce que l’esclavage révélé par les médias en 2017 en Libye te (vincent) semble plus important qu’à d’autres périodes historiques ?

    - Une guerre serait mieux qu’une autre ? Un état mieux qu’un autre ?

    - Tu te rends compte que des gans sont mort-e-s de guerre (dont guerre sociale ---- peut être la notion de guerre sociale n’est pas pour toi une réalité mais explique nous alors pourquoi stp ?) avant et pendant "Kadhafi" ?

    - N’y a t il aucune victime oppressée ou d’oppression aucune durant la période "Kadhafi" sur laquelle tu fondes ton argumentation ?

    Va l’expliquer aux victimes des guerres que tu as soutenues, je te regarde.

    tu n’as pas répondu à

    Vantes tu de façon naïve, aveugle et manichéenne la période de Mouammar Kadhafi ?

      • Assumes tu de défendre un point de vue disons : anti impérialiste ?
      • Ton anti-impérialisme est un nationalisme (tu ne sembles pas militer ou analyser pour des solutions et des révolutions qui vont ou iront au-delà des frontières et des nationalités, es tu d’accord sur ce point ?) ? Une autre lecture de ta dernière réponse, pourrait peut être laisser penser que tu te considères comme "anarchiste" ; est ce le cas ?

    et le plus important si tu trouves la force, la lucidité, de répondre :

    • Quelle force, quelle idéologie et quelles nations sert ton point de vue ?
  • Bien sûr que l’Etat de Kadhafi était stalinien : ne se proclamait-il pas « socialiste » et « révolutionnaire » ? C’est la définition même du stalinisme : se revendiquer du « socialisme dans un seul pays ». Sur quelle base exactement serait-il « ridicule » de parler du stalinien Kadhafi ? Comme le disait déjà Marx : l’ignorance n’est pas un argument !

    Un État ne s’écroule pas sans être pourri jusqu’à l’os et depuis longtemps. C’est la zizanie en son sein, entre les bourgeois de Benghazi et ceux de Tripoli notamment, qui a amené la Libye là où elle en est, tout comme cela s’est produit en Yougoslavie, en URSS et ailleurs. Il n’y a aucun besoin de me sortir des âneries sur mon soi-disant « racisme » : les tribus ont encore un poids en Libye, ce n’est pas non plus la peine de nier la réalité et de faire croire que ce pays se serait débarrassé de tous ses archaïsmes ! Pour le reste, le vrai problème, c’est que Vincent n’arrive pas à avaler que Kadhafi était un bourgeois sanguinaire comme les autres, tout comme les chefs de guerre qui se divisent aujourd’hui le pays !

    Quant à l’idée que j’aurais une « idéologie simpliste », d’une part c’est l’argument de tous les opportunistes sans principes qui reprochent aux révolutionnaires d’en avoir, et d’autre part ça ne démontre aucunement que ce que j’ai écrit soit faux ! Tous les États ne se valent pas ? Et d’où sort exactement cette calembredaine ? De chez les Stals, bien sûr, qui ont toujours essayé de nous faire avaler que chez eux, c’était « le paradis ouvrier » : en URSS, au Vietnam, à Cuba, au Nicaragua, j’en passe et des meilleures. Il n’y a pas, il n’y a jamais eu d’« État socialiste », il n’y a que des États capitalistes suffisamment riches pour se préoccuper de la santé de « leurs » prolétaires, et les autres qui ne le peuvent pas ! Encore un peu et Vincent va nous sortir le couplet des Trotskystes et des Stals sur Cuba et son soi-disant système de santé où on ne trouve même pas d’aspirine soit dit en passant !

    Ceci dit, je suis d’accord sur un point avec Vincent, mais pas pour les mêmes raisons que lui : s’il y a eu un soulèvement de la population en Syrie contre la clique d’assassins au pouvoir - Assad & co - très vite les prolétaires qui se soulevaient contre leurs conditions de vie infernales dans ce pays ont été débordés par les cliques bourgeoises locales qui voulaient s’émanciper de la tutelle de Damas. Et très vite aussi cette faiblesse de la classe ouvrière en Syrie a permis à la guerre civile de prendre le dessus, avec des cliques qui sont toutes pires les unes que les autres, et toutes soutenues activement par différents parrains impérialistes, ce qui montre bien qu’on n’est plus du tout dans la question sociale mais bel et bien dans la guerre impérialiste.

    En ce qui concerne tous ceux qui soutiennent une clique impérialiste contre une autre - les Kurdes, ou l’ASL, ou d’autres - dans cet épouvantable conflit, ils ne l’ont jamais fait par hasard : le NPA, LO, AL, l’OCL, la CNT-Vignoles ont TOUJOURS cherché un camp à soutenir dans tous les conflits impérialistes. Ces gauchistes petits-bourgeois ont toujours soutenu par exemple le nationalisme palestinien, et ça n’est qu’un exemple. Et effectivement, tout comme Vincent, ils ont toujours soutenu que certains États capitalistes vaudraient mieux que d’autres… sans nous fournir le moindre argument allant dans ce sens !

    Ah ! Et pour terminer, une petite question à 14h15 : c’est quoi, un État prolétaire ?… En ce qui me concerne, l’un des mots exclut l’autre…

  • 19 novembre 03:16, par vincent

    Peux tu cesser les provocations et les insinuations (nous prêter une alliance avec les USA qui n’existe que dans ton cerveau) mais surtout donner des sources sur lesquelles tu fondes tes propos qui sinon sont des opinions ?

    Si tu regardes un peu plus haut il y a tout un article à ce sujet... si tu veux voir les liens il sont tous là http://www.entelekheia.fr/gauche-revolutionnaire-grande-manipulation/ Ces liens sont presque tous issus du site du NPA ou d’AL, ainsi que de Ballast et Lundi Matin. L’article montre comment ils ont produit un discours aligné sur la propagande du camp OTAN/Israël/Saoud mais adapté à leur public, en allant jusqu’à inciter des anarchistes à aller en Syrie jouer les supplétifs des forces US.

    Est ce que l’esclavage révélé par les médias en 2017 en Libye te (vincent) semble plus important qu’à d’autres périodes historiques ?

    Oui car il se produit sous nos yeux, et qu’un mouvement fort contre la guerre aurait peut-être pu l’éviter, si certaines orgas n’avaient pas tout fait pour que les militants avalent la propagande de BHL et traitent de fascistes les vrais journalistes qui essayaient de faire leur travail.

    Assumes tu de défendre un point de vue disons : anti impérialiste ?

    Ton anti-impérialisme est un nationalisme (tu ne sembles pas militer ou analyser pour des solutions et des révolutions qui vont ou iront au-delà des frontières et des nationalités, es tu d’accord sur ce point ?) ? Une autre lecture de ta dernière réponse, pourrait peut être laisser penser que tu te considères comme "anarchiste" ; est ce le cas ?

    Je suis anarchiste et anti-impérialiste, contrairement à toi. Je sais que l’homme peut vivre sans état et c’est ce que je souhaite. Mais je considère aussi le monde qui m’entoure avec humilité. Et figure toi qu’en Syrie ces histoires de pas d’état et elles ont un écho certain chez les djihadistes comme chez les kurdes qui veulent tous aider les USA à casser l’état syrien. Et moi ce n’est pas que j’aime particulièrement l’état syrien, mais j’éprouve un malaise à l’idée que des Syriens comme toi et moi se fassent mutiler, asservir et violer sinon massacrer. C’est ça la solidarité internationale, c’est ça être du côté du prolétariat syrien. C’est ça être anarchiste. Le combat d’un anarchiste, d’un libertaire en 2011 c’était de dénoncer la propagande et de se battre contre notre gouvernement et cette ordure BHL qui voulaient cette guerre. Ce qui s’est passé est une trahison historique.

    Quelle force, quelle idéologie et quelles nations sert ton point de vue ?

    Mon point de vue sert au minimum à sauvegarder sa dignité d’être humain face à une guerre ignoble, barbare, et face à la perversité de la propagande et de l’ingénierie sociale pour anesthésier la population, avec l’aide du NPA, AL et compagnie. Au maximum, elle sert à faire entendre que tous les anarchistes ne sont pas des chiens de garde de l’impérialisme US, et que les trolls d’internet sont des imposteurs.

  • On ne fait pas partie

    du NPA ou d’AL, ainsi que de Ballast et Lundi Matin.

    On est anarchiste !

    On est contre tous les états !

    - c’est s’impliquer dans les conflits et les guerres

    - soutenir ou vanter/idéaliser leur histoire d’état (Libye de Kadhafi connaissait l’esclavage comme la mauritanie, le mali, l’italie et n’importe quel point du globe va voir sur le darkweb)

    - et finalement prendre parti pour certains état, comme ce que tu le reproches à d’autres ...

    La notion d’"empire" est variée (mais d’inspiration marxiste ou hégelienne, ce que nous ne sommes pas ; et toi ? ) :

    Kojève ;

    Négriste 2 ;

    Agamben et 2

    etc ...

  • 19 novembre 13:42

    se citer soit même c’est de l’autoréférencement

  • En Mauritanie, les populations négro-mauritaniennes subissent encore couramment l’esclavage. Selon Philip Alston, auteur d’un rapport de l’ONU en 2016 dans ce pays, « des milliers de personnes restent réduites en esclavage » au mépris de l’Etat. La lettre de Moussa Biram, militant anti-esclavage en prison, le combat de l’opposant Biram Dah Abeid ou encore l’action des militants des Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM) renseignent sur la politique raciste qui sévit dans le pays.

    Au Maghreb, la xénophobie vis-à-vis des Noirs est chose classique. On se souvient de la campagne « Non aux Africains en Algérie », qui avait poussé l’écrivain Kamel Daoud à réagir sur ce que signifie être noir dans ce pays. Cette tribune fut une source d’inspiration pour les mouvements de libération du sud du Sahara et qui aujourd’hui refoule les migrants dans le désert.

    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/11/20/l-esclavagisme-en-libye-n-est-que-le-prolongement-de-la-negrophobie-au-maghreb_5217603_3212.html

  • Cette discussion est une perte de temps :

    - Librairie tropiques (et éditions Delga = ennemi-e-s néo stal’)

    - entelekheia.fr - faux nez des rouge-bruns conspis et Soraliens

  • 20 novembre 15:01, par Vincent

    Le "Vincent Lenormant" est un pseudo ( collectif) jusqu’à preuve du contraire.

    "Vincent" qui se déclare communiste ailleurs puis anarchiste anti-impérialiste ici ... Aucune cohérence, juste du trollage !

    Tout le monde peut être "Vincent" et dire et écrire n’importe quoi !

Avertissement commentaires

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Saisissez votre commentaire

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.3 [23214]
Top