RSS articles
Français  | 
Avec les gilets jaunes et les syndicats, grève générale !
posté le 08/02/19 par Unité internationale des Travailleurs - (UIT-QI) Mots-clés  solidarité 

Sous la pression de la lutte des classes et les interpellations de la base de certains secteurs syndicaux qui ont participé à la mobilisation des gilets jaunes, la bureaucratie syndicale de la CGT, après plus de six semaines de mobilisation, a été obligée à appeler à une grève interprofessionnelle nationale le 5 février. Immédiatement, les gilets jaunes et leurs principaux dirigeants, en particulier Éric Drouet et François Boulo, ont appelé à se joindre à cette grève et appelle à la grève générale illimitée, puisque depuis le début de ce mouvement de masse historique, la principale revendication est « Macron démission ! ». FO, la FSU et Solidaires aussi appellent à la grève et aux manifestations dans tout le pays.

Les gilets jaunes sont le reflet d’une rébellion populaire contre Macron et sa politique d’austérité contre les classes populaires. C’est un mouvement hétérogène qui touche différentes classes sociales. Devant la force du mouvement, le gouvernement a dû reculer sur la taxe des carburants, mais le mouvement était plus profond et questionnait sa politique économique qui est au service de la finance et qui appauvrit les travailleurs et la petite bourgeoisie urbaine et rurale.

Le gouvernement a essayé d’isoler et de criminaliser le soulèvement populaire, mais sans succès. La répression policière a été brutale, a causé 10 morts et plus de 2000 blessés dont une centaine gravement, et des milliers d’interpellations. Macron veut imposer une remise en cause des libertés démocratiques et s’attaque au droit de manifester avec une loi soi-disant « anti-casseurs ». Durant la 12ème journée/semaine de lutte, le 2 février dernier, des dizaines de milliers de personnes sont de nouveau sorties dans les rues pour dénoncer la répression du gouvernement et pour rendre hommage aux blessés.

Au vu de son impuissance à contenir la situation, le gouvernement a appelé à un grand débat citoyen comme moyen pour freiner la puissante vague de revendications venant de la rue. Mais le refus de participer au débat a été catégorique et c’est le gouvernement qui apparaît de plus en plus isolé et questionné. L’exigence de la démission de Macron a pris une place centrale dans les manifestations.

Des groupes fascistes se sont infiltrés dans les manifestations, parfois comme service d’ordre, essayant d’instrumentaliser la rébellion populaire et l’indignation. Pendant une marche, ils ont attaqué le cortège de militants du NPA et dans d’autres manifestations, ils s’en sont pris à ceux qui réclamaient une politique de solidarité envers les migrants. Ils ont été expulsés de plusieurs manifestations.

La jonction avec les syndicats ouvriers, d’abord lors de manifestations, puis dans la grève générale du 5 février, est un saut qualitatif dans la lutte pour mettre en échec le gouvernement de Macron et pour imposer les plans d’urgence revendiqués. C’est le chemin vers un gouvernement ouvrier et populaire qui rompe avec le capitalisme et se mette au service des travailleurs et des jeunes.

Nous, UIT-QI, soutenons la grève générale du 5 février et appelons à prendre des initiatives de solidarité internationale devant les ambassades et les consulats en soutien à la lutte ouvrière et populaire en France.

UIT-QI
le 4 février 2019


posté le 8 février 2019  par Unité internationale des Travailleurs - (UIT-QI)  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.7
Top