RSS articles
Français  |  Nederlands
Lieu nv posté le 19/02/20 - Local
Avis de tempêtes #26 posté le 16/02/20 - Local
ACTU AUTOUR DE LA TAULE posté le 13/02/20 - Local - 1 commentaire
Logement posté le 13/02/20 - Local
Perspective occupe-squat et lutte sociale posté le 13/02/20 - Local
Nouvel infokiosk sur la psychophobie et le validisme posté le 12/02/20 - Local - 1 commentaire
LANCEMENT DE LA FRONDE posté le 10/02/20 - Local
LOVIS - Réunion préparatoire importante posté le 09/02/20 - Local
Manif du 28 janvier : récit d’une déception prévisible. posté le 03/02/20 - Local - 2 commentaires
CALL FOR HELP ! APPEL A L’AIDE ! posté le 31/01/20 - Local
Appel à dons de livres pour bibli Queer posté le 31/01/20 - Local

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Procès de la solidarité : le cirque continue - suite
posté le 19/09/19 par SINAC Mots-clés  antifa  luttes sociales  répression / contrôle social  sans-papiers  solidarité 

Procès de la solidarité - accusations de "trafic d’êtres humains"
Palais de justice de Bruxelles - Cour d’Appel - 11 septembre 2019

Le procès qui est couramment nommé "des hébergeurs" concerne cependant aussi des personnes en migration toutes et tous accusé.es du même délit " trafic d’êtres humains et participation à activité criminelle".
Donc contestant le verdict prononcé en première instance, l’avocat général a interjeté appel de celui-ci prononcé en décembre 2018. A noter que cette fois Myria n’a pas suivi. Pour toutes les personnes inculpées cependant le calvaire de l’indécision se poursuit.

Rappelons aussi que lors d’une première audience l’avocat général avait répondu haut et fort à une des avocates qui avait indiqué son étonnement de voir ainsi les décisions du Parquet remises en question par cet appel, que conformément à la loi, le Parquet peut effectivement requérir "ce qu’il a envie de requérir" et "c’est tout" ! En effet l’avocat général avait précisé qu’il contestait les acquittement "voilà".
C’est donc sur de telles bases que s’est ouvert mercredi dernier le procès, qui comme à l’habitude, ne sert qu’à fixer un agenda. Peut-on s’étonner de ces prolongations à l’envi, ne faisant que postposer à chaque fois un procès et prolongeant ainsi la souffrance des accusé.es qui doivent continuer à vivre dans l’incertitude.

L’avocat d’une accusée tient malgré le fait que le procès ne débute pas ce jour, à s’étonner que les liens entre les faits et les éléments dont est accusée sa cliente, manquent toujours dans cette deuxième accusation. Malgré cette incongruité l’avocat général persiste, il n’a pas à justifier chaque décision qu’il prend. L’avocat cependant insiste en précisant qu’il ne souhaite pas se trouver dans des difficultés pour la défense de sa cliente, même pas citée dans le dossier de synthèse.
Comment en effet préparer une défense dans de telles conditions opaques ?
Pour l’avocat général cependant les éléments se trouvent dans le dossier et de préciser "si vous avez peur de mon réquisitoire", vous pouvez vous référer à mon réquisitoire (ndlr oral cependant) du mois de mai 2019. Pour lui, tout repose non pas sur une complexité du dossier, mais est-ce que oui ou non des actes de complicité ont été commis ? l’aide apportée constitue-t-elle un acte de complicité oui ou non. L’avocat général s’énerve de plus en plus, nous pourrions dire qu’il sort de ses gonds et insiste que peu lui importe l’hébergement (dit avec des mots plus grossiers), c’est la complicité qui compte et c’est uniquement la Cour qui tranchera.
Un autre avocat dont la cliente a été acquittée et est re-citée pour être acquittée, se pose la question sur les éléments manquants dans la lettre et estime qu’il s’agit d’un acharnement. A noter que, acquittée en première instance, elle est appelée à nouveau à se présenter devant la Cour pour une nouvelle demande d’acquittement par le Parquet ! L’avocat estime en conséquence qu’il serait nécessaire que le Parquet se désiste de l’appel aujourd’hui. L’avocat général fort énervé, de répondre qu’un désistement éventuel ne serait que l’affaire de la Cour.

L’avocat d’un autre prévenu insiste sur le fait que le Parquet ne daigne pas préciser les faits sur lesquels il entend poursuivre son client, alors que le Procureur avait demandé – et obtenu – son acquittement en première instance au motif qu’aucun élément à charge de ce client ne figurait dans le dossier.
Rien n’y fait !

Après des échanges houleux déplaisant fortement à l’avocat général, celui-ci concède qu’il est d’accord de préparer un document plus exhaustif reprenant les éléments à charge de manière plus précise pour le mois de mars 2020, le procès lui, est reporté aux 4 et 5 mai 2020 !
Comme le disait une personne inculpée, le cauchemar quotidien se poursuit donc, l’incertitude sans terme constitue en réalité une forme de torture !


posté le 19 septembre 2019  par SINAC  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.5
Top