RSS articles
Français  |  Nederlands
Amassada : expulsion, appel à soutien !
posté le 08/10/19 par l’Amassada Mots-clés  alternatives  économie  environnement 

Mise à jour mardi à 10h : l’expulsion de l’Amassada est en cours ce mardi : https://twitter.com/MathildePanot/status/1181478656650223616

Pourquoi défendre l’Amassada ?

Pour lutter contre le capitalisme vert

De l’Isthme de Tehuantepec au Mexique au sud de l’Aveyron, le développement de l’industrie éolienne se fait de manière coloniale : un pouvoir illégitime et étranger au territoire local s’impose par la force et la violence. Sur cette zone devrait être construit, par l’entreprise RTE, un mégatransformateur très haute Tension (THT) de plus de 5ha, qui aura pour fonction centrale la redistribution à longue distance de l’électricité produite dans la région par un parc éolien industriel gigantesque de 800 éoliennes (actuellement en construction). Dans le très bon documentaire réalisé par l’Amassada : Pas Res Nos Arresta, les acteur·rice·s de cette lutte nous montrent à quel point la production industrielle d’éolienne est tout sauf écologique. Et comment les plus gros pollueurs comme Total ou Enedis en profitent pour obtenir des droits à polluer. La « transition écologique » est une farce totale.

Pour défendre des campagnes vivantes

Au nom de l’intérêt public, c’est encore ce même processus dévastateur pour les campagnes qui se réalise. À l’heure où il faudrait revitaliser les campagnes, stopper la progression urbaine et retrouver des forces politiques citoyennes locales pour se préparer au basculement climatique désastreux en développant l’autonomie des territoires, l’État industrialise, détruit les résistances locales par la répression, détériore le tissu social citoyen local (en exacerbant les divisions), transforme les campagnes en périphéries productives pour les métropoles, bien intégrées au marché mondial, tout en ordre. Il est plus qu’indispensable de montrer que l’industrialisation des campagnes, qu’elle soit au nom de l’écologie, du développement durable ou de la transition, ne sont aucunement d’intérêt public, car elle reproduit exactement les mêmes mécanismes économiques qui nous ont amenés à cette situation écologiquement intenable aujourd’hui dans laquelle les citoyen·ne·s sont impuissant·e·s.

Pour lutter contre le gouvernement des algorithmes

Cette utopie du calcul total (la cybernétique) est née pendant la seconde guerre mondiale en Angleterre, lorsque les premiers ordinateurs ont été capables de calculer ou d’anticiper des mouvements d’avions (afin d’ajuster automatiquement des tirs antiaériens). Aujourd’hui, ce principe automatique de prédiction en temps réel des comportements des individus, basé sur des données (smartphones, objets connectés, internet, etc.), est au service de ceux·elles qui rêvent de pouvoir connaitre le moindre de nos faits et gestes, émotions et opinions, pour nous gouverner de manière optimale. Ce gouvernement des algorithmes (au cœur de la 4e Révolution industrielle) est déjà à l’œuvre dans plusieurs villes françaises, sous forme sécuritaire (voir : « La "ville sure" ou la gouvernance par les algorithmes »). Les fermes éoliennes (ou solaires) ont pour but de fournir de l’électricité à ces nouvelles technologies destinées à rendre « lisible » par le gouvernement et les entreprises, des détails de nos vies encore inaccessibles. Le développement des objets connectés, la domotique, les voitures électriques, les véhicules autonomes, les compteurs Linky, la 5G, les smartphones, etc. sont autant de capteurs produisant de « l’information » qui sera traitée par des IA afin de pouvoir prédire statistiquement l’avenir. La « transition énergétique » (qui n’est qu’une délocalisation de l’usage de l’énergie fossile) n’a pas pour but de réduire les quantités d’énergies astronomiques que notre mode de vie nécessite, mais d’adapter la production électrique à ce monde hyperconnecté et très énergivore qui vient. Les entreprises et les gouvernements savent très bien que le monde du futur sera très instable et pour maintenir leur pouvoir il leur est indispensable de créer ces nouvelles infrastructures souples, fluides, résilientes et surtout, automatisées (échappant ainsi à tout danger de grève par exemple).

Pour une écologie radicale, postcapitaliste et vivante !! Vive la Libre Commune de l’Amassada ! Pas Res Nos Arresta !

  • Appel à rejoindre l’occupation

Nous appelons à une convergence immédiate de tou·te·s dès maintenant pour venir défendre l’Amassada.
C’est l’occasion ou jamais de montrer l’importance de ce lieu et le symbole qu’il représente dans la lutte contre la farce de la transition énergétique capitaliste.

Faites tourner l’info, ramenez vos potes et si vous ne pouvez pas venir, essayez de mener des actions de soutien !

Nous rappelons également aux personnes vivant dans les alentours, que toute information est bonne à prendre, notamment les mouvements policiers, n’hésitez jamais à nous appeler.

Pour nous joindre, le nouveau numéro de téléphone : 06 56 83 56 27, par mail : amassada@riseup.net, ou Facebook : amassada12.

À tout de suite sur la Plaine ! Pas res nos arresta !

PS : Essayez d’être autonomes pour vos couchages (tentes, duvets, matelas). Attention : les nuits sont fraîches.
PS 2 : On est chaud·e·s que vous rameniez un peu de nourriture.


posté le 8 octobre 2019  par l’Amassada   Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
aveyron.jpg


Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.5 [24404]
Top