RSS articles
Français  |  Nederlands
Jeux Olympiques : Déjouons la stib !
posté le 02/03/13 par homostibien Mots-clés  action  répression / contrôle social  alternatives 


Samedi 02/03 : 2° et dernière journée d’épreuves.

Participe aux jeux olympiques !

Mobib, portiques, publicité, surveillance électronique, contrôleurs ...

Les investissements de la STIB, humains et technologiques, ne doivent pas nous faire oublier que la STIB est avant tout un service public qui doit permettre à tous de se déplacer librement.


Epreuves les 1 et 2 mars

> RDV le 1 & 2 mars à 16h au café "Verschueren"(parvis de st gilles)

> Tenue sportive recommandée
Vous pouvez aussi organiser votre propre épreuve cette semaine !

Les investissements de la STIB, humains et technologiques ne doivent pas nous faire oublier que la STIB est avant tout un service public qui doit permettre à tous de se déplacer librement.

(Cliquer ici pour télécharger le flyer à imprimer. Retrouvez-y le détail des épreuves)

C’est ainsi que sous prétexte de « sécurité » et de lutte contre la fraude, la direction de la STIB a mis tout un dispositif de contrôle de notre mobilité.
Les moyens consacrés sont énormes : 8600 caméras (dans les locaux et transports), 36 millions d’euros pour les portiques, 23 millions pour la carte à puce MOBIB (à des fins de marketing et de tracabilité), bientôt 1 milliard pour l’automatisation des rames de métro). La marche technologique et sécuritaire est lancée à grand frais. Il faut encore compter les quelques 360 agents aux uniformes multiples (gris et rouge) et la présence accrue de policiers pour nous plonger dans une société hyper-contrôlée et déshumanisée.

Mais, la STIB, c’est aussi et surtout un espace marchand où on parle de « clients » et non d’usagers, où la publicité et les galeries commerciales colonisent toutes les surfaces tant dans les transports que dans les stations. La STIB va progressivement dans le sens d’une privatisation de ses services et la logique de rentabilité maximum l’emporte sur toutes les autres ! C’est ainsi que les tarifs au cours de cette dernière décennie ont augmenté deux fois plus que l’inflation. De plus, les réductions en fonction de l’âge ou du statut d’étudiant restent fortement restrictives socialement par rapport aux revenus des usagers.

Ces mesures tarifaires et de contrôle visent ainsi à exclure et filtrer toute une partie de la population : personnes à mobilité réduite, sans-papiers, sans travail ou sans revenus importants. Les choix sont clairs : chasser les « récalcitrants » et les « indésirables » à coup d’amendes et d’arrestations, et favoriser l’accès à une classe de privilégiés.
MAIS ce n’est pas parce que la STIB impose ses règles que l’on doit suivre sans réfléchir ! Nous ne voulons pas de transports de luxe ni de contrôles permanents mais bien des transports accessibles à tous !

Comme on a pas encore trouvé la formule magique pour transformer les amendes en feuilles mortes...
Faîtes attention aux contrôles !


posté le 2 mars 2013  par homostibien  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
logo_jo-2.jpg
escalade-2.jpg
autocollant_stri(...).jpg

Commentaires
  • 1er mars 2013 19:28, par jean AYMAR

    Etonnant et réducteur.
    La STIB, comme toute entreprise, doit aussi répondre à des objectifs de performance. A ce titre, il est étonnant de regretter l’utilsation d’un terme comme "clients". Cette réaction montre à loisir le peu de considération pour la saine gestion.
    Réducteur : en citant des chiffres pour conclure que les investissements consacrés à la sécurité ne servent qu’à exclure et filtrer une partie de la population. C’est oublier que la sécurité de tous les utilisateurs est un souci permanent.
    Conclusion : si les associations financées par la région bruxelloise ne sont pas contentes des décisions de la région, arrêtons de les financer ...

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.


copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.5
Top