RSS articles
Français  | 
Avis de tempêtes #12 posté le 16/12/18 - Local
DROIT DE MANIFESTER - arrestations abusives posté le 15/12/18 - Local
Ennemi du Peuple posté le 14/12/18 - Local
Action anonyme ? posté le 14/12/18 - Local - 1 commentaire
Les Gilets Jaunes, l’économie morale et le pouvoir posté le 13/12/18 - Local - 6 commentaires
Ne filmons pas posté le 13/12/18 - Local
Procès contre des anarchistes en Belgique : la date est fixée. posté le 12/12/18 - Local - 2 commentaires
La pub, on accepte toujours pas posté le 10/12/18 - Local - 1 commentaire
Gilets jaunes : Feluy is burning posté le 10/12/18 - Local
[VIDEO] Ici on trie des êtres humains... posté le 08/12/18 - Local

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Collectactif face à l’évacuation du campement au parc Maximilien
posté le 30/09/15 Mots-clés  sans-papiers  solidarité 

Depuis le mois de septembre 2015 jusqu’à ces derniers jours, nous avons participé à l’organisation de services qui se sont mis en place de façon spontanée dans le Parc Maximilien. Nous avons construit une grande cuisine-cantine, techniquement adaptée aux besoins alimentaires du Camp, que nous avons appelée « Cuisine du monde pour tout le monde ».
Nous avons assuré, quotidiennement, la préparation du petit-déjeuner pour plus de 900 personnes et avons préparé entre 2400 et 2800 repas à midi et le soir. Ces chiffres démontrent que la population du camp, loin d’avoir diminué, a gardé une proportion constante de réfugiés, de sans-papiers, de sans-abri, de SDF et autres déshérités de Bruxelles.
Dans ce contexte, nous sommes évidemment conscients de la situation de précarité extrême des personnes qui résident dans le camp et des conditions effroyables de leur vie, dans des tentes qui ne pourront pas les protéger de l’hiver. Il est clair qu’un plan d’évacuation et d’hébergement, dans des lieux durables et décents, s’impose. Cependant, nous nous écartons résolument du discours et de l’attitude de la plateforme citoyenne car nous ne pourrions pas nous en aller, en clamant que nous sommes trop fatigués pour continuer et en abandonnant des centaines de gens dans le désespoir, sous prétexte qu’on nous a promis un local et que des distributions de café seront prévues dans le parc.
Selon nous, le plan d’évacuation doit s’accompagner d’un programme précis, à négocier avec le gouvernement et incluant des garanties concrètes, portant sur l’avenir à court et moyen terme de ce groupe d’êtres humains en détresse.
Nous sommes aussi conscients de l’importance et de la valeur de la solidarité qui s’exprime chaque jour pour remplir les réserves de notre cuisine, avec une générosité hors pair. Tous ces généreux donateurs nous permettent de venir en aide non seulement aux Syriens qui ont fui la guerre mais aussi à ceux qui ont fui la misère et à ceux qui vivent chez nous depuis longtemps dans une grande pauvreté. À nos yeux, ces gens ne peuvent être exclus de la grande table de la solidarité citoyenne : telle est la philosophie de notre « Cuisine du monde pour tout le monde », telle est notre décision de continuer notre lutte, au-delà du chapitre des « réfugiés ».
Nous prenons donc bonne note de la fuite honteuse des représentants de la plateforme et nous continuerons de nous battre, avec des bénévoles qui ne se plient pas aux dictats de la Troïka De Wever, Decroo et Francken.
Nous sommes par ailleurs conscients que les véritables motivations du gouvernement, celles qui ont réussi à convaincre certains membres de la Plateforme de démanteler le camp, n’ont rien à voir avec une soudaine bonne conscience de Theo Francken qui se proposerait d’améliorer le sort des migrants en construisant de nouveaux centres ou en adaptant certains centres existants. Une véritable politique d’accueil, humaine et altruiste est incompatible avec les objectifs d’une droite anti-immigrés et islamophobe, la droite plus extrême et la plus réactionnaire de notre pays. Les vraies motivations qui ont conduit à la décision de démanteler le camp de réfugiés sont à chercher du côté de l’immense pression que cette droite déshumanisée exerce sur le Bourgmestre socialiste, Yvan Mayeur : il est clair que nous sommes une vitrine visible et dangereuse, au milieu d’un joli ensemble de bâtiments modernes qui réclament un jumelage avec Manhattan. La présence d’un bidonville au cœur d’un centre financier et administratif est indécente et indigne de la capitale de l’Europe. Il faut donc l’écraser, quitte à ce que cette population de pauvres se déplace ailleurs.
Pour conclure, nous réclamons avec force le maintien de notre « Cuisine du monde pour tout le monde » et nous sommes prêts à en négocier les conditions avec le gourvernement.
En attendant, nous réaffirmons notre désaccord avec les représentants de la plateforme qui ont capitulé de manière indigne face à Theo Francken, alors qu’ils n’ont pas réalisé un vrai travail de terrain. À maintes reprises, ils ont été invités, par de nombreux acteurs de terrain, à négocier de façon plus musclée avec le gouvernement, à ne pas prendre de décisions sans concertations, à évacuer le caractère paternaliste de leur vision des réfugiés, à pratiquer l’horizontalité et le respect d’une démocratie interne dans le camp, à ne pas se montrer hautains et dictatoriaux envers des véritables acteurs de terrain, à mobiliser les réfugiés pour les intégrer aux réunions, etc. Rien de cela n’a été fait. En revanche, nous avons constaté avec consternation que l’expérience du camp Maximilien a été, pour certains d’entre eux, un tremplin opportun leur permettant de passer à la télé avec un joli brushing et de s’exposer à la lumière médiatique.

Victor Raul Gamarra, le 30 septembre 2015
Collectactif


posté le 30 septembre 2015 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Bravo pour votre travail et votre position !
    Puis-je vous suggérer de lire la déclaration d’Emmaüs à Calais avant d’aller discuter avec "le gouvernement" ...

    Crise des migrants à Calais : Emmaüs rompt tout dialogue avec le gouvernement
    Déclaration de Thierry Kuhn, président d’Emmaüs France. Révolté par l’inertie malsaine du gouvernement et par l’incapacité de son ministre de l’intérieur à apporter enfin des réponses adaptées à l’ampleur de la catastrophe humaine à Calais, j’ai décidé, à l’issue de la réunion présidée par Bernard Cazeneuve de rompre tout dialogue avec le Gouvernement, au nom de l’ensemble du mouvement Emmaüs.

    Extrait
    « Nous refuserons toujours de « trier » parmi ceux qui souffrent, périssent et meurent de faim.
    Emmaüs entre définitivement en guerre contre cette politique punitive, criminelle et destructrice.
    Nous ne voulons pas servir d’alibi à une catastrophe cyniquement organisée au plus au sommet de l’Etat et dénonçons une tentative d’instrumentalisation des associations.
    La montée des extrêmes dans notre pays impose plus que jamais du courage politique pour gagner le combat des valeurs.
    Le mouvement entre en résistance active. Le gouvernement devra assumer seul les conséquences humaines de sa politique irresponsable.
     »

    http://emmaus-france.org/crise-des-migrants-a-calais-emmaus-rompt-tout-dialogue-avec-le-gouvernement/

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.7 [23768]
Top