Pavé dans les Marolles

Né d’un réseau informel de connaissances nouées autour de la Plateforme Marolles qui s’est battue contre la construction d’un parking sous la place du Jeu de Balle, Pavé dans les Marolles c’est un petit journal gratuitement distribué dans une cinquantaine de lieux du quartier, un site à consulter, une page Facebook où s’abonner, faits par des habitant-e-s et usagers (qui ne partagent pas toujours les mêmes idées), pour raconter, pour s’amuser, faire des pieds de nez, et ne pas s’en laisser compter par les Contrats de quartier…

Vivre, travailler, flâner, penser, aimer, être d’un quartier, Pavé dans les Marolles , c’est tout cela et plus encore… C’est du lien, de l’ouverture, de la curiosité et des questions, des sourires et des larmes, des souvenirs et des projets, de l’énergie et de l’imagination. C’est expérimenter le collectif par la rencontre et la confrontation des points de vue. C’est parler de petites histoires qui font aussi la grande histoire. C’est lorsque d’un sentiment d’impuissance émerge un besoin criant d’actions. Dans un petit quartier, avec de petites personnes et de très petits moyens, mais de grandes visions et de grandes actions pour que les Marolles restent les Marolles.

Si vous avez des sujets, des textes ou des images à nous proposer, n’hésitez pas à nous contacter : contact(at)pave-marolles.be.

Paveuses et paveurs : Anah, Andrzej, Antoine, Aretha, Catherine, Gwen, Isabelle, Jeanne, Laurette, Lili, Manu, Michel, Mr Bricolage, Nathan, Nicky, Orcus, Patrick, Rodolphe, les Sabines, Sofia, Vincen, Viktor, etc.

Imprimé à 2000 exemplaires (réalisé sans moyens, l’impression des premiers numéros est payée grâce à des dons de la Plateforme Marolles et de l’association de fait Plantations).


publié le 10 décembre 2017

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
Top