RSS articles
Français  |  Nederlands

Tract a la manif Afghan

posté le 04/10/13 Mots-clés  action  luttes sociales  No Border  sans-papiers  solidarité 

NO BORDER, NO NATION, STOP DEPORTATION

Depuis début septembre, la communauté afghane mène des actions pour sortir de la clandestinité et contre leurs expulsions vers un pays en guerre. Le collectif des Afghans et leurs soutiens essaient à présent d’entamer des négociations avec les représentants du gouvernement.

Ils subissent depuis le début de fortes répressions, menaces et intimidations. 42 d’entre eux ont été arrêtés et amenés directement en centre fermé en vue d’une expulsion. Les autorités ont d’ailleurs procédé à des libérations soudaines de certains détenus afin de faire de la place pour ces nouveaux contestataires. Cela démontre une fois de plus le rôle répressif et dissuasif des centres fermés.

Il nous importe peu de connaître les raisons de leurs migrations et ce qui les motive à rester. Nous sommes contre l’accaparement des terres, des biens et des humains que les puissants organisent en vue d’accroître leur pouvoir et leur richesse. Le monde n’appartient à personne et personne n’est illégal. Les frontières, la gestion des humains et les politiques migratoires ne sont qu’un moyen parmi d’autres pour contrôler nos vies, nos mouvements, et mieux nous soumettre à leur ordre établi.

Les négociations entamées par le collectif ne pourront que se terminer par des petits arrangements surréalistes et contribueront au même titre que les intimidations à anesthésier le rapport de force qui s’est créé et par conséquent à tuer le mouvement et éviter qu’il n’entraîne d’autres groupes. Il est important de ne pas se laisser piéger par les fausses solutions amenées par le gouvernement qui ne seraient au final que des miettes visant à diviser les contestataires.

Ne soyons donc pas dupes,

NO BORDER, NO NATION, STOP DEPORTATION

NO BORDER, NO NATION, STOP DEPORTATION

Sinds begin september heeft de Afghaanse gemeenschap akties gevoerd om uit de clandestiniteit te geraken en om zich tegen hun uitzettingen naar een land in oorlog te verzetten. Zij hebben zware onderdrukkingen , bedreigingen en intimidaties ondergaan.
42 van hen werden gearresteerd en worden vastgehouden in een detentiecentrum voor deportatie. Een aantal gevangenen werden in die verschillende centra plots vrijgelaten om ruimte te maken voor deze nieuwe demonstranten. Dit toont eens te meer het doelwit van opsluitingen in de gesloten centra : repressief en afschrikwekkend.

De collectief van Afghanen en hun steun proberen te onderhandelen met de overheid , wiens voornaamste doel is deze steeds belangrijker en gevaarlijker groepsbeweging te doen zwijgen.

De redenen van hun migraties en hun motivaties om hier te blijven zijn voor ons van geen belang. Wij zijn tegen het in beslag nemen van eigendommen, rijkdommen en mensen door de krachtigsten om hun macht en rijkdom te vergroten.

De wereld is van niemand en niemand is illegaal. De grenzen, het migratiebeleid zijn een van de middelen om ons leven, onze bewegingen te controleren en ons hun gevestigde orde op te dwingen.

De onderhandelingen geïnitieerd door het collectief zal alleen maar eindigen met kleine surrealistische bijdragen, die de dood van deze beweging zal betekenen evenals het voorkomen van nieuwe strijdinitiatieven van andere groepen. Het is belangrijk ons niet te laten misleiden door valse oplossingen voorgesteld door de regering die kleine kruimels zal toeschaffen en de protestakties zal verdelen.

Laat ons niet voor de gek houden,

NO NATION, NO BORDER, STOP DEPORTATION


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.