RSS articles
Français  |  Nederlands

Un ministre N-VA "prof d’un jour" à l’UCL

posté le 18/09/17 Mots-clés  antifa  sans-papiers 

Apparemment cela ne suffit pas d’avoir des fachos au gouvernement, il faut en plus leur donner de l’espace à l’université.

Geert Bourgeois, ministre N-VA pourra ce mercredi 20 parler face à plus de 1000 étudiants, principalement des bac 1, des « Assises de ses convictions et engagements politiques », dans le cadre de la leçon inaugurale du cours de sciences politiques de l’UCL qu’il dispensera (10h45 à l’Aula Magna).

Selon les titulaires du cours, le but est de donner la parole à un haut responsable politique afin de "bénéficier de retours d’expérience qui seront mobilisés dans le cours". Pendant que la communauté académique débat si oui ou non la N-VA est un parti d’extrême droite, la répression s’intensifie et Theo Francken, secrétaire d’Etat à l’asile et à l’immigration, mise sur une propagande raciste et xénophobe, comparant il y a quelques jours les réfugiés du parc Maximilien à de la saleté qu’il faudrait "nettoyer" !!

Le gouvernement donne un pouvoir d’action considérable aux idées xénophobes qui se propagent à une vitesse alarmante, et pendant ce temps les professeur·e·s et le Doyen estiment utile de discuter avec un ministre N-VA de ses "convictions et engagements" (!!), et même de lui donner une plateforme face à un millier d’étudiant·e·s fraîchement sorti·e·s du secondaire.

Ne laissons les fachos occuper l’espace impunément !!


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.